• Pontivy - Napoléonville

     Je repars de l'O T après la visite de l'expo je n'ai même pas pris la photo du tribunal

    Pontivy - Napoléonville

     

     Le dessein de Napoléon Bonaparte pour Napoléonville

    Du point de vue de Napoléon Bonaparte, la création de Napoléonville et de Napoléon-Vendée (La Roche-sur-Yon) procède d’un dessein pacificateur et civilisateur dont les différents aspects sont soulignés dans cet extrait du discours sur l’État del’Empire, prononcé au nom de l’Empereur devant les députés en 1806.Deux nouvelles cités s’élèvent au sein d’une contrée désolée jadis par les guerres civiles, et trop longtemps étrangère à notre commerce, à nos arts comme à nos mœurs. Toute sa population se portait aux côtes ; son intérieur va se ranimer. Dans le Morbihan, Napoléonville se développe sur les plans arrêtés cette année ; elle est déjà avancée ; des bâtiments militaires, des édifices civils s’y construisent ; le local du lycée est prêt à recevoir cent cinquante élèves. Placée au centre des nouveaux canaux de la ci-devant Bretagne, Napoléonville sera, dans la paix, le centre d’un grand commerce ; dans la guerre, un centre militaire imposant, un entrepôt pour l’approvisionnement de notre marine. La Vendée applaudit à la naissance de sa nouvelle capitale. La ville de Napoléon a vu poser les bases de tous les grands établissements qui conviennent à sa destinée et qui peuvent vivifier le département dont elle est le centre ; sortant d’une forêt jadis déserte, elle appellera, par les routes qui viennent se croiser dans ses murs, le mouvement du commerce ; elle verra son heureuse situation recherchée par une population fidèle et dévouée au prince qui lui a rendu son culte, la tranquillité et l’abondance. L’Empereur a permis que son nom fût imprimé à ces deux magnifiques ouvrages, comme sur deux médailles impérissables ; elles rappelleront de grands malheurs complètement réparées.

    Pontivy - Napoléonville

     

    Je longe le canal en amont

    Pontivy - Napoléonville

     ... ...

    Pontivy - Napoléonville

      Quartier de cavalerie - Quartier clisson

    Pontivy - Napoléonville

    Hôtel de Ville

    Pontivy - Napoléonville

    Rue Impériale

    Pontivy - Napoléonville

    Belle maison particulière où s'installera la Banque de France  

    Pontivy - Napoléonville

    Eglise impériale Saint Joseph

    Eglise néogothique construite dans la deuxième moitié du XIXème siècle sur les plans de l'architecte parisien Marcellin-Emmanuel Varcollier. Des vitraux contemporains ont été réalisés entre 1991 et 1994, sur le thème des quatre éléments.

    Pontivy - Napoléonville

    Entreprise grâce à une subvention impériale accordée par l'Empereur Napoléon III lors d'un séjour pontivyen, l'église St Joseph fut construite au coeur du quartier napoléonien de la ville, sur les plans de l'architecte parisien Marcellin-Emmanuel Varcollier, entre 1863 et 1867. La subvention impériale se trouvant épuisée à cette date, les travaux furent interrompus et l'église resta inachevée. La flèche prévue pour couronner la tour-clocher ne fut jamais réalisée. Entre 1991 et 1994, des vitraux contemporains ont été réalisés et colorent l'édifice d'un nouveau souffle.
    Cette église est ouverte en été, dans le cadre de L'art dans les chapelles, tous les jours de 14h à 19h (sauf le mardi), aux dates de la manifestation.

    Pontivy - Napoléonville

     

    Traverser le Square Saint-Joseph où elle occupe une grande place

    Pontivy - Napoléonville

    Magasin à fourrage

    Pontivy - Napoléonville

    Premier hôtel de la caisse d'épargne

    L'édifice actuel se trouve à l'angle du quai et de la rue du tribunal

    Pontivy - Napoléonville

    Pontivy - Napoléonville

    La gare Napoléonville

    La station terminus de « Napoléonville », nouveau nom donné à la ville de Pontivy par Napoléon Ier en 1804, est mise en service le 19 décembre 1864 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation sa ligne d'Auray à Napoléonville, embranchement de la ligne de Savenay à Landerneau

    En 1870, après le départ de Napoléon III et le retour de la République, la ville reprend son nom de Pontivy et la gare est concomitamment renommée.

    J'ai découvert une ville pleine d'histoire

    Oui mais le canal et sa jonction avec le Blavet

    Ce sera pour une autre escapade

    A bientôt

     


    16 commentaires
  • Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

     

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Il y a quelques temps que j'ai envie de voir le Blavet et le Canal de Nantes à Brest

    Alors le 18 mai j'y vais

    J'arrête ma voiture près du chateau des Rohan

    La ville ancienne : le Pontivy des Rohan

    Influente au-delà de la Bretagne, l’envergure de la famille de Rohan est exceptionnelle. Pontivy eut le privilège d’être le chef lieu de leur vicomté à partir du 14e  siècle et de leur duché créé au 17e siècle. Les pierres en témoignent encore, depuis le château de Pontivy à la basilique Notre Dame de Joie, en passant par les charmantes rue du Fil et rue du Pont, votre promenade sera rythmée par la découverte des maisons à pan de bois et de petits hôtels particuliers d’époque Renaissance.

    La jolie ville de Pontivy vaut bien qu'on s'y arrête l'imposant château médiéval des Rohan. Construit par la puissante famille bretonne des Rohan au 15e siècle, vous ne pourrez qu'être impressionnés par la silhouette massive du château fortifié de Pontivy.

    les maisons à encorbellement de la vieille ville qui contrastent avec la rigueur des bâtiments napoléoniens et plus loin une myriades de petites chapelles à découvrir.

     

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

     

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

     

    Au pied de ses deux tours en poivrière, la balade dans les ruelles sinueuses de la vieille ville, autour de la place du Martray, est un enchantement. Maisons à colombages

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Fontaine Place Martray

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

     

     

    et façades médiévales rappellent que la cité connut son heure de gloire grâce à la fabrique de cuirs et de toiles sur les rives du Blavet.

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Basilique Notre-Dame de-la-Joie

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    ...

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Je me renseigne pour savoir où est l'office du tourisme et une charmante dame me dit sur le canal

    Ca tombe bien je cherche le canal

    Et là j'apprend aussi que Pascal Jaouen expose ses modes au Tribunal d'Instance

    Le créateur Pascal Jaouen, surnommé le « brodeur bleu » crée et brode sa première composition Le tapis d’Orient, qu'il expose lors de la biennale de broderie d’Art à Bayeux en 1995. La critique est unanime face à cette ambiance étonnamment orientale. Pascal choisit de s'inspirer de la broderie du pays de Quimper, dit le « pays Glazik » : la couleur glaz est le bleu et le vert en breton, pour le drap des costumes des hommes, le jaune et l'orangé pour la broderie.

    Son travail l'amène à exposer à Tokyo, lors de l'exposition internationale de 1998 au Japon, et à réaliser la broderie de l’habit d’académicien de l’architecte Michel Folliasson en 1999. En 2001 et 2002, il participe à la création de plusieurs pièces contemporaines dans le cadre de l’exposition « Métissages » présentée au musée du Louvre à Paris, puis à travers des expositions internationales (BrésilMexiqueÉtats-Unis).

    Suivront des modèles contemporains inspirés des motifs traditionnels. Sa collection « Itinérances » est présentée au théâtre de Cornouaille en 2002 : des guêtres et des ceintures, les cœurs, les fuseaux… En 2008, il propose un nouveau défilé avec la collection « Regards vers l’Ouest ». En 2010, c'est à nouveau lors du festival de Cornouaille qu'il présente les cinquante-quatre nouveaux modèles de sa collection Triskell « Au fil des 3 éléments » (la terre, l'eau et le feu). En 2012, avec le peintre Mik Jégou, ils proposent au public de découvrir trente toiles brodées puis peintes, lors de l'exposition Talents Conjugués au prieuré de Locmaria à Quimper. Sa collection 2014 s'intitule « Gwenn-ha-du »,  en hommage à cette « très belle dame qu’est la Bretagne ». Elle rassemble 45 modèles en noir et blanc, affichant une influence bretonne au sens large, de la mode des costumes à la nature sauvage.

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Les notes de musique de ce modèle sont celles de l'hymne breton

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

    Pontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'exposePontivy (Morbihan) Pascal Jaouen s'expose

     

    Petite robe avec jupon en dentelle

    Vue de face très sage

     de dos uh peu coquin

    C'est le soir du vernissage avec les élus je serais là à son arrivée et gentiment il posera pour moi

    Merci Pascal Jaouen

     

     

     

     

     

    Entre temps j'ai continué ma visite ce sera l'objet du prochain article


    22 commentaires
  • Escapade à Groix (4)

    L'océan digère doucement l'épave du Sanaga échoué 

    En ce dimanche soir du mois de mars1971, Laurent LeGrell, le capitaine du Jean-Pierre-Calloch, se rend à Port-Tudy pour vérifier les amarres du Courrier pour la nuit. «Arrivés à hauteur du port de Locmaria, nous avons aperçu les feux d'un navire qui se rapprochait de la côte. Quand nous sommes revenus peu après, Le Sanaga s'était échoué devant Porh Morvil». Il faisait route vers Saint-Nazaire 41ans plus tard, une ancre, des tôles éparpillées dans les rochers, une partie du moteur et de la ligne d'arbre sont les derniers témoins de cette «fortune de mer» qui n'a fait aucun blessé, ni occasionné de pollution. Le navire faisait route vers Saint-Nazaire en provenance d'Angleterre, il n'avait pas de cargaison, mais durant plusieurs années, il a constitué un fantastique terrain d'aventure pour les explorateurs qui montaient à bord en pénétrant par une brèche découpée dans ses flancs. Deux entreprises de démolition se sont succédé durant plusieurs années; la ferraille transitait par radeau, puis par camion jusqu'à Port-Tudy, avant de prendre la destination de fonderies italiennes. Tandis que les dernières tôles du TK Bremen sont évacuées de la plage d'Erdeven, à quelques milles au Sud, les tôles mordorées du Sanaga vont continuer longtemps d'inspirer les peintres.  (Le télégramme)

    Escapade à Groix (4)

    ...

    Escapade à Groix (4)

    ...

    Escapade à Groix (4)

    ...

    Escapade à Groix (4)

    ...

    Escapade à Groix (4)

    Du grenat sur la plage entre la pierre blanche et la pointe des Chats. La plage des sables rouges se situe entre les "Chats " et les grands sables

    Groix est la deuxième île de Bretagne par la superficie. Longue de 8 kilomètres et large de 3 (au maximum), elle se compose essentiellement d'un plateau de micaschiste, haut de 40 à 50 mètres, entaillé par de nombreux vallons ou bordé de falaises abruptes creusées de grottes.

    À Groix, les rochers ont gardé la mémoire des déformations de la planète : schistes bleus et plages rouges racontent la nuit des temps. C'est un grand musée géologique en plein air.

    Escapade à Groix (4)

    Vogue le voiler vers sa destinée

    Escapade à Groix (4)

    Le phare des chats

    Escapade à Groix (4)

    Les "chats" s'étirent vers le large

    Et là la faim m'assaille rien pour se restaurer jusqu'à Port Tudy alors je décide de retourner à Locmaria.

    Au bar de la plage tout est complet la patronne accepte quand même de m'accueillir je serais la dernière car elle attend un groupe de 35 personnes ... ça ne doit pas lui arriver souvent car elle le clame à chaque nouvel arrivant. Je la remercie en partant.

    Puis retour à Port Lay à l'expo.

    Le ciel qui grisouille depuis le matin en profitera pour se répendre mais je serai à l'abri

    Et comme chaque chose a une fin

    Je reprend ma valise et direction le port

    Escapade à Groix (4)

    Je m'ancrerais bien moi aussi 

    Escapade à Groix (4)

    L'"Île de Groix" est à son poste

    Escapade à Groix (4)

    Prêt à accueillir ses passagers

    Escapade à Groix (4)

    Rester reliée jusqu'à la prochaine escapade

    A bientôt


    16 commentaires
  • Escapade à Groix (3)

     
     

    PARCABOUT Île de Groix 

    PARC d' AVENTURES ACROBATIQUES et HEBERGEMENTS insolites 

    Situé au Bois du Grao, au centre de l’île de Groix, notre Parcabout est la toute première installation Parcabout au Monde. En famille, entre amis, petits et grands. Le Parcabout est un concept unique qui permet à chacun de s’amuser en toute sécurité. Nos  modules s’étendent sur plus de 2000 m2 tendus entre de vieux pins maritimes.​

    Le parcabout® est un parc de loisirs conçu pour que chacun puisse évoluer en toute liberté, sans matériel spécial. Issus et inspirés des catamarans, les immenses filets tissent leur toile dans notre forêt. Deux mailles d’un filet  peuvent supporter jusqu’à 600 kilos : la surface d’une chaussure pourrait donc supporter le poids de deux tonnes ! Enfilez juste vos baskets !

    Escapade à Groix (3)

    Nid'île pour passer la nuit en pleine nature

    Escapade à Groix (3)

    Puis allez vous restaurer 

    Escapade à Groix (3)

     

    ...

    Escapade à Groix (3)

    Escapade à Groix (3)

     Avant d'aller jouer les aventuriers dans les arbres

    Escapade à Groix (3)

    Je ne me suis pas levée à l'aube la marche d'hier et mon coucher tardif m'ont un peu fatiguée

    J'ai dit au soleil : débrouille toi tout seul pour ton lever ... une autre fois peut-être

    Là je quitte le Parcabout et me dirige vers Locmaria et la Pointe des Chats

    Escapade à Groix (3)

    Un lavoir en passant

    Escapade à Groix (3)

    L'étang réserve d'eau pour Locmaria

    Escapade à Groix (3)

    Puis devant la plage de Locmaria cette petite fontaine qui se cache dans les herbes fleuries

    Escapade à Groix (3)

    L'ocean revient doucement lécher la plage

    Escapade à Groix (3)

     Dansent les petits bateaux dans la baie

    Escapade à Groix (3)

    Abrités par la digue et la pointe des saisies

    Escapade à Groix (3)

    La pierre blanche amer pour navigateurs avec Locmaria au fond

    Escapade à Groix (3)

    Et l'océan recouvre doucement les vestiges du Sanaga

    Je vous retrouve pour la suite plus tard

     


    21 commentaires
  • Escapade à Groix (2)

    Après le rire du rocher j'attaque la montée de Fort du Grognon

    Escapade à Groix (2)

    La vue est toujours aussi belle

    Escapade à Groix (2)

    Le sémaphore de Beg Melen

    Poste de guet sous la Révolution, sémaphore implanté en 1880 à Nosterven et au Grognon puis déplacé à la pointe de Beg Melen, l'actuel sémaphore de première catégorie de l'île de Groix est un élément du patrimoine insulaire. Il est armé par un équipage de dix guetteurs qui assurent une veille permanente de jour comme de nuit. 
    © Le Télégramme 

    Escapade à Groix (2)

    Lande rochers et bouillonnement

    Escapade à Groix (2)

    Escapade à Groix (2)

    Escapade à Groix (2)

    La réserve naturelle François Le Bail

    Créée en 1982 et gérée par Bretagne Vivante, elle est la seule réserve naturelle géologique à intérêt minéralogique de France. Elle comprend deux secteurs : 
    - Le secteur de Pen Men-Beg Melen inclut des falaises d'un grand intérêt géologique, de belles étendues de pelouses et de landes littorales. Cette zone offre aussi un intérêt ornithologique par la présence de colonies d'oiseaux nicheurs : goëland argenté, brun et marin, cormoran huppé, mouette tridactyle et fulmar boréal.
    - Le secteur de Locqueltas à la Pointe des Chats, comprend une étroite frange côtière jusqu'au chemin des douaniers ainsi que l'estran rocheux. L'intérêt est ici essentiellement géologique. Cette réserve Naturelle a été créée pour préserver un témoin exceptionnel de l'histoire géologique de la Bretagne, bien exposé dans les côtes rocheuses de l'île à travers des structures géologiques remarquables et une grande diversité de minéraux : glaucophane bleu, épidote jaune, grenat rouge qui colorent le sable du haut de certaines plages.
    Les impératifs de protection le permettant, la réserve naturelle est ouverte au public. C'est un lieu de promenade privilégié pour les amoureux de la nature. Des animations sont proposées durant les vacances scolaires pour la faire découvrir et sensibiliser les visiteurs à la nécessité de sa protection.

    Escapade à Groix (2)

    Escapade à Groix (2)

    En 1798, la construction d'un phare avait été entamée, non loin de l'emplacement du phare actuel. Elle fut cependant interrompue, la foudre s'étant abattue sur l'édifice. Le phare actuel est constitué d'une tour carrée surmontant un bâtiment rectangulaire qui abrite deux chambres et les salles des machines et du radiophare.

    Le phare, ainsi que l'enclos, les façades et toitures des bâtiments annexes, sont inscrits monument historique par arrêté du 31 décembre 2015.

    Ce phare est le plus puissant du Morbihan avec une portée de 29 milles soit environ 54 km. Il est automatisé mais gardienné.

    Escapade à Groix (2)

     

    Escapade à Groix (2)

    ...

    Escapade à Groix (2)

    Je voulais voir le couché du soleil mais il est encore trop tôt et je commence à être fatiguée. Pour retourner au Bourg où je loge il y a encore 6km ...

    Escapade à Groix (2)

    Petit oratoire sur mon chemin de retour

    Escapade à Groix (2)

    Moutons bretons comme le drapeau Gwenn-Ha-Du noir et blanc

    Escapade à Groix (2)

    Eglise Saint Tudy du Bourg

    L'église groisillonne se caractérise par le thon qui orne son clocher. Le poisson symbole du riche passé maritime de Port-Tudy a chassé le traditionnel coq de nos campagnes. Le thon ne suffit cependant pas à protéger l'édifice des agressions du temps qui passe. «Construite sur l'emplacement d'un ancien cimetière, explique l'abbé Ambroise Guillo, le curé de l'île, cette église repose sur un sol meuble. Il faudrait creuser à plus de trois mètres pour trouver la roche. C'est vrai qu'elle a besoin de réparations, mais je pense que tous les Groisillons d'aujourd'hui seront morts avant qu'elle ne tombe. Même dans l'état actuel.
    © Le Télégramme 

    Je rentre enfin affamée. Les restaurants ne servent plus à + de 21h seul 

    Ti Beudeff est une institution à Groix, et un bistrot mythique connu dans le monde entier...

     Créé en 1972, les navigateurs hauturiers aiment à s'y retrouver pour parler d'histoires de mer autour d'un verre de rhum, graver leur nom sur les tables et écouter (ou chanter !)  les chants de marins et la musique celtique qui sont les seuls autorisés dans ce lieu !

     Morgann est la nouvelle tenancière des lieux. Fille de Beudeff, elle maintient le cap depuis 2007, sans rien changer à l'ambiance qui a fait la réputation de cet endroit unique en son genre.

     Tradition et Convivialité sont les maîtres mots de ce bistrot brut de brut, ouvert en soirée toute l'année et en journée pendant la saison estivale. Quelques nouveautés cependant : un restaurant dans l'ancien grenier qui renoue avec la tradition des plats conviviaux îliens (depuis 2010), un rhum Maison d'exception, un festival pour les 40 ans, une nouvelle façade depuis 2015, et plein de projets pour l'avenir...

    Puis je retourne dormir avec le désir d'aller à Locmaria voir le soleil se lever avant le petit déjeuner ...

     


    17 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique