• Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    - Port Navalo à l'entrée du Golfe - (Morbihan)

    En quittant Molac Je propose de faire le tour du Golfe. Bien sûr il faudrait beaucoup plus de temps ...

    Le golfe du Morbihan est une mer intérieure d'une longueur est-ouest de 20 kilomètres environ parsemée de nombreuses îles et îlots. C'est une destination prisée pour la beauté de ses paysages couvrant une centaine de kilomètres carrés, située en Bretagne, dans le département du Morbihan auquel il a donné son nom. Son nom breton, Mor bihan, signifie « petite mer ».

    - Vannes - (Morbihan)

    Vannes a raison de mettre un « s » à son nom. La ville est si multiple ! Capitale du Morbihan, port de plaisance, place fortifiée, cité médiévale, ville d'art et d'histoire… Des quais bordés d'arbres aux maisons du 15e siècle, les rues fleurent bon la douceur de vivre. Venez partager cette atmosphère !

    La gallo-romaine Darioritum devient Vannes (en breton Gwened, la « blanche ») avec l'arrivée des Celtes. Au fond du Golfe du Morbihan, à l'abri de ses remparts, elle s'épanouit avec noblesse. Le commerce portuaire, son pouvoir religieux et politique s'illustrent dans les maisons à pans de bois et les hôtels particuliers. Ce riche patrimoine forme aujourd'hui le cadre de vie d'habitants satisfaits et un superbe lieu de flâneries pour les visiteurs gourmands de découvertes.

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    A l'angle de la rue Rogue et de la rue Noé, deux figures joviales vous saluent. Sculptées dans la pierre, elles représentent le maître et la maîtresse de cette maison du 16e siècle. Elles sont devenues les mascottes des Vannetais.

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Les remparts

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Porte de la Prison

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Portail de la cathédrale

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Eglise Saint Patern d'où je suis partie lors de mon Tro Breiz en 2007 (voir mes chemins)

    - Saint Anne d'Auray - (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Le pèlerinage de Sainte-Anne d'Auray est le plus important de la région. Au XIXe siècle, l'affluence est telle que la chapelle devient trop petite. Pour y remédier, la basilique est bâtie. Aujourd'hui, le sanctuaire est le témoin d'une ferveur religieuse typiquement bretonne. En visitant le sanctuaire, on découvre un ensemble de monuments de différentes époques :

    La basilique Sainte-Anne-d'Auray est une basilique mineure située à Sainte-Anne-d'Auray en Bretagne (France). Elle reçoit de nombreux visiteurs car le sanctuaire de Sainte-Anne-d'Auray est le plus important lieu de pèlerinage de Bretagne, accueillant plus de 800 000 visiteurs par an, dont la majorité sont des pèlerins. Chaque année, 20 à 30 000 pèlerins assistent au grand pardon de sainte Anne le 26 juillet, qui se situe au troisième rang des pèlerinages français après Lourdes et Lisieux.

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

     Le culte de sainte Anne se développe sur le futur site de la basilique à la suite de manifestations et apparitions miraculeuses de la mère de Marie entre 1623 et 1625 (en pleine période de Réforme qui connaît un nouvel apogée du culte des saints et des reliques) à Yves Nicolazic, paysan aisé du village de Ker Anna, hameau de sept fermes et d'une cinquantaine d'habitants situé dans la paroisse de Pluneret et qui en breton signifie « village d'Anne ». Une tradition locale orale, diffusée par les fidèles chrétiens de cette région, évoque pour expliquer le toponyme Ker Anna une référence à sainte Anne mais cette tradition est en réalité un « rhabillage toponymique » résultant d'un syncrétisme entre le vieux fond païen de la déesses Dana/Ana (en) et le culte des saints chrétiens.

     Nous allons alors dans la petite ville natale de ma maman là où j'habite maintenant ..

    - Pluvigner - (Morbihan)

    Ce soir nous dormirons au camping chez des cousins de cousin

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Avant de dormir nous descendons au port de Saint Goustan à Auray (ne pas confondre avec Sainte Anne d'Auray dans les terres)

    - Saint Goustan Auray - (Morbihan)

    Le port Saint-Goustan (ou « de Saint-Goustan ») est un ancien port de pêche et de commerce, situé en bordure de la rivière d'Auray (ou rivière du Loc'h), devenu l'un des quartiers d'Auray dans le département du Morbihan.
    Il tire son nom de saint Goustan, le patron des marins et des pêcheurs.

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Belles maisons à colombages en bois

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Le vieux pont sur la Ria d'Auray rivière du Loc'h

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Beau voilier en bois sue la Ria

    Il était une fois un voyage 2010 - Pluvigner (Morbihan)

    Voiliers plus modernes !!!

    Après un repas de crêpes nous retournons à Pluvigner

    La suite à bientôt

     


    11 commentaires
  • Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    - Questembert - (Morbihan)

    Les Halles de Questembert du XVIe siècle font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 18 septembre 19221.
    Les premières halles furent construites en 1552 par Jérôme de Carné, créateur des foires de Questembert. Elles furent restaurées en 1675 par maître Estienne Charpentier.
    Toute l'année, les halles de Questembert accueillent le marché hebdomadaire du lundi et le marché des producteurs locaux le mercredi. Elles sont également au cœur de plusieurs événements culturels, comme le Salon du livre jeunesse ou les Festives Halles (festival de théâtre de rue). Enfin, elles accueillent régulièrement des concerts et d'autres animations.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Des touristes surement

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Le 19 mai 1863, M. Gombaud, curé de Questembert, bénit la première pierre de l'église actuelle. La nouvelle église change alors de vocable et saint Pierre remplace l'ancien patron, saint Martin de Vertou. Quant au clocher, sa construction débute en 1895.

    Nous reprenons la voiture direction

    - La Vraie Croix - (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    L'église Saint-Isidore a été construite entre 1891 et 1892, à l'initiative du père Tanguy, à la place de l'église Saint-Jean-Baptiste qui datait de 1501 et 1691.

    Sur la droite l'escalier mène à la bibliothèque

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    La chapelle du village, dite Chapelle des Templiers, située à quelques mètres de l'église Saint-Isidore, datait du XIIIe siècle et a été reconstruite en 1611. Elle contient un reliquaire en bronze doré sur bois qui renfermerait un morceau de la Vraie Croix, sur laquelle le Christ a été crucifié. Cette relique a donné son nom au village. Elle est construite à cheval sur une route qui traverse le bourg du nord au sud par une sorte de tunnel ayant, de chaque côté, sous la voûte, une petite chapelle. Dans celle de l'ouest, il y a une réplique de la grotte de Lourdes. Celle de l'est conserve la croix, un linteau de granit ainsi que l'autel en bois, surmonté d'une Vierge, provenant de l'ancienne chapelle Saint-Just, menaçant ruines, détruite en 1952.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Réplique de la grotte de Lourdes, chapelle des Templiers.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Il est l'heure d'aller déjeuner Nous retournons chez Nicole ... Puis

    - Rochefort-en-Terre - (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Nous prenons la rue à gauche après avoir admiré

    La cité est dotée au XIIe siècle d'un château construit sur l'éperon rocheux par les seigneurs de Rochefort. Il a été construit selon un plan pentagonal et prend la place d'anciennes fortifications gallo-romaines. Le bourg se développe à partir du château et son nom apparaît en 1260 sous la forme de Rupes castris. Il comporte de nombreux services administratifs et est le siège d'une seigneurie puissante : dès le XIIe siècle, la châtellenie de Rochefort figure parmi les principales seigneuries du pays vannetais. Le domaine seigneurial s'étendait sur plus de 5 000 hectares.
    La châtellenie s'étendait sur une dizaine de paroisses ; au sud, celles de Limerzel, Questembert, Péaule, Caden fournissaient les ressources issues de la culture et de l'élevage ; au nord, celles de Pluherlin et Malansac le bois des Landes de Lanvaux ; au centre se situait le bourg aux fonctions artisanales et commerçantes.
    En mars 1793, le château fut pris par les chouans. Trois patriotes moururent au cours de la bataille. La commune a pris les noms de Rochefort-des-Trois et de Roche-des-Trois pendant quelques années.
    Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795. En 1800, Rochefort est chef-lieu de canton. Une activité industrielle s'y développe autour des ardoisières, des clouteries et tanneries. En 1892, la commune prend le nom de Rochefort-en-Terre. En 2009, la commune entre dans la communauté de communes de Questembert. À partir de 1903, Alfred Klots, propriétaire du château, invite des peintres dans la cité et met en place les activités touristiques.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Il n'y a qu'à regarder

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    La Tour du Lion

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Place du puits

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Plusieurs maisons anciennes dans la grande rue dont le Café Breton, une maison du XVIe siècle possédant une tourelle

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Une chapelle est mentionnée au XIIe siècle à Rochefort. Elle était de style roman comme le montre l'empreinte dans le mur Nord du transept et le clocher. L'église actuelle a été en grande partie construite au XVe siècle: église paroissiale, elle est érigée en collégiale par le maréchal Jean de Rieux en 1498. Elle se dote alors de stalles et s'orne d'un jubé qui a été déplacé à la tribune. Agrandie et restaurée en 1533 par le Seigneur de Rochefort, elle est dotée d'une façade gothique flamboyant.
    Au XVIIe siècle, le chœur où officiaient les chanoines est fermé par un retable de pierre. La collégiale est agrandie d'une nouvelle nef au sud pour accueillir les paroissiens. La collégiale est restaurée et accueille deux retables venant de l'ancien couvent de Bodélio en Malansac. En 1802, Rochefort devient paroisse et doyenné.
    En 1925, la collégiale est classée monument historique. De grands travaux ont été entrepris pour cela. Le chœur est réaménagé par l'enlèvement du retable de pierre qui est placé dans l'arrière chœur. deux vitraux sont composés : un au chevet et un au transept sud représentant la découverte de la statue de Notre-Dame-de-la-Tronchaye. La collégiale abrite, sans doute depuis le XIIe siècle, la statue de Notre Dame-de-la-Tronchaye trouvée dans un arbre par une bergère. Rochefort est devenue depuis ce temps là un lieu de pèlerinage. En 1925, le pape a autorisé de couronner la statue de la Vierge Marie.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Le lavoir est approvisionné par le ruisseau de l'étang du Moulin Neuf. Pendant les grandes lessives, les femmes étaient pourvues d'une boîte en bois garnie de paille, appelée " carrosse ", qui servait à protéger leurs genoux. Tous les soirs d'été, à la tombée de la nuit, des chemins lumineux donnent au lavoir un éclairage très particulier. Vous pourrez apercevoir à côté de ce lavoir communal, un autre petit lavoir qui celui-ci est privé.

    Et vous vous dites qu'elles sont épuisées mais non Nicole leur propose une autre visite

    - La Gacilly - (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Rue Saint Vincent

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

     Depuis 2003, le Festival Photo La Gacilly est organisé chaque année afin de présenter le travail de photographes en rapport avec la nature et les hommes

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Le souffleur de verre

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Jouons à chat

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Le petit port de plaisance près de l'espace Yves Rocher

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Exposition sur le thème de la nature et de l'humain

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan)

    Après nous êtes rafraichit nous reprenons la voiture pour la soirée

    D'autres aventures nous attendent

    A bientôt.  


    13 commentaires
  • Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

     En quittant Châtellerault je propose à amies de faire un détour par

    - Chauvigny - (Vienne)

    Jolie ville médiévale Là habitait une amie bloggeuse : Isamoon qui avait quitté Paris pour cette petite ville

    Château d'Harcourt[modifier
    Le château d'Harcourt fut construit entre le XIIIe et XVe siècle, c'est le mieux conservé des châteaux chauvins.
    L'un des membres de l'illustre famille normande des Harcourt épousa, au XIIIe siècle, la vicomtesse de Châtellerault qui possédait le fief. Il est resté deux siècles en possession de cette famille avant de devenir la propriété des évêques de Poitiers en 1447.
    L'enceinte est à peu près rectangulaire. Elle se compose de hautes courtines, autrefois crénelées, flanquées de tourelles cylindriques pleines. Elle mesure 38 mètres par 25 mètres et elle date du XIIIe siècle.
    L'entrée est défendue par un châtelet possédant un assommoir et une herse. Il est dépourvu de pont-levis.
    Le donjon est rectangulaire à contreforts plats. Il fut réaménagé au XIVe siècle.
    Au rez-de-chaussée, on trouve une prison voutée, encore utilisée au XIXe siècle, dont la portée extérieure permet en position ouverte de bloquer celle du cachot.
    Attenant au donjon, le logis a été très remanié. Il abrite maintenant des salles d'expositions.
    Le château a été classé Monument Historique en 1840.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

     Porte magnifique

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Puis la route nous reprend vers Saumur

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Avant Saumur les maisons troglodytes

    - Saumur - (Maine et Loire)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Le château de Saumur, en Maine-et-Loire, est bâti au confluent de la Loire et du Thouet, aux confins est de l'Anjou et à proximité de l'ouest de la Touraine.
    Le château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 2 novembre 19643.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    La chapelle Notre-Dame-des-Ardilliers se trouve à Saumur, sur les quais de la Loire.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

     Pont sur la Loire

    - Molac - (Morbihan)

    Puis la route nous reprend pour Molac où nous serons reçu chez Nicole amie de Raymonde

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Notre accueil en amitié

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Magnifique rhododendrons

    Nous nous installons et passerons la soirée tranquilles la journée de la veille ayant été intense et le programme annoncé pour le lendemain fourni

    Commençons déjà après le petit déjeuner par

    - Malestroit - (Morbihan)

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    l'église Saint-Gilles du XIe siècle, en partie détruite le 10 septembre 1592. Toute la partie nord de l'édifice a été ajoutée lors de la reconstruction, ainsi que des statues animalières (bœuf, lion, aigle). Elle a été classée par arrêté du 6 novembre 1931 ;

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Sept maisons situées sur la place du Bouffay et dans la rue du Général-de-Gaulle sont classées ou inscrites.

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    Canal de Nantes à Brest où se noie l'Oust

    Il était une fois un voyage 2010 - Mollac (Morbihan

    La journée ne fait que commencer ~~~~

    Nous sommes maintenant en Bretagne but de notre voyage

    Alors je vous dis à bientôt  

     


    11 commentaires
  • Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Ce soir à Châtellerault nous giterons là chez Michèle

    Ensemble nous partons visiter un site industriel - Puis un site historique

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Le pont Henri IV sur la VienneChâtellerault située aux confins du Poitou et de la Touraine, sur les bords de la Vienne.Le pont Henri-IV a été commandé en 1565 par Catherine de Médicis pour remplacer un pont de bois. Il fut conçu par Jacques Androuet du Cerceau, architecte du pont Neuf à Paris. Il fut inauguré en 1611, les guerres de religion ayant retardé les travaux. Les deux tours sur la rive gauche défendaient autrefois l’accès à la cité. Elles étaient jusqu’au XIXe siècle, reliées par un pavillon central.

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

     

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    La "Manu" (site de l'ancienne manufacture d'armes), avec le musée auto, moto, vélo et les deux tours.

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Moussais la Bataille
    Situé à Vouneuil-sur-Vienne, Moussais-la-Bataille vous propose de découvrir les enjeux de la célèbre bataille de Poitiers de 732 où se sont opposés Charles Martel et Abd al-Rahman, gouverneur omeyyade de Cordoue.
    Ici, sur les lieux de l’affrontement, le cours de l’histoire se remonte à l’aide d’un échiquier géant sur lequel le public évolue de case en case, de dessins en citations.
    Autour, des tables de lectures traduites en anglais et en arabe sont consacrées aux deux chefs qui se firent face et aux grandes civilisations du monde médiéval qu’ils représentent : l’Orient musulman et l’Occident chrétien.
    Cette bataille qui eut un grand retentissement dès le Moyen âge marque la fin de l’expansion arabe en Occident et symbolise le point de départ de l’unification du royaume franc de son vainqueur Charles Martel.

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Et oui !

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    En travaux à ce moment là

    L'hôtel Sully (1594-1611), construit entre cours et jardin, tient son nom de Maximilien de Béthune duc de Sully, gouverneur du Poitou et ministre des finances d'Henri IV. On doit son style et sa réalisation à l'architecte Charles Androuet du Cerceau, membre d'une famille célèbre d'architectes pendant le 17e siècle.
    L'hôtel est précédé d'une cour monumentale. Certaines sources prétendent que l'hôtel fut construit avec un surplus de pierres destinées, à l'origine, à l'édification du pont Henri-IV.
    De nos jours, L'hôtel Sully fait office de musée municipal depuis 1986. Le lieu lui-même est historique puisque c'est là que fut préparé l'édit de Nantes, en 1598. Le contenu du musée est pour le moins hétéroclite. En passant d'une salle à une autre, on change d'époque : l'archéologie gallo-romaine, des sculptures médiévales des églises locales, la coutellerie artisanale - longtemps une des spécialités de la ville -, des armes de la Manu, une collection de coiffes traditionnelles, la salle des Acadiens, une autre consacrée au génie local, René Descartes - 1596-1650 -, encore une autre à Rodolphe Salis, originaire du coin et créateur du Chat Noir, le célèbre cabaret parisien - fin XIXe siècle. Le fil conducteur des collections semble bien être la ville de Châtellerault et son histoire. 

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

     La maison Descartes, bel hôtel particulier qui appartenait aux grands-parents du célèbre philosophe, René Descartes. Construit au début de la Renaissance, cet édifice est caractéristique des hôtels particuliers de cette époque. Situé dans l'axe commercial de Châtellerault, Descartes y séjournait régulièrement. L'ancien collège, situé en face de la maison, a accueilli Descartes pendant quelques années.

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

     

     

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    Parce que la vie n'est pas faite que de culture. Moment de partage avant d'aller dormir

    *****

    Avant de reprendre la route nous refaisons un petit tour de ville

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

     

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    L'église Saint-Jean-Baptiste est consacrée le 23 mai 1469. C'est pour remplacer l’église Saint-Jean-Hors-les-Murs en train de tomber en ruines qu’elle fut construite au XVe siècle. Elle fut édifiée en style gothique et son entrée se trouvait en sens opposé, c'est-à-dire sur la rue Saint-Jean, proche de la Grand' Rue, aujourd'hui rue Bourbon.
    La nef et les bas-côtés qui avaient sensiblement les 2/3 de la longueur actuelle, ont été conservés dans l'agrandissement intervenu en 1860 sur l'emplacement des anciens remparts. On peut remarquer cela en observant les piliers et les voûtes des deuxième et troisième travées. Cet ensemble fut complété par la construction d'une flèche élégante rasée un siècle plus tard pour des raisons de sécurité car les bombardements durant la Seconde Guerre mondiale l'avaient endommagée.
    D'abord sanctuaire modeste, cédant la préséance à Saint-Romain et à Saint-Jacques, Saint-Jean-Baptiste s'est trouvée située face à l'hôtel de ville, lors de l'extension de l'agglomération vers l'est, sous le Second Empire (1858-1870). Elle possède un vitrail frontal (œuvre du XIXe siècle) représentant le baptême de Jésus dans les eaux du Jourdain ainsi qu'une Vierge à l'Enfant du XVIe siècle attribuée au sculpteur Germain Pilon.

    Il était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    L'église Saint-Jacques.
    La construction de cette église a débuté en l'an 1008, grâce à Isembert II, évêque de Poitiers, sur les ruines de la chapelle du prieuré Saint-Jacques. Elle est consacrée en 1066 par le même évêque. Un ex-voto a été offert en 1632 pour célébrer la fin de la peste qui désolait la ville.
    L'église a été complètement restaurée en 1858.

    Il était une fois un voyage 2010 - ChâtelleraultElle possède une statue de saint Jacques en bois polychromeIl était une fois un voyage 2010 - Châtellerault

    du XVIIe siècle. Châtellerault était (et est toujours) une étape sur le chemin du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

    Un chapiteau représente sur un pilier le sacrifice d'Abraham. Elle possède également un carillon de 50 cloches qu'un clavier permet de faire sonner. C'est le seul carillon de la région Poitou-Charentes. En plus du carillon, l'église possède deux bourdons datant de 1867

     

    Lorsque j'avais fait le Chemin de Compostelle en 2009 - Paris - Roncevaux je n'avais pas pu voir cette église aussi j'ai voulu me rattraper.

    Après cette déambulation dans la ville nous reprenons notre périple

    A bientôt pour la suite


    16 commentaires
  • Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    En mai fait ce qu'il te plait

    Depuis quelques temps les trois amies ont des envies de voyage (voir mon poème "voyage")

    Raymonde et Monelle ne connaissent pas le Bretagne alors sous ma houlette nous mettons en projet un circuit itinérant.

    Chacune fait part de ses désidérata

    Les téléphones et internet s'activent à plein.

    Mettre au point un itinéraire, des étapes, un budget etc.

    Bien sur la petite voiture rouge est sollicitée

    Raymonde prend le train pour Lyon de la gare de Lyon à la gare de Lyon mais sans faire du surplace

    Les valises sont bouclées, les volets fermés

    Et hop les voilà parties

    Première étape Châtellerault 402  km ~. Accueil chez une amie d'amie

    Si au début les kilomètres s'avalent les visites commencent

    - Culan - (cher)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Le château de Culan est la principale attraction touristique qui draine chaque année des milliers de visiteurs. La forteresse (construite à partir du XIIe siècle) se dresse fièrement sur le rocher qui surplombe la rivière. Ses remarquables hourds d'époque constituent un grand intérêt tant au point de vue historique qu'architectural14. Le château est classé et partiellement inscrit au titre des monuments historiques en 1926 et 1956.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    L'église est dédiée à saint Vincent. C’était autrefois la chapelle du château, réservée aux seigneurs. Elle est citée dans une bulle papale de 1115. Y subsistent des chapiteaux du XIIe siècle. En 1624, construction du clocher pour le prince de Condé, seigneur de Culan. En 1630, elle devient église paroissiale. Les chapelles latérales sont des rajouts tardifs. D'importantes rénovations ont été menées à la fin du XIXe siècle. À l’intérieur, un harmonium sans intérêt dont les sonorités font offense aux tympans délicats.

    - Champillet - (Indre)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Et oui je ne résiste pas !

    - Neuvy Saint Sépulcre - (Indre)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

     Collégiale Saint-Etienne (anciennement collégiale Saint-Jacques)
    Copie de l'église de Jérusalem réceptacle d'une relique.

    Classée en 1998, au titre des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, dans la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, la Collégiale Saint-Etienne, construite par Eudes de Déols et Geoffroy de Bourges entre 1042 et 1046, reprend le plan primitif de l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem.

    Cet édifice surmonté d'une coupole byzantine a été désigné autrefois sous le nom de collégiale Saint-Jacques-le-Majeur. Il abrite depuis 1257 une relique objet de pèlerinage : deux gouttes de sang de Jésus-Christ versées pendant sa Passion.
    Fondée entre 1034 et 1049, l'église Saint-Etienne était à l'origine située dans l'enceinte d'un château fortifié qui servait de refuge à la population. Sa rotonde abritait la relique du Saint Sang et était l'objet d'un pélerinage très fréquenté.L'église est composée de deux monuments :
    - une église de plan basilical composée d'une nef, de bas-côtés et terminée par un chevet plat, très remaniée au cours des siècles et d'un intérêt très relatif.
    - une église de plan circulaire composée d'une rotonde entourée d'un déambulatoire surmonté de tribunes.
    Les axes des deux monuments ne sont pas alignés. La tourelle ronde a été rajoutée.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

     


    La basilique datée du 11è siècle est composée d'une nef divisée en trois travées par une voûte dont les nervures retombent aux angles des travées extrêmes sur des colonnettes engagées en encorbellement et sur des piles composées à la travée du milieu.
    Cette voûte, de la fin du 12è, remplace une couverture en charpente.    

    Les collatéraux étaient voûtés en plein cintre.  

     L'église circulaire. A l'origine, elle ne devait pas communiquer avec l'église basilicale. Le mur qui entoure la rotonde est creusé d'une série de niches absidioles?) séparées par des colonnes engagées   

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Belle porte sculptée

    -Le Pont-Chrétien-Chabenet - (Indre)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Le château (inscrit MH en 1927) est relativement récent car construit sous Louis XI par Josselin Du Bois seigneur de Montmorillon durant la deuxième partie du XVe siècle. Il est terminé en 1471 date à laquelle des fossés larges de 8 toises (15,50 m car1 toise = 1,949 m) sont creusés par une entreprise de Saint-Gaultier. Formidable ouvrage il comprenait 14 tours et un donjon.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    L'église Notre-Dame fut fondé par le seigneur d’Argenton et sous l’autorité de l’abbaye (inscrit MH en 1932) St-Gildas de Déols, il fut probablement créé à la fin du XIIe siècle. Le nom du village n’est pas forcément lié à l’implantation en ce lieu de la chapelle. Les traces les plus anciennes actuellement visibles sont des dernières années du XIIe siècle ; le style en est gothique primitif bien que gardant quelques traces de caractère roman (fenêtre de la nef, modillons de la corniche du cœur, à l’intérieur deux travées de la nef). La guerre de Cent Ans et le manque d’entretien sont à l’origine de dégradations et du délabrement des édifices religieux. À la fin du XVe siècle d’importantes modifications sont apportées à la chapelle : la porte latérale d’accès à la nef, les fenêtres sud agrandies, le pignon séparant la nef du cœur abattu et le prieuré reconstruit. En 1850 le comte de Poix achète l’église et fait construire le clocher. De 1892 à 1894 Mlle Joséphine de Boisé héritière et nièce du comte de Poix reconstruit la façade ouest, agrandit la nef, construit l’abside et restaure la charpente et remplace les tuiles par des ardoises. L’église Notre-Dame est propriété de la commune depuis 1984. Les toits totalement refaits en 2001.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Unique en France, classé monument historique le 20 juillet 1992, son origine est controversée. Son édification a été autorisée par la préfecture de l'Indre en 1855 à la suite d'une demande du comte de Poix, seigneur de Chabenet qui désirait réunir diverses propriétés situées de part et d'autre de la Bouzanne. Le pont a été restauré en 2001. À l’entrée de la grotte d’où une partie des pierres furent tirées pour la construction du viaduc, à gauche, les traces d’extraction de sarcophages.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    La Rivière Bouziane

    - Argenton sur Creuse - (Indre)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Si la première pierre de ce bâtiment a sans doute été posée au XIIIe siècle, pendant les travaux de construction de la ville basse, l'édifice que l'on peut admirer de nos jours remonte, quant à lui, au XVe siècle. À cette époque, Saint-Sauveur est une annexe de l'église paroissiale Saint-Étienne. En témoigne son beau clocher-porche de style néogothique (1863) qui, surplombé d'une remarquable flèche ajourée, mesure 50 mètres de haut.
    Sur les consoles des chapiteaux figurent de gracieux anges musiciens et, dans la nef hexagonale, de magnifiques voûtes présentent des arêtes armoriées. L'ensemble a été restauré au XIXe siècle. L'intérieur de l'église a été restauré au XXe siècle. La plupart des statues ont été enlevées. On peut y voir un beau chemin de croix, œuvre de Jorge Carrasco, le peintre bolivien qui a réalisé, non loin de là, les fresques de l'église du Menoux.

    - Angles-sur-l'Anglin - (Vienne)

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

    Le château d'Angles-sur-l'Anglin surveille la frontière du Poitou depuis le Xe siècle (il est attesté en 1025). Il est acheté par l'évêque Guillaume de Bruges à la famille de Lezay à la fin du XIIIe siècle et restera propriété de l'évêché jusqu'à la révolution.
    Guichard III, seigneur d'Angles est nommé sénéchal de Saintonge durant la guerre de Cent Ans et il est nommé maréchal de Guyenne quand le Poitou devient anglais en 1356. Le château d'Angles-sur-l'Anglin est repris aux anglais sans combat par Bertrand Du Guesclin en 1372.
    Au XVe siècle les évêques effectuent d'importants travaux. Hugues de Comparel fait construire le château neuf et Guillaume de Charpagne qui lui succède poursuit les travaux. Puis, durant les périodes troublées que sont les XVIe siècle et XVIIe siècle, le château est pris par les protestants, puis par les ligueurs, par les royaux puis les frondeurs. Ensuite, il est délaissé par les évêques.
    Devenu carrière publique à la révolution, il est acheté en 1923 par la Société des antiquaires de l'Ouest, puis par la commune en 1986.
    Il a été classé monument historique le 10 février 1926.

    Il était une fois un voyage 2010 - Départ de Lyon

     Église Sainte-Croix : l'élévation est inscrite comme monument historique depuis 1926. L'église est composée d'un portail du XIIIe siècle et d'une partie de la nef de l'ancienne abbaye Sainte-Croix.

    Nous nous dirigeons vers Châtellerault

    Je vous emmènerai visiter cette belle ville dans un prochain article.

    A bientôt 


    15 commentaires