• Saint Nazaire

    Rendez-vous dimanche au Musée d'Art Contemporain à Saint Nazaire

    Petite anecdote je regarde l'adresse sur le net et essaie désespérément de la mettre sur mon GPS

    Place des 4 horloges

     Place des 4 Z'horloges, 44600 Saint-Nazaire sur le net j'avais oublié le Z'

    Saint Nazaire

    Je met centre ville et me dirige à l'estime ce qui me réussit puisque j'arrive pile dessus

    Le Grand Café est un ancien café datant de 1864, haut lieu de vie locale. Lors de son ouverture, il était situé au cœur du centre-ville, à proximité du port et de l’ancienne gare, à deux pas de la plage.

    Epargné par la destruction de la ville en 1943, il continue d’être un café jusque dans la fin des années 1960. Il accueille par la suite différentes activités commerciales : salle des ventes, bureau d’étude…, avant d’être racheté en 1994 par la ville de Saint-Nazaire et de devenir en 1997 un lieu d’exposition consacré aux artistes contemporains.
    L'espace ouvert au public est composé de près de 400 m2 de surfaces d'expositions réparties sur deux étages et d’un espace d'accueil et de documentation à l'endroit des anciennes cuisines.
    Les espaces ont été aménagés de manière à pouvoir recevoir les œuvres sans annuler totalement le caractère originel du lieu qui conserve quelques éléments de son architecture d'époque : colonnes en fonte et carrelage dans la salle principale au rez de chaussée, parquet et balcon en fer forgé à l'étage.
    La diversité des salles dans leur volume, leur caractère propre (plutôt brut en bas, plus domestique à l'étage) permet de déployer des registres d'œuvres différents. Tourné vers l'extérieur grâce à ses larges baies vitrées, le bâtiment s'ouvre sur la ville. 

     

    Saint Nazaire

    Saint Nazaire

    Saint Nazaire

    Saint Nazaire

    La même projection est installée sous la halle avec musique dansante

    Chroniques de l'invisible

    Ignasi Aballí, Ismaïl Bahri, Eva Barto, Edith Dekyndt, Lois Weinberger

    https://www.grandcafe-saintnazaire.fr/fr/projets/702-chroniques-de-l-invisible.html

    Saint Nazaire

    Nid d'oiseau feuille d'or vitrine en verre Lois Weinbenger artiste autrichien

    Je ne mettrais pas d'autres photos car les oeuvres ne parlent qu'in situ

    Saint Nazaire

    Puis l'océan nous appelle

    Saint Nazaire

    Saint Nazaire

     

    Saint Nazaire

    Ouverture vers le large

    Saint Nazaire

     

    Saint Nazaire

    Saint Nazaire

    Nous continuons à nous promener le long du front de mer

    Saint Nazaire

    Et traversons le pont de l'écluse

    Je vous retrouve de l'autre côté


    6 commentaires
  • Avec les aventuriers de la mer ... le ciel

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

     

    Avec les aventuriers de la mer ... le ciel et l'eau

    Et pour finir la journée en beauté le ciel de chez moi


    10 commentaires
  • Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Sophie Simonin et Tobias Carter viennent d’achever une expédition en voilier de trois mois en Arctique et au Groenland. Leur projet a attiré l’attention du festival Les Aventuriers de la mer, où ils sont présents jusqu’à dimanche, à Lorient-la Base.

    Aller à la rencontre des populations de l’arctique pour mieux comprendre le changement climatique et sensibiliser le plus grand nombre. C’est avec cet objectif que Sophie Simonin et Tobias Carter ont parcouru les fjords du Groenland pendant trois mois. Partis de Saint-Malo début juillet, les deux aventuriers, accompagnés de quatre scientifiques et professionnels de l’audiovisuel, ont effectué leur retour à Brest, le 1er octobre, avant de s’amarrer ce jeudi 7 octobre, sur les quais face à la Cité de la Voile, à Lorient.

    Invités du festival Les Aventuriers de la Mer, dans lequel ils concourent au prix des initiatives maritimes, les navigateurs de l’expédition « Unu Mondo » veulent montrer les effets du dérèglement climatique. « L’arctique est l’endroit sur terre le plus impacté par les changements climatiques. La température y a déjà augmenté de plus de deux degrés », indique Tobias Carter, le capitaine du voilier Northabout.

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    *****

    Tara

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Tara a laissé sa place et est allé pontonner un peu plus loin

    Mais bien sûr je ne pouvais manquer de le saluer

    Comme on ne peut toujours pas entrer à l'intérieur je ne suis pas monté dessus

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    ****

    La Fabrique

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    ALAN ROURA & LA FABRIQUE SAILING TEAM

    La Fabrique est le partenaire titre du projet du navigateur genevois Alan Roura:
    Transat Jacques Vabre 2017 & 2019, Route du Rhum 2018 et Vendée Globe 2020

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Et quelques autres

    Les aventuriers et la mer (encore)

    ***

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

    Les aventuriers et la mer (encore)

     

    La tour d'où partent les aventuriers de la traversée du ciel en filin

    A suivre quelques photos du ciel breton morbihannais lorientais ...


    7 commentaires
  • Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Photo du net

    L’Étoile est, avec son sister-ship la Belle Poule, une goélette à hunier, appelée aussi goélette paimpolaise. Elle a été construite en 1932 aux Chantiers navals de Normandie à Fécamp et elle est la réplique des goélettes de Paimpol qui pêchaient la morue au large de l'Islande, d'où également, l'appellation de "goélette islandaise".

    Basée à Brest et elle est affectée à l'École navale de Lanvéoc-Poulmic comme voilier-école. Depuis son lancement elle contribue à la formation des élèves officiers durant des exercices en Atlantique, Manche, mer Méditerranée.

    L’Étoile est le 15e bâtiment de ce nom. Comme la Belle Poule, ces goélettes paimpolaises sont les derniers bâtiments de la Marine nationale à avoir servi dans les Forces navales françaises libres. Elles arborent à ce titre le pavillon de beaupré à Croix de Lorraine.

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Vu du quai

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Je joue aussi avec les nuages

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Rangement artistique

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Vers le puits à chaîne

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Imaginer les jeunes marins escalader les échelles de cordes

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les hublots

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Le cuisto pour le repas du soir

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Tout est dit ...

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Les Aventuriers de la mer (suite)

    Je vous laisse avec ces deux magnifiques cygnes dans l'eau

    Et la demoiselle dans les airs descente depuis la Tour


    8 commentaires
  • Les Aventuriers de la mer

    Le festival des aventuriers de la mer à la cité de la voile Eric Tabarly de Lorient

    L’avenir est en mer ! L’ Océan, écosystème riche mais fragile, est le dernier espace frontière, porteur de nouvelles solutions pour l’Humanité.
    L’aventure maritime peut y être scientifique, technologique, environnementale ou tout simplement l’accomplissement d’un rêve d’enfant...

    Le repas avalé je laisse ma féline au jardin et je pars voir de beaux voiliers

    Le Biche

    Le Biche thonier de Groix basé au port de plaisance et pour ce festival il s'amarre à la cité de la voile

    Ici je suis à cintre-jour ce qui donne une impression de ciel sombre

    Les Aventuriers de la mer

    Les Aventuriers de la mer

    Mais il est bien bleu

    Les Aventuriers de la mer

    La petite voile salut les drisses et autres echelles de cordages de l'Etoile de la marine nationale

    L'Etoile

    L’Étoile est, avec son sister-ship la Belle Poule, une goélette à hunier, appelée aussi goélette paimpolaise. Elle a été construite en 1932 aux Chantiers navals de Normandie à Fécamp et elle est la réplique des goélettes de Paimpol qui pêchaient la morue au large de l'Islande, d'où également, l'appellation de "goélette islandaise".

    Basée à Brest et elle est affectée à l'École navale de Lanvéoc-Poulmic comme voilier-école. Depuis son lancement elle contribue à la formation des élèves officiers durant des exercices en Atlantique, Manche, mer Méditerranée.

    L’Étoile est le 15e bâtiment de ce nom. Comme la Belle Poule, ces goélettes paimpolaises sont les derniers bâtiments de la Marine nationale à avoir servi dans les Forces navales françaises libres. Elles arborent à ce titre le pavillon de beaupré à Croix de Lorraine.

    Je vous la montrerais ultérieurement

    Les Aventuriers de la mer

    Les visites se font en bonne organisation par petits groupes

    Les Aventuriers de la mer

    Réunion d'aventuriers

    ****

    Les Pen Duick

    Pen Duick III et VI au premier plan

    Les Aventuriers de la mer

    Les Aventuriers de la mer

    Les Aventuriers de la mer

    Les deux Pen Duick côte à côte

    ****

    Lun II

    Les Aventuriers de la mer

    Lun II est un voilier Norvégien construit en 1914 ! Après plus d'un siècle d'existence, le voilier aurait pu finir sa vie au Mexique mais il a été racheté par Ulysse Buquen, aujourd'hui capitaine du navire, qui l'a retapé avec des bénévoles. Le navire a repris la mer en 2016, et il est rentré en Europe non sans avoir auparavant fait escale à Marie Galante pour charger du rhum, ainsi qu'en République Dominicaine pour du café.
    Son port d'attache actuel est Douarnenez

    Les Aventuriers de la mer

     Les Aventuriers de la mer

    Le cuisto et son domaine

    Les Aventuriers de la mer

    L'intérieur

    Les Aventuriers de la mer

    Le pont

    ****

    Je vous laisse pour aujourd'hui

    A votre santé

    Les Aventuriers de la mer

    Viendrez-vous prendre un thé un café ou un Ty punch ...

    Pendant que vous me lirez je serais en escapade à Nantes ...

    A bientôt


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique