•  

    Le chat roux

    Je ne vous montrerai plus ce chat

    Ou alors en photos souvenir

    Il s’en est allé à la fin de l’été

    A-t-il pris le balai

    Pour rejoindre la fée

     

    Lorsque quittant ma maison

    Je suis venue à l’ombre du séquoia

    M’installer dans ce rez-de-jardin

    Il était déjà là

    Quand son maitre a quitté

    Cet espace arboré

    Il est resté

     

    Il était là pour m’accueillir,

    Couché dans le jardin un peu abandonné

    Au retour d’une étape entre parenthèse,

    Fidèle indépendant

    Mais toujours présent.

     

    **********

     

    Elle est triste ma petite Hongkongaise

    A Noël elle ne le verra plus

    Il est parti au paradis des chats

    Mon jardin

    Se sent orphelin

    Adieu le chat roux

    Je ne t’oublierais pas

     

    Océanique

    http://oceanique.eklablog.com/chat-roux-a103302487

    2 décembre 2013

     

     Photo Alain Menez

    Aujourd'hui c'était moi la vedette

    Mais qu'est-ce qui lui prend à Mounette

    De nous parler de ce matou

    Partit je ne sais où

    Voyez j'avance en catimini

    Quettant caresses et mimis

    Moi je suis bien vivant

    Alors aime moi maintenant

    Miaou M i a o u MIAOU

    *********

    Il a raison ce chat roux n'attendez pas d'êtres morts pour nous aimer

    Vivons avec les vivants sans regrets sans remords

    Ce qui ne veux pas dire oublier

    Non mais aimer la vie

     

    2020 nous a quitté et c'est plein d'espoir que nous accueillons la nouvelle année

    2021

    Je vous souhaite qu'elle comble vos espérances

    Qu'elle vous trouve encore et pour longtemps à lire nos élucubrations

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     


    11 commentaires
  • La couloeuvre (A & A et Cie n° 98)

    Photo d'Alain Menez

     

    Cliché

     

    Il faisait chaud ce jour là 

    Je venais de sortir du bois

    Sur le macadam me voilà

     

    Le soleil chauffe l’asphalte

    Je décide de faire une halte

    Le parfum pierreux m’exalte

     

    Soudain je sens des vibrations

    Alors que je suis sourde dit-on

    Bruit de deux pieds à l’unisson

     

    Je dresse la tête pour voir l’intrus

    Le marcheur marque le pas à ma vue

    Vais-je me sauver face à l’individu

     

    Sur le sol il dessine un couloir

    Qui zigzag en échappatoire

    Dans ses mains un boitier noir

     

    Doucement instinct en mouvement

    En méandres je glisse en chaloupant

    Super elle est entrée dans le champ

     

    S’écrie le promeneur ravi

    Cette fois j’ai réussi

    Youpi !!!

     

     *******

    Décembre se fait frisquet promenade limitée attestation exigée sinon comme le sapin vous serez enguirlandé. 

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     

     


    12 commentaires
  • Le cèpe et la limace

    Photo Petitalan

    La poule du poulailler voisin est très en colère

    Elle a donné douze beaux œufs à la fermière

    Le fermier en rentrant des champs se réjouit

    Sa bergère pour son repas ce matin lui a promis

     

    Une belle omelette aux cèpes bien baveuse

    En passant par le petit bois lui dit-elle joyeuse

    Cueille ce beau cèpe au parfum sans pareil

    Que je te fricasse cette goûteuse merveille

     

    Déjà en pensée il salive en sortant de sa poche

    Son couteau. La racine il ne faut pas qu'il l'amoche

    Mais se baissant qu'elle n'est pas sa stupeur

    Une limace rondouillarde finissait son quatre-heure

     

    Il fouille dans sa besace pour en tirer une pincée

    De sel qu'il jette de rage sur le gastéropode sidéré

    Ainsi c'est sur un lit de feuilles en couvre-sol

    Que se termina la vie d'une limace en si bémol

     

    Si vous ne voulez pas passer de vie à trépas

    Ne contrariez jamais l'espoir d'un bon repas

     

    Novembre en automne s'installe dans le brouillard et son opacité et vous offre ses fleurs multicolorées

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 


    13 commentaires
  • Le chat noir (A & A et Cie n° 96)

    Photo de Alain Menez

    Je m’appelle Figaro

    Certains m’abhorrent

    D’autres m’adorent

    Moi peu me chaut

     

    Certains ne passent pas sous une échelle

    D’autres se signent sur mon passage

    Que m’importe si bonne gamelle

    Cette superstition d’un autre âge

     

    Au temps des Pharaons, signe de mort *

    Au temps des romains, maléfique

    Tel était alors mon sort

    Brulé comme sorcières ou hérétiques

     

    Pourtant comme minet de race

    Ou bien chat européen

    Je sais ronronner avec grâce

    Et vous charmer en doux câlins

     

    Je suis chat noir et Figaro

    Est-ce que je ne suis pas le plus beau

    M I A O U

     

    * Une histoire très ancienne
    La méfiance envers les chats noirs était déjà présente en Egypte ancienne ! Bien que les égyptiens aient vénéré les chats, la couleur noire était aussi pour eux associée à la mort et au deuil. Ainsi, les chatons noirs étaient mal vus et signes d'une mauvaise fortune à venir.

     Et un peu de fantaisie si vous repassez par là ...

    Octobre en automne installé un peu frisquet vous offre ses couleurs mordorées

    Courrez voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     


    24 commentaires
  • Photo Alain Menez

    Les trois randonneuses

     

    Elles étaient parties de bon matin

    Ensemble cheminer avec entrain

    En vacances les deux gamines

    Suivaient la mamie Bonnemine

    Elle avait de l’endurance

    Elles étaient en adolescence

     

    Les petites parisiennes

    En villégiature dans la Vienne

    Goûtaient avec plaisir le bon air

    Loin de la foule et du RER

    Bonnemine était heureuse

    De leurs exclamations joyeuses

     

    Au bout du chemin papy les attend

    Apportant le pique-nique réconfortant

    Coca chips et smartphones libérés

    Qu'elles avaient accepté de laisser

    Petit appel aux parents

    "Tu l’ croira pas maman" ....

     

    Septembre fait sa rentrée toujours en liberté surveillée alors courrez voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     

     

     


    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique