• Dimanche c'est chat

    Pendant que l'escargot commence son ascension

    Au lieu de me regarder dites moi comment faire pour monter sur le toit. Oui je sais monter sur la pierre un peu plus loin puis sur le mur 

    Oui mais voilà quand je suis montée sur la pierre il y a longtemps Mounette a mis une jardinière et quand j'ai voulu sauter dessus elle est tombée et Mounette aux aguets l'a remise à sa place et depuis je cogite

    Dimanche c'est chat

     

    Je m'isole dans ma caverne

    Dimanche c'est chat

    Je médite pendant qu'elle fait le repassage

    Dans la chambre où j'ai le droit de venir que quand elle y est

    Dimanche c'est chat

    Je lache l'affaire pour le moment 

    Eh Mounette tu m'ouvres !

    Dimanche c'est chat

    Mes nouvelles explorations : le haut du buffet de la cuisine

    Dimanche c'est chat

    J'ai aussi découvert que pour la sieste le panier du haut était confortable

    Au début je voulais pas y aller ça sentait le chat ... 

    Un jour Mounette a mis dedans une serviette qu'elle mettait au pied de son lit pour que je m'y installe mais je préfère directement la couverture

    Alors le panier sentait moi.

    Dimanche c'est chat

    La semaine prochaine je vous montrerais d'autres découvertes 

    Ah oui il faut aussi que je vous dise : Vendredi Mounette m'a laissée toute la journée toute seule.

    Elle est partie à Nantes en Blablacar ... et là où elle allait les petits chats ne sont pas autorisés ...

    Quand elle est rentrée ... grandes caresses et hop elle est repartie

    Dimanche c'est chat

    Vous savez les travaux de la place devant chez nous (J'ai pas connu avant) sont presque finis et Monsieur le Maire a invité les habitants au verre de l'amitié. Mais là elle est rentrée pas trop tard.

    Je suis pipelette peut-être que je ne devrais pas tout vous raconter !!!

    A dimanche prochain M I A O U.

    Quya quelle est belle y disent tous


    25 commentaires
  • Les aventuriers de la mer

    Le temps aurait pu me dissuader de sortir oui mais voilà ...

    Les aventuriers de la mer

    LES AVENTURES MARITIMES DU XXIe SIECLE

    La mer est toujours un territoire d’aventures, d’inconnus, d’explorations… 90 % des fonds ne sont pas cartographiés. 90% des espèces marines ne sont pas répertoriées. L’Océan est le dernier espace frontière d’aujourd’hui.

    Les aventuriers de la mer

    Le Biche

    BICHE, THONIER À VOILES DE L'ILE DE GROIX

    Biche est le dernier thonier dundée à voiles de l'Atlantique, un bateau de pêche construit à des centaines d'exemplaires jusqu'à la veille de la dernière guerre mondiale.

    Son image reste associée à l'apogée de la pêche à la voile en Atlantique, des Sables d'Olonne et l'Ile d'Yeu à Etel, Groix, Concarneau ou Douarnenez...

    Après la terrible tempête de 1930, la structure et les formes des dundées atteignent leur équilibre. Le plan de voilure bien réparti, la coque élégante et robuste, parviennent à une harmonie qui frappe d'innombrables navigateurs et artistes.

    Les aventuriers de la mer

    Biche a été construit aux Sables d'Olonne en 1934 par le chantier d'Aimé Chauffeteau, pour le patron Ange Stéphan de l'Ile de Groix, surnommé « Ange-Biche ».

    Les aventuriers de la mer

    La cloche est d'origine 1934

    80 ans après son lancement aux Sables, Biche a bénéficié d'une restauration complète, de 2009 à 2012 : la coque remise à neuf par les Chantiers du Guip, le gréement redessiné et mis en oeuvre par l'association les Amis du Biche après un travail de recherche, sans oublier les voiles taillées par la maison Burgaud sous la supervision de l'architecte naval François Vivier.

    Les aventuriers de la mer

    Remis à l'eau le 22 juin 2012, Biche peut désormais naviguer en toute sécurité, pour des sorties de un à plusieurs jours. Il peut accueillir 16 personnes en navigation de plusieurs jours, 30 en navigation à la journée, et 70 en réception à quai (équipage inclus).

    Les aventuriers de la mer

    Biche est aujourd'hui motorisé, avec 2 moteurs Perkins de 90 chevaux. Les emménagements se composent d'une cuisine fonctionnelle, 2 toilettes, une douche, 16 couchages très confortables. Sa capacité d'eau est de 1400 litres, 1400 litres de gasoil également. Tous ces emménagements permettent au plus grand nombre de naviguer sur le dernier thonier dundée de l'Atlantique dans des conditions de confort et de sécurité optimales.

    RENCONTRER

    celles et ceux qui explorent les océans, dernier espace frontière de notre planète bleue,
    celles et ceux qui innovent pour changer les regards et susciter des pratiques environnementales plus respectueuses
    celles et ceux qui enchantent le monde car le rêve donne l’énergie d’avancer contre vents et marées.

    Les aventuriers de la mer

    La Louise

    Découvrez les terres polaires sur la Louise

    Les aventuriers de la mer

    Embarquer sur La Louise -goélette conçue spécialement pour vivre dans les meilleures conditions la découverte de ces terres isolées au climat rude- vous permettra d’approcher la nature et sa faune dans des conditions exceptionnelles.

    Les aventuriers de la mer


    De l’Islande à la Terre de Baffin en passant par le Groenland un équipage de professionnel vous fera naviguer en toute sécurité et vous permettra, si vous le souhaitez, de participer à la vie à bord et à la bonne marche du bateau.

    Les aventuriers de la mer


    Des séjours de 1 à 3 semaines vous sont proposés, alternant la navigation avec des activités terrestres qui pourront être sportives ou simplement d’observation et de découverte mais toujours accompagnées de guides.

    Les aventuriers de la mer Les aventuriers de la mer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    N’hésitez pas à nous contacter pour toute information que vous ne trouveriez pas sur ce site.

    Discuter avec le patron de cette goëlette à été un vrai plaisir

    J'ai pensé à Xtian et ses voyages en Artique et autres

    http://parcourirlemonde.eklablog.fr/

    Ne tardez pas à réserver vos places, 8 personnes seulement pourront embarquer à chaque voyage et la saison est courte.

    Les aventuriers de la mer

    Les aventuriers de la mer

     

    L’étrange goélette noire

    Avec la goélette mise à l’eau en 1967, Tabarly terrorise les Anglais à l’occasion de leur championnat du Royal Ocean Racing Race. Pen Duick III, construit en aluminium et long de 17, 45 m, gagnera toutes les courses de la saison.

    Les aventuriers de la mer

     

    Champion du RORC
    Avec ses 17,45 m de long, Pen Duick III a été conçu pour répondre au règlement de jauge du RORC qui arbitre les différentes courses anglaises se disputant avec équipage au temps compensé. Conçu en 1966, Tabarly compte également pouvoir utiliser ce bateau pour la Transat en solitaire anglaise de 1968. L’aluminium utilisé pour sa construction n’est pas habituel pour l’époque, mais le skipper des Pen Duick n’y voit que des avantages. Dans la lignée du contreplaqué léger qui a servi à Pen Duick II, l’aluminium allie la recherche de légèreté, la facilité et la rapidité de construction, et la solidité. Sa coque tulipée à l’avant, plutôt large au maître-bau, possédant plusieurs bouchains et très fine à l’arrière, est planante. C’est un des premiers bateaux océaniques à planer au vent arrière par forte brise. Sa quille, formée d’un aileron portant à son extrémité un lest en plomb, et son gouvernail séparé, renforcent les allures de près. Quant à son gréement, il est le seul de toute la flotte de 1967 à posséder la configuration d’une goélette avec deux mâts de hauteur identique. Tabarly, dans le cadre de la jauge, a imaginé un gréement évolutif: grande misaine à bordure libre pour le largue et le vent arrière, petite misaine lattée pour le près. Sous spi, ce bateau de 13,5 tonnes porte une voilure totale de 320 m2, une surface très importante pour l’époque. Il va écumer la Manche et remporter les sept courses habituelles du championnat dont le Fastnet toutes classes. Il gagne ensuite la grande classique australienne entre Sydney et Hobart. L’équipage victorieux des antipodes est le plus jeune de la course avec 22 ans de moyenne d’âge. Cette stupéfiante moisson de l’équipage français n’avait jamais eu de précédents dans l’histoire de la course au large ! Suite à cette nette domination, le règlement de jauge du RORC pénalisera lourdement le gréement des goélettes la saison suivante ! Pour cette raison, Tabarly modifie le gréement de son troisième « Pen Duick ». Il courra en ketch (1968), puis en sloop avec un seul grand mât (1971), mais sans connaître le triomphe de sa première année.
    Eric Tabarly continue de naviguer à bord du Pen Duick III dans le Pacifique entre Los Angeles et Tahiti, dans l’Atlantique sud entre Cape Town et Rio de Janeiro, en Méditerranée dans la Middle Sea Race ou en Floride pour les épreuves du SORC. Puis il met son sac sur d’autres Pen Duick afin de s’attaquer à d’autres défis.

     

    Les aventuriers de la mer

    La seconde vie de Pen Duick III
    La chère goélette demeure la propriété de Tabarly, mais elle est confiée à d’autres skippers. Ils vont devenir célèbres et allonger un sillage époustouflant. Marc Linski - disparu en mer en 1996 à bord de son bateau - l’utilise longtemps pour son école de croisière. Il passe le Horn à son bord en revenant du Pacifique. Eric Loizeau court la seconde Whitbread 1977/78 sous le nom de Gauloises II. En 1978, c’est au tour de Philippe Poupon de disputer la Route du Rhum à bord de Pen Duick III baptisé « St-Malo - Pointe-à-Pitre » pour la circonstance. Il fera équipe l’année suivante avec Patrick Tabarly dans une Transat en Double vers les Bermudes et retour. Benoît Sangnier fait ensuite naviguer le bateau en école de croisière durant cinq ans, suivi par Arnaud Dhalenne de 1984 à 88. Quant à Jean-François Coste, il effectue, à bord du bateau mythique rebaptisé « Cacharel », le tour du monde sans escale en solitaire dans la course du Vendée Globe Challenge de 1989. Aux mains de Patrick Tabarly, la célèbre goélette ira ensuite flâner pendant deux ans jusqu’en Antarctique. Depuis l’an 2000, c’est Arnaud Dhalenne qui l’utilise à nouveau en stage dans le cadre du "Club Croisière Pen Duick".

     

    L’équipage de la goélette
    Pen Duick II avait donné le ton, Pen Duick III dont la manœuvre nécessite la présence à bord de sept marins va voir passer sur son pont bon nombre d’équipiers. Certains ont quitté le milieu de la plaisance, mais bon nombre ont fait plus tard leur chemin dans une profession touchant au domaine du bateau. D’autres encore sont devenus des coureurs célèbres. Olivier de Kersauson, mais aussi Alain Colas, ou Jean-Michel Carpentier ont connu les Pen Duick au début de leur carrière. Monsieur Guy Tabarly bien sûr, ainsi que son fils Patrick, Pierre Fouquin ont également été souvent sur le pont avec les "anciens" de Pen Duick II comme Michel Vanek, Philippe Lavat ou Gérard Petipas. Certains nouveaux y ont fait des passages comme Pierre English, Yves Guégan, Victor Tonnerre (le voilier des Pen Duick), Daniel Gilles ... Dans sa seconde vie, et sans la présence de son célèbre maître, Pen Duick III a connu encore bon nombre de skippers et d’équipiers.

    Propriété de la famille Tabarly, il est confié en 2009 à l'Association Eric Tabarly qui l'entretient et organise ses navigations.

    Après avoir navigué en sloop, en ketch, c'est en mars 2010 qu'il retrouve son gréement d'origine, en goélette, grâce à l'Association Eric Tabarly.

     

    ÉCHANGER

    Entre ceux et celles qui se partagent la mer, qu'ils soient de la course au large, de la pêche, de la construction navale, des expéditions scientifiques … ou simples citoyens de la Planète Mer.
    Au programme : des rencontresle Prix des Initiatives Maritimes, des ateliers pour les écoles avec la Fête de la Science, des projections, du spectacle vivant, des expositions, des visites de bateaux ...

     

    Les aventuriers de la mer

    Les aventuriers de la mer

    Dernier regard avec un ciel où se partage le bleu et le gris

    J'ai pris un bon bol d'air marin même sans naviguer


    17 commentaires
  • Île de Batz : Le festival

     

    Après l’île d’Yeu en 2011, Belle-Île-en-Mer en 2012, Molène et Ouessant en 2013, Hoëdic en 2015, l’île d’Aix en 2016, Bréhat en 2017, Groix en 2018, c’est l’île de Batz qui accueillera la 8ème édition des Insulaires les 20, 21 et 22 septembre 2019. Le festival est ouvert à tous : petits et grands, îliens et continentaux, amis des îles, simples curieux…  L’ensemble des animations proposées (concerts, spectacles, débats, expositions, projections de film…), ainsi que l’accès au village, SONT TOTALEMENT GRATUITS.

    Le festival Les Insulaires a pour objectif de réunir chaque année les habitants des îles du Ponant pour trois jours de rencontre, de fête et d’échanges. Pour en savoir plus sur les îles du Ponant – 

     

    Île de Batz : Le festival

     Le maire de Ouessant Président du festival des insulaires fait un discours d'ouverture plein d'humour pour saluer son homologue de l'île accueillante.

    Pour être en harmonie il a mis une casquette pour rappelet que le maire de Batz ne se sépare jamais de la sienne.

    Il rapelle aussi qu'il y a 10 ans l'édile de la commune disait :

    Abat le festival

    et 10 ans après :

    Le festival à Batz

    Île de Batz : Le festival

    Pendant ce temps là Zaza tient son point Dragon

    https://zazarambette.fr/le-sejour-de-mounette-dans-mon-ile-3/#more-20805

    Île de Batz : Le festival

    Le village 

    Île de Batz : Le festival

    Petit tour dans les stands

    Île de Batz : Le festival

    Signalitique ...

    Île de Batz : Le festival

    Île de Batz : Le festival

    Le tir à la corde

    Île de Batz : Le festival

    Pour la godille les sauveteurs sont là pour assurer la sécurité

    Île de Batz : Le festival

     Île de Batz : Le festival

    Concours de godille 

    Île de Batz : Le festival

    Île de Batz : Le festival

     Défilé des îliene iliens en costume

    Défilé dans la joie et la bonne humeur

    Île de Batz : Le festival

    La fanfare "PATTE A CAISSE"

    Devant la crêperie à deux pas de chez Zaza

     

    Au village 

    Après ses moments de grande convivialité 

    Deux pattes et quatre pattes reprendrons le chemin du retour

    Comme vous l'a raconté Quya nous retrouverons nos deux amies de Garlan pour un déjeuner 

    Le retour se fera sous pluie et vents violents

    A bientôt mais en mode plus tranquille


    14 commentaires
  • Dimanche c'est chat

    Pendant que Mounette est à Larmor-Plage à écouter voir et même à la fin du spectacle manger et boire au petit buffet je l'attend et dès que j'entend la petite voiture rouge je coure à la fenêtre

    Dimanche c'est chat

    J'ai trouvé un coin super pour dormir ou juste me reposer

    Dimanche c'est chat

    Dimanche c'est chat

    J'ai bien essayé de dépendre le linge mais c'est pas facile ...

    Dimanche c'est chat

    Alors j'ai escalader les fauteuils prêts à être ranger 

    Dimanche c'est chat

     

    Trop tard pour me capter

    Dimanche c'est chat

    Coucou je suis là

    A dimanche prochain M I A O U

     


    14 commentaires
  • Larmor Plage - Spectacle

    Dimanche 6 octobre avant le spectacle je vais faire un petit tour à la plage

    Larmor Plage - Spectacle

    Le ciel est bleu 

    Si la plage vous semble déserte c'est que pour la photo je me suis mise en mode vent pour écarter les promeneurs nombreux par ce dimanche entre deux périodes pluvieuses

    Larmor Plage - Spectacle

    Port Louis et sa citadelle

    Larmor Plage - Spectacle

    Un peu d'animation dans la rade et sur la plage

    Larmor Plage - Spectacle

    Puis c'est l'heure du spectacle

    Le concert Quatre saisons en l’île de Groix est proposé, dimanche, à la salle des fêtes.

    Les spectateurs seront plongés dans une douce balade contée sur l’île de Groix qui intégrera musique bretonne et irlandaise, chant, poésie et diaporama.

    Cette échappée belle contée par Philippe Dagorne, d’après son recueil de poésies Quatre saisons en l’île de Groix, et avec la participation des musiciens Dominique Guiner, Philippe Delage, Paul Bienvenüe, Rémi Tépho, Philippe Dagorne et Sylvie Guiner pour le chant, sera jouée au profit de l’association HTaPFrance.

    Cette association soutient et informe les malades atteints d’hypertension pulmonaire (HTP) et particulièrement d’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP), maladie rare, invalidante, évolutive et mortelle. En France, on diagnostique entre 150 et 200 nouveaux cas par an, ce qui distingue absolument l’HTAP de la simple hypertension artérielle qui touche des millions de malades.

    Dimanche 6 octobre, à 16 h, à la salle des fêtes, participation libre au profit d’HTaPFrance.

     Les textes lus font partie du 1er recueil de Philippe Dagorne

    Larmor Plage - Spectacle

    Premier recueil

    Larmor Plage - Spectacle

    Deuxième recueil paru en juin 2019

     Embarquer ses rêves

    Un troisième est annoncé pour le printemps 2020

    Les droits d'auteur de ces recueils sont reversés au profit de la SNSM

    En rentrant ... mais là c'est une autre histoire qu'il faudra attendre

    A bientôt

     


    17 commentaires