• Mon voyage à Lyon

    Le mercredi 20 avril je prend le train pour Lyon

    A la gare de Lyon Perrache ma fille vient me chercher et c'est à Marcy l'étoile

    (anciennement Marcy-les-loups)

    Ancienne commune du Rhône, la commune de Sainte-Consorce-et-Marcy-les-Loups a existé jusqu'en 1872. En cette année, elle a été supprimée et les deux nouvelles communes de Sainte-Consorce et Marcy-l'Étoile ont été créées.

    Mon voyage à Lyon

    Photo de Noël 2020

    De l’orme mort est née une sculpture de loup

    Les sécheresses et la prolifération d’un coléoptère ont eu raison de l’immense orme du square de Weissach. Débité en juin 2020, la municipalité a voulu faire vivre son souvenir. Son tronc a été sculpté à la tronçonneuse par Jacques Pissenem et le Lyonnais Marc Averly a réalisé les gouttes de bois qui l’entourent.

    Mon voyage à Lyon

    La passerelle Masaryk (anciennement appelé pont Masaryk) est un pont suspendu situé dans le 9e arrondissement de Lyon qui permet de traverser la Saône, financé par les riverains et ouvert au public le 17 juin 1831. Il est constitué de deux travées retenues par des haubans fixés à trois piles en pierre de Couzon, d'ouverture égale de 85,20 m ; les câbles, plusieurs fois renouvelés, supportent un tablier de 6,50 m de large, dont deux trottoirs d'un mètre. Le pont est réservé aux piétons et cyclistes.

    Mon voyage à Lyon

    Le pont Schuman ou pont Robert Schuman est un pont routier situé à Lyon, en France. Il permet le franchissement de la Saône et relie les quartiers de Vaise et de Serin, au pied de La Croix-Rousse. Il est dédié à Robert Schuman (1886-1963), premier président du Parlement européen1.

    D'une longueur totale de 180,76 m, l'ouvrage est un pont bow-string comportant deux travées portées par quatre arcs en acier et appuyées sur une pile centrale. Construit entre 2012 et 2014, le pont est inauguré et mis en service le 5 novembre 2014.

    Un rendez-vous le vendredi matin m'amène à Lyon Vaise

    Puis je me rends pour la rencontre des scribes de Lugdunum où après un déjeuner style auberge espagnole

    Mon voyage à Lyon

    Portrait fait par Philippe notre hôte en 2011

    Nous planchons sur les défi de Cécile notre animatrice

    Petit aperçu

    Battle entre deux péchés capitaux : La gourmandise et la colère

     

    Un petit péché de gourmandise se promenait de bon matin. Il s’arrêta devant la vitrine d’une pâtisserie lorsque passa un gros malabar très en colère.

    Aussitôt google les connecta sur un réseau. Nous sommes en 2030.

    • Salut minus attaque le mastodonte, tu sais que tu marches sur mes plates-bandes
    • Comment ça vos plates-bandes monsieur le grand malabar.
    • Mon quartier, quoi, allez détale moustique.
    • Pas question j’ai trop envie d’entrer dans cette pâtisserie où les gâteaux sont délicieux dit la gourmandise les yeux gros comme des billes de loto.
    • Dégage je te dis ou je t’aplatis contre la vitre.
    • Non s’il vous plait faite moi plutôt entrer.
    • Tu veux que je te mette le nez dans une tarte à la crème.
    • Oh oui j’en rêve monsieur le Malabar.
    • Ne me cherche pas car quand mes ancêtres colère sortent de ma tête je ne réponds plus de rien.
    • Moi non plus je ne réponds plus de rien lorsque je suis devant un fraisier, un framboisier, une forêt noire, je n’ai qu’une envie me plonger dedans.
    • Tu continues à me chauffer les oreilles. Je sens ma grand’mère colère m’envahir, ire ire ire.
    • Non non pas de grands mots, restons zen.

    Le malabar prit une tarte à la crème et écrasa la gourmandise qui éclata de fureur puis il piqua un carambar dans un bocal et toute la colère s’apaisa.

    *****

     Le week-end ensuite se passe chez mon autre fille à Lyon 5éme à 15mn à pied de mon ancien appartement.

    J'étais déjà en Bretagne quand elle s'est installée

    Le samedi soir mes filles m'ont réservée une surprise

    Mon voyage à Lyon

    Quand je vois l'Hermes sur les quais du Rhône je comprends que nous embarquons pour une croisière sur le Rhône

    A suivre ... Vous embarquez avec moi


    4 commentaires
  • Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Après la belle falaise je continue sur le sentier où les arbres sont bien enracinés

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Je retrouve la cabane

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Les grands arbres s'agrémente de petites feuilles vert tendre

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Amusante cette fougère

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Voilà à nouveau les ballots

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    La lumière est différente qu'à l'aller

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Promesse de récolte

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    A nouveau les roselières

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Les petites fleurs se nichent au creux du vert

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Ramifications en connexion

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Beauté du pissenlit où chaque feuille est une fleur avec sa propre racine

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite5)

    Me voici parvenue à mon point de départ

    Je prend ma voiture et vais retrouver ma féline qui aura dormi tout l'après-midi et sera heureuse de galoper à son tour mais moins loin

    Je vous souhaite une bonne semaine

    A bientôt fin avril je m'escapade mercredi et m'enlyonne pour une dizaine de jours en famille et amitié

    Prenez soin de vous

     

     

     


    7 commentaires
  • Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Je vous retrouve sur le pont suspendu que je retraverse pour prendre le sentier de retour

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Pour le retour je prend le Gr qui surplombe le bord de la rivière

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Renaissance de fougère

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Quand la petite branche nait d'une racine au pied du tronc

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Site cinéraire privé, les Jardins de mémoire de Pluneret, dans le Morbihan, ont été créés en 1998 au bord de la rivière du Bono. Dans ce lieu exceptionnel propice au recueillement et au souvenir, les cendres de plus de 2 000 défunts sont inhumées dans des urnes au pied de 900 arbres, acquis par des familles originaires de Bretagne et de toute la France.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Voir la ria de plus haut

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Bébé fougère dans le lit des anciennes

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Là je suis à la hauteur de la gueule de bois

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite4)

    Un petit arrêt devant la falaise

    Je vous retrouve la semaine prochaine

     


    6 commentaires
  • Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Ostréiculture - Naissance, développement et déclin

    Au XIXème siècle, les documents  d’archives mentionnent  que la rivière du Bono est généreuse en poissons, coquillages et mollusques représentant un complément de ressources indispensable pour la population.

    De mémoire de bonoviste, on a toujours dragué dans la rivière. Au XIXème siècle, elle offre une suite presque ininterrompue de gisements naturels d’huitres plates notamment, allant de Sainte Avoye et du Plessis à la pointe du Blaire. Grâce aux travaux du naturaliste Victor Coste sur la reproduction et le captage des huitres, quelques pionniers vont, à partir de 1862, tenter de recueillir du naissain (bébés huitres) et l’élever pour faire face au déclin inexorable des bancs d’huitres naturels surexploités par les dragages opérés par la population.
    La situation abritée du pays d’Auray dont fait partie Le Bono devient le lieu d’élection du captage du naissain. Il est depuis considéré comme le berceau de l’huitre plate.
    L’ostréiculture est née, qui fait passer de la simple cueillette à l’élevage. En 1865, le premier chantier ostréicole du Bono est créé au Paluden.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Faudra-t-il traverser la ria sur ce tronc d'arbre bien amarré

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

     Après avoir testé différents supports en guise de collecteurs, le choix se portera enfin sur les tuiles demi-rondes. Celles-ci seront enduites de chaux pour faciliter le décollage (ou détroquage) du naissain, puis assemblées  en « bouquets » de 10 à 12 tuiles avec du fil de fer, selon la méthode inventée par Eugène Leroux en 1867.
    A partir de 1887, les bonovistes vont réaliser des travaux de titans. Ils aménagent des terre-pleins qui vont sculpter les berges de la rivière, construisent des bassins de pierres à marée basse, parcs destinés à empêcher la perte des huitres en cas de mauvais temps, et bâtissent des cabanes de chantier pour mettre à l’abri matériels et ouvriers. Nombreuses sont alors les familles du Bono qui ont leur chantier où s’activent essentiellement les femmes, les enfants en âge d’aider et les retraités, les hommes étant embarqués à la pêche ou à la marine marchande. Dès la fin de l’hiver, les jeunes huitres sont décollées de leur support, placées dans des caisses grillagées protégées par un couvercle, surélevées pour les mettre à l’abri des prédateurs (crabes, étoiles de mer, bigorneaux perceurs, …) et placées dans les parcs en attendant d’être vendues.

    Le Bono est alors un centre de captage important bien que sa configuration n’offre pas de zone favorable à l’élevage. L’histoire de l’ostréiculture morbihannaise est marquée par des hommes qui n’ont de cesse d’innover et d’améliorer techniques et matériels.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Les coups durs ne manquent pas, provoqués par des maladies qui déciment les bancs d’huîtres naturelles à plusieurs reprises, mais les bancs du Morbihan se reconstituent.
    L’activité connaît une période d’euphorie, de 1930 à 1973. A partir de 1974, le golfe du Morbihan est touché par le « Martelia refringens », parasite qui s’attaque à la glande digestive du mollusque et provoque sa mort. L’époque est alors très difficile pour les ostréiculteurs bien qu’ils obtiennent l’autorisation d’introduire une huître creuse d’origine japonaise, « Crassostrea gigas ». En deux ans, les ostréiculteurs opèrent une reconversion spectaculaire en passant à l’élevage de la creuse. Malheureusement, la nouvelle épizootie de 1979 ruine les espoirs et provoque une telle inquiétude chez les clients habituels que la récolte 1980 ne se vend pas. Tant bien que mal, certains ostréiculteurs essayent de résister
    jusqu’à l’épizootie de 1981 qui signe la fin de l’ostréiculture dans la rivière du Bono.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    L’hypothèse de le construire en remplacement du vieux pont est rapidement abandonnée compte tenu des contraintes posées par l’élargissement indispensable dans ce cas de la rue Pasteur, rue principale du Bono.

    Le département du Morbihan décide alors la construction d’un nouvel ouvrage en aval du vieux pont suspendu, dont il sera le Maître d’ouvrage. La construction est confiée aux entreprises Perrin-Bacci et Sotracomet.
    Avant et pendant la construction, le pont est dénommé « pont de Kernours ». La commission départementale, par décision du 11 mars 1969, décide de le baptiser « pont Joseph Le Brix », en hommage au célèbre aviateur né à Baden le 22 février 1899 et où il repose. Les travaux de construction sont terminés le 20 juillet 1969.

    L’ouvrage se compose d’un  pont métallique à béquilles en V renversé de 262,20 mètres de longueur hors tout et d’une travée d’accès en béton contraint de 37,80 mètres de longueur hors tout. La chaussée large de 7 mètres est bordée de trottoirs de 1,5 mètre. La portée centrale entre les pieds des béquilles est de 147.34 mètres.

    S’élevant à 26 mètres au dessus de la rivière il offre un panorama exceptionnel sur la rivière et le village du Bono.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    De cette activité florissante, ne restent aujourd’hui que les témoins du travail des hommes, des femmes et des enfants qui les ont bâtis : terre-pleins, cabanes, amas de tuiles jalonnant les bords de la rivière, de Roc’h Vilen au Berly côté Le Bono et de Kerisper à la pointe César côté Pluneret. Ces vestiges fragiles, méritent d’être respectés, entretenus et réhabilités. 

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Quand deux générations se côtoient

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Balade en paddle

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Le Notre-Dame de Béquerel est une réplique de Forban du Bono immatriculé « A 2246 », chaloupe servant pour la pêche au chalut à perche. C'est un modèle unique des bateaux de pêche traditionnelle du Bono, le chalutier à perche du début du XXe siècle.

    Ce bateau a été réalisé en 1992 par l'AFPA d'Auray sous la maîtrise du Chantier du Guip à l'Île-aux-Moines dans le cadre des constructions de bateaux traditionnels pour le concours des « Bateaux des Côtes de France » par la revue du Chasse-Marée.

    Il a obtenu le label BIP (Bateau d'intérêt patrimonial)1de la Fondation du patrimoine maritime et fluvial.

    Son immatriculation est « A 1912 » (quartier maritime d’Auray). Son port d'attache habituel est Le Bono.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Les bateaux sur la rivière d'Auray

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Le vieux pont en vue

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    le pont Joseph-Le-Brix 

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

     

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite3)

    Le vieux pont du Bono n’est plus adapté à l’évolution rapide du trafic routier entre Auray et les communes du Bono, Plougoumelen et Baden notamment. Sa largeur, la faiblesse des charges qu’il peut supporter amène le département à étudier, dès 1965, la construction d’un nouvel ouvrage.

    Le pont suspendu du Bono est un pont suspendu de 1840, sur la commune du Bono. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 17 novembre 1997. Actuellement réservé aux piétons, la circulation automobile a été déplacée vers le pont Joseph-Le-Brix à 300 mètres.

    Je vous laisse là je me dirige vers la ville pour un petit goûter réconfortant avant le retour vers Saint Goustan


    7 commentaires
  • Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Vous êtes fidèles devant la cabane

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Vue sur la ria avec le champ de colza et le port de Saint Goustan au fond

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    En zoomant

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Un aqueduc romain enjambait la rivière d'Auray pour amener l'eau du Bono jusqu'à Locmariaquer. Une dizaine de piles du pont sont encore bien visibles, espacées d'un mètre environ (comme les grands aqueducs reconstitués, ainsi à Carhaix).

    On a retrouvé du mortier romain compacté avec des fragments de pierres et de tuiles. L'ouvrage s'incurvait légèrement après la rive pour prendre la direction de Kerbirio. Une bouée dans la rivière balise les restes d'une pile encore visible à très basses eaux.

    Sa construction date du 2ème siècle (125/130 avant JC) sous le règne de l'empereur Adrien. Sa longueur était de 430 mètres.
    Cet ouvrage n'a jamais servi, rien ne fut construit ni en amont, ni en aval.

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Ancien parc à huitres

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Aurau Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Je me serais bien assise sur ce banc mais le gros rocher en équilibre m'en dissuade

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Je me serais bien assise là mais la chaise me parait bancale

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    La barque en fin de vie

    Sur le GR 34 de Saint Goustan au Bono Auray Morbihan Bretagne France Europe Univers (suite2)

    Petit à petit j'arrive au Bono

    Je vous retrouve plus tard


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique