• Dimanche c'est chat

    Dimanche c'est chat

    Bonjour Miaou

    Regardez je suis aussi douée que Ondine

    Dimanche c'est chat

    C'est pas évident de remonter le toit

    Ca glisse et pour descendre c'est encore pire

    Je descend à reculons et bien sûr le résultat je monte

    Dimanche c'est chat

    Et maintenant il va falloir sauter ou remonter sur le toit chez la voisine

    Mounette comme d'habitude m'encourage

    Alors je met une patte sur le mur puis l'autre et je saute je suis alors sur la place

    Bon pas encore de photo de mon exploit

    Dimanche c'est chat

    Là je suis sur le petit toit de la maison et je regarde le velux

    Si je saute je suis dans le jardin

    Dimanche c'est chat

    Y a toujours des oiseaux pour me perturber

    Dimanche c'est chat

    Attend que je t’attrape ...

    Dimanche c'est chat

    Dimanche c'est chat

    Puis repos

    Dimanche c'est chat

    Et depuis quelques jours j'ai découvert le panier de dehors mais j'ai pas le droit d'y dormir la nuit juste la journée

    Dimanche c'est chat

    Dimanche c'est chat

     Eh je ne suis pas une statue je suis vivante mais avouez que vous pourriez vous tromper

    Quya chat breton

    Déesse Celte

    J'me la pète et oui !

    Même les hortensias m'adorent

    Regardez celui-ci pas encore fleuri mais qui se hausse sur la pointe de sa tige

     


    9 commentaires
  • Voyage au jardin

    J'ai fait refaire mon jardin patio en 2018

    Le Nandina ou Bambou sacré était recroquevillé à droite de la croix celte étouffé par un orangé du Mexique

    Depuis qu'il a été replanté dans l'angle il rayonne

    Surtout en ce moment où il pose avec trois plants de

    Hortensias "Annabelle"

    Voyage au jardin

    Deux petits "Bambous Sacré" complète la trilogie

    Les agapanthes blanches qui sortent à peine de leur cocon sont un peu noyées

    Tous les plants sont par trois

    Voyage au jardin

    Trois plants agapanthes juste sorties de leur cocon

    Voyage au jardin

    Dans mon Nandina une mangeoire à oiseaux

    Sur la pierre un géranium qui empêche Quya de passer par le mur

    Voyage au jardin

    Dans l'autre angle les framboisiers qui étaient déjà dans l'autre jardin mais avec les racines encadrées pour le pas déborder comme avant

    Une sauge qui était une branchette il y a un an

    Un pied de persil plat de capucine et une autre petite plante qui je pense a beaucoup plus aux escargots

    Ne cherchez pas le basilic je pense que les escargots aussi et non Quya

    devant un plant de Diosma ou plante du pêcheur

    Voyage au jardin

    Un des trois plants qui montre le sens et la force du vent

    Voyage au jardin

    Deux plants d'arum venus de l'ancien jardin 

     Trois plants de pittosporum nain

    Voyage au jardin

    Trois plants de pittosporum tom thumb au  feuillage pourpre

    Celui-ci est entouré de 4 petits plants de ophiopogon ou "Barbe de serpent" fleuris

    Voyage au jardin

    Et je me suis offert une clématite qui met de la couleur dans le jardin

    Voyage au jardin

    Ocorus ogon - Jonc japonais panaché

    Voyage au jardin

    Acheveria ou artichaut plante grasse

    Voyage au jardin

    Et la plus belle plante de mon jardinet

    Quya chat breton déesse celte

    Comme vous pouvez le constater il n'y a pas de roses mes essais dans mon jardin d'avant se sont montrés infructueux. Les roses de mon précédent article venaient du jardin des "Fées feuilles" dont je suis bénévole.

    Je vous souhaite un bon vendredi ouverture sur le weekend

     


    16 commentaires
  • Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Ma féline vient de rentrer j'entends ses mandibules s'activer

    Je m'apprête à fermer mon rideau et ma porte quand je vois ce magnifique ciel

    Alors je vais faire une vilaine chose je mets Quya dans le couloir. Je prends mon appareil photo et clic clic

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Je suis sur ma place

    Les deux coqs se font la conversation

    Celui de l'église et celui d'une petite chapelle tout près

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Si les fils électriques sur ma place ont été enterrés ceux de la rue d'à côté sont encore bien présent

    Je les laisse en élément de décoration

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    ...

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Imaginez un funambule

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Le ciel s'enflamme

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Et moi aussi je m'éloigne de plus en plus

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    ...

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    L'allumeur de réverbère n'est pas encore passé

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Les tiges du feuillage sont aux premières loges

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Le clocher à l'heure bleue (22h)

    L’église paroissiale de Pluvigner est dédiée à saint Guigner, fondateur de la commune. Elle date essentiellement du XVIe siècle. Une sablière de la partie nord de l’édifice indique l’année 1545. L’église comporte néanmoins des éléments plus anciens.

    La tour à l’antique et le clocher sont édifiés en 1781. Mais en 1841 la foudre s’abat sur le clocher et abîme une partie de l’édifice. De nombreuses restaurations seront entreprises au XIXe siècle, notamment celles de la charpente et de la sacristie.

    Une restauration de l’édifice a été réalisée entre 2010 et 2011.

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Devant le portail sud de l'église les vestiges de la chapelle Notre-Dame des Orties

    Selon la tradition, une jeune pastourelle muette, qui gardait son troupeau au lieu-dit des Orties, vit en apparition Notre-Dame lui demandant un agneau. Par miracle la fillette se mit à parler et répondit qu'elle ne pouvait donner son agneau sans l'autorisation de son père qui résidait au Casal de Sainte Marie. La jeune pastourelle courue trouver son père qui s'étonna d'entendre sa fille parler. Il lui dit d'agir selon l'entière volonté de la Dame et la fillette revint donc au lieu de l'apparition pour offrir l'agneau. Marie lui demanda alors de construire une chapelle en ce lieu. Apprenant cela, le père vint sur place où il trouva, sur une pierre et au milieu des orties, une statue de Notre-Dame. Il la rapporta au village, mais la statue disparut pour revenir au milieu des orties. On y construisit donc une chapelle.

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Notre-Dame des Orties était invoquée contre les rhumatismes. Elle s’élevait à côté de l’église paroissiale et communiquait même avec elle, au niveau de la sacristie. C’est ce que l’on appelle les églises doubles.

    De cette ancienne chapelle, il subsiste la croisée du transept datant du premier quart du XVe siècle ; c’est-à-dire une triple arcade côté nef, trois autres simples qui donnaient sur le chœur et les ailes en arc brisé, à double rouleau. Ces arcades reposent sur des colonnes à chapiteau qui sont engagées dans des piles. Du côté sud subsiste un culot, supportant une colonne, où figurent un masque sculpté et un personnage en buste.

    Les murs du chœur renfermaient des restes d’une église romane du XIe siècle. La chapelle a été démolie au début des années 60, faute de fonds suffisants pour la restaurer mais aussi en raison de risques importants d’écroulement.

    La chapelle était en forme en croix latine. Elle était composée d’une nef, d’un transept et d’un chevet plat. Une sablière portant la date de 1426 se trouvait dans le chœur. On sait également que quatre écussons décoraient le pignon est.

    Auparavant, un ossuaire prenait place entre la chapelle et l’église paroissiale.

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Pour Zaza qui a donné sa langue au chat Quya trouve qu'il serait dommage que tu ne la gardes pas pour continuer à raconter de belles histoires

    Mon ciel breton en ce dimanche 14 juin

    Ce n'est pas mon œil

    C'est un ver luisant zoomé

    Je vous souhaite une belle journée

     


    14 commentaires
  • Dimanche c'est chat

    Bonjour Miaou

    Quand Mounette me suit dans mes pérégrinations

    Dimanche c'est chat

    Nous étions nez à nez et bien sûr Mounette n'a rien capté ...

    Enfin si mais quand on l'a vue on a respecté les distances !

    Dimanche c'est chat

    Vous vous demandez ce que je fais là

    Alors je vous raconte

    Dès fois Mounette met de la musique et j'ai les oreilles qui frémissent

    Mais ce matin là comme les tambours du Bronx ... vous connaissez

    J'ai pas encore écouté mais j'imagine

    La pluie s'est mise à tambouriner sur les velux

    Çà m'a rendu folle je courais partout

    Alors je me suis réfugiée sous l'arbre enfin l'arbuste ... heu je veux dire la plante juste au-dessus du velux qui éclaire l'escalier

    J'ai même failli faire tomber les bi (dules) belots qui sont le long du petit espace où je suis tapie

    Toute la matinée il a plu Imaginez (eh oui c'est votre tour de faire travailler vos méninges) je ne pouvais pas sortir ... non que les portes étaient fermées mais la pluie ça mouille  ... ah vous savez, mais vous, vous mettez un capuchon ou prenez un parapluie mais moi et pourtant je suis quand même sortie et en rentrant je me suis faite frictionner les oreilles le dos le ventre le cu-cul les papattes et la tête  ... oui je sais alouette mais j'aurais pu la croquer !

    L'après-midi ça c'est calmé un peu et le lendemain ça recommence c'est plus une vie de chat

     

    Dimanche c'est chat

    Allez une petite devinette

    Celle/celui qui trouve a le droit de venir me caresser

    Bon dimanche M I A O U

     


    12 commentaires
  • Voyage avec la Rose

    Petite et grande histoire : S’il est une fleur qui accompagne l’homme depuis des millénaires, c’est bien la rose ! C’est sans doute pour cela qu’elle est la « reine des fleurs ».
    Objet de convoitise, de passions, elle a été l’objet de nombreuses manipulations.
    On la retrouve dans les textes puis la littérature depuis l’Antiquité.

    Voyage avec la Rose

    Elle représente tour à tour, la jeunesse et la beauté, la fragilité et la quête impossible…. « Mignonne, allons voir… » dit Ronsard « Je suis responsable de ma rose… répéta le petit
    Prince, afin de s’en souvenir. » écrit St Exupéry, La rose bleue…. Elle est le sujet de chansons
    La rose est un symbole fort en politique et de nombreux pays en ont fait leur emblème. C’est, avec la fleur de lys, la fleur la plus représentée sur les blasons.

    Voyage avec la Rose


    La rose a été un modèle de choix pour nombres de peintres à travers le monde et l’histoire.
    C’est elle aussi qui sert de modèle aux rosaces des églises….. comme on la retrouve encore dans la religion catholique, comme symbole de la Vierge Marie.

    Voyage avec la Rose


    Au jardin : Là encore, la rose est la reine des fleurs avec plusieurs centaines de variétés, beaucoup d’hybrides…

    Voyage avec la RoseVoyage avec la RoseBotanique :
    Nom scientifique : Rosa canina Famille : Rosacées
    Noms vernaculaires : Rosier des chiens, églantier, rose sauvage, rose des haies
    Nom scientifique : Rosa gallica, damascena sp.
    Les rosiers se reproduisent par bouture, drageons, éclats de souche… Ils sont souvent greffés sur des
    églantiers.
    Autres membres importants de la famille….
    Pommiers, poiriers, cognassiers, pruniers, cerisiers, pêchers, amandiers, néfliers, abricotiers,
    fraisiers, framboisiers, ronce, alchémille, aigremoine, benoite, potentille, pyracanthe, cotonéaster, reine des prés….
    Étymologie : Rose vient du latin, Rosa. C’est la seule fleur à avoir un nom spécial pour elle.

     

    Voyage avec la RoseVoyage avec la Rose

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voyage avec la Rose

     

    En cuisine : l’eau de rose parfume gâteaux et friandises. Les pétales servent de base à des bonbons, confitures, gelées,
    miels, Lassis…. On peut en faire un vin aromatisé.

    Voyage avec la Rose


    En cosmétique : eau de rose, vinaigre, HE sont des éléments utiles.

    Nous faisons un

    Cérat de Galien

    Voyage avec la Rose

    Eglantier

    Voyage avec la RoseVoyage avec la RoseCueillette :

    La récolte des pétales pour la
    parfumerie et la distillation se fait en
    juin/juillet. On cueillera les fleurs
    d’églantier ou de rosier gallique ou bien encore de Damas.

    Pour l’usage médicinale, on cueille les boutons floraux avant éclosion et on détache les pétales du calice pour les faire sécher.
     

    Aux jardin des Fées Feuilles il n'y a pas de Roses modernes mais plein de rosacées qui ont beaucoup à offrir


    16 commentaires