•  

    Photo d'Alain Menez

     

    Ai-je bien vu s’exclame le passant

    Sont-elles deux en réplique

    Sont-elles une en duplique

    Même attitude se penchant

     

    Mais à y regarder de plus près

    Le motif des robes est différent

    L’une se penche plus en avant

    Presque pareilles à un détail près

     

    Mais quel charmant tableau

    Le passant en est tout ému

    Lui spécialiste des portraits de nus

    Sans complexe sort son appareil …. Photo

     

    Devant la beauté juvénile l'artiste photographe ne résiste pas à un cliché

     

    Pour terminer en beauté le mois d'août courrez vite chez mes compères

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     

     


    13 commentaires
  • Trio champêtre (A & A et Cie n° 104)

    Photo d'Alain Menez

     Le cheval à l’âne

    • Arrête de danser sur place tu vas me faire devenir chèvre

    La chèvre au cheval

    • Eh patapouf bedaine croupe tu t’es vu tu t’entends

    L’âne aux deux autres

    • Laissez-moi danser ! Laissez-moi danser en liberté

     

    C'est sur cette dernière petite prestation avant la trêve estivale que je termine la saison

    Mai nous aura bien bousculé arrosé venté laissons juin s'installer et avec lui l'été

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     


    15 commentaires
  •  Petite chouette (A & A et Cie n° 103)

    Photo d'Alain Menez

    La chouette

    Mais qu’est-ce que je fais dans ces grandes mains

    Hier encore sous les plumes soyeuses de ma mère

    J’étais au nid douillet avec mes sœurs et frères

    Douces sont ces mains qui pourtant m’enserrent

     

    Sous l’œil attentif de ma mère je m’essayais à voler

    Tout comme le faisaient mes frères et mes sœurs

    Qui eux réussissaient sans peine et avec bonheur

    Mais moi sur le chemin mon envol j’ai manqué

     

    En grandes enjambées comme un ogre il accouru

    Avec mille précautions dans sa main m’a saisie

    Faisant une cage de ses deux paluches réunies

    Effrayée j’ai compris qu’il n’était pas de ma tribu

     

    De mes yeux verts grand ouvert comme un merci

    Je lui ai dit ramène moi avec les miens près du nid

     

    Sauf s’il est blessé laisser l’oiseau tombé du nid sa mère pourrait le chercher.

     

    Mai fait ce qu'il te plait

    Enfin presque mais c'est mieux

    Alors

     

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     


    11 commentaires
  • C'est une poupée qui dit "non, non, non, non"  (A & A et Cie n° 102)

     Photo d'Alain Menez

    On peut être une poupée rêvée désirée

    On peut avoir fait le bonheur d’une petite fille

    On peut avoir subi mille châtiments

    On peut même avoir été abandonnée délaissée

    On peut s’être retrouvée dans une caisse à jouets

    On peut avoir côtoyé un cheval à bascule le Monopoly

    On peut avoir été arrachée des mains d’un garçon

    On peut avoir entendu dire : les poupées c’est pour les filles

    On peut avoir rêvé finir dans les bras d’une autre maman

     

    Mais finir échevelée en culotte sur le trottoir jamais je ne l’aurais imaginé

    La vie peut-être très dure quand on n’est qu’une poupée

     

    Avril en printemps

    La nature les fleurs des champs

    Dans un rayon de 10 kilomètres

    Puis aujourd'hui non mais demain peut-être

    En attendant

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     

     


    13 commentaires
  • Le corbeau envitraillé (A & A et Cie n° 101)

    Photo d'Alain Menez

    Je ne vais pas plagier La Fontaine Jean de son prénom

    Non dans toute son œuvre je ne suis que le corbeau

    Vous en souvient-il berné par ce rusé renard félon

    Il faut dire que celui-ci me piqua mon rondeau

     

    Depuis méfiant je suis devenu un peu parano

    Aussi passant devant les vitraux de l’église

    Une idée merveilleuse a traversé mon cerveau

    Et si j’entre dans le vitrail que je m’y glisse

     

    Aller sur le chemin du marché trouver un fromage

    Le prendre par mon bec m’assoir sur l’armature

    Laisser la lumière illuminer mon profil de sage

    Faire une œuvre d’art de ma triste forfaiture

     

    Quand le goupil rusé mais par moi mystifié

    Passera il glapira des ho des ha avec la foule

    Et moi comme un couillon piégé cerné coincé

    Je ne pourrais même pas croasser ouille ouille !

     

    Libéré délivré ….. ce pauvre volatile

    Risée des campagnes et des villes

     

    Quand on a une idée géniale avant de la mettre en pratique réfléchir …

     

     

    Mars avec Persévérance

    Espère le printemps qui éclairera notre chemin

    En attendant

    Courrez vite voir ce que mes compères vous ont concocté

    Petitalan

    http://petitalan-photodujour.over-blog.com/

    Alain Gautron  

    https://aurevebleu2.blogspot.com/ 

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique