• Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Dimanche il fait beau j'ai envie d'aller au bord de la mer ...

    L'homme qui pique et qui panse vient de partir, vite ne perdons pas de temps

    La petite voiture rouge toujours prête pour s'escapader bondit ! Hop

    Saint Philibert sur le Golfe

    Je passe par Carnac et la Trinité sur Mer avant de continuer par la côte.

    Déjà du monde et pour garer ma voiture je galère un peu.

    Puis je prend le sentier côtier

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Comme tout le monde cette petite barque est en repos

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Je prend un moment la route qui me mènerait jusqu'à La Trinité mais comme nous ne sommes qu'à Pâques je tourne à gauche vers le Bourg

    Bel arbre argenté

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Puis par un petit chemin que je préfère aux petites routes je suis un fléchage "Bourg"

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Puis un autre fléchage m'indique "Phare"  allons y

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

     
     

     

     Afin de guider les bateaux rentrant au port de la Trinité, on construisit, en 1855 un phare nommé Feux de Crac’h sur la rive de Saint Philibert au lieu-dit Kernevest.
    D’abord à feu fixe, ce fut ensuite un faisceau tournant qui orienta les navires. C’est toute une famille de gardien qui resta attachée à ce phare : le grand-père, le père, les deux filles dont Anna Le Bail  ; il fallait tenir allumée la lanterne durant les longues nuits de tempête.
    Vous pouvez voir une stèle Anna Le Bail sur le bord de la côte à Kernevest devant les petits feux d’alignement et la maison du gardien.

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Je reviens sur la route qui longe la mer

    Tourner à droite où à gauche ... je tourne à gauche

    Le ferry fait le tour du Golfe. Il faudra que je le fasse un jour !

    Je l'ai fait il y a longtemps en voilier

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Le Fort de Kernevest
    Sa construction a été décidée par un décret impérial pris par Napoléon III le 18 mai 1860.
    C’était une Batterie Militaire de surveillance côtière, elle devait protéger l’entrée de la rivière de Crac’h et le port de La Trinité /Mer.
    De 1940 à 1944 les Allemands utilisèrent ce lieu qui faisait alors partie du Mur de l’Atlantique.
    Depuis 1991 et jusqu’au 22 juin 2000 pour le Fort de Kernevest, le Conservatoire du Littoral a racheté la zone côtière par mesure de protection de l’environnement .
    La commune de Saint Philibert a décidé ensuite de réhabiliter le site du Fort et de le faire revivre en y implantant une école de voile idéalement située.

     Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Comme un îlet sur la mer

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Après le fort je fait demi-tour pour rejoindre ma voiture qui m'attend sagement

    Les petites voiles de l'école de voile

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    En face La Trinité sur Mer

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    ...

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    ...

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    ...

    Saint Philibert (Morbihan) dimanche de Pâques (1)

    Entrer dans la lumière

    Je prend la voiture pour rentrer ... dans le centre ville et là je ne peux pas résister ...

    A suivre bientôt 


    16 commentaires
  • Sur le sentier côtier vers l'amont

    La rivière du Bono scintille sous le pont Joseph Le Brix

    En 1969, un nouveau pont est inauguré pour remplacer le pont suspendu du Bono, dont le gabarit trop faible ne convenait plus au trafic routier. Ce pont à béquilles en acier est nommé en l'honneur de Joseph Le Brix, aviateur originaire de la commune voisine de Baden. Il possède un tablier de 286 mètres de long pour 10 mètres de large et une hauteur de 26 mètres au-dessus de la rivière du Bono.

    Sur le sentier côtier vers l'amont


    C'est un jardin où se côtoient les vivants et les défunts. Un endroit, tout sauf mortifère, qui célèbre la vie. Un lieu unique, au Bono, dans le golfe du Morbihan, qui reçoit une centaine de nouveaux pensionnaires par an. Un bosquet dont les frondaisons s'étaleront sur le siècle prochain. Et le suivant...

    © Le Télégramme

    C'est un lieu paisible et verdoyant, avec vue sur la rivière d'Auray. Au pied des arbres plantés au fil des ans, les Jardins de mémoire, site cinéraire privé, accueillent les cendres d'un millier de défunts.
    En pente douce, le terrain plonge vers la rivière, où mouillent quelques voiliers. Erables, oliviers, pins parasols, magnolias... Sept cents arbres parsèment cette parcelle de 45 hectares. A leur pied, les cendres d'un millier de défunts, de 500 familles. Ces Jardins de mémoire constituent un site cinéraire unique en France.

    www.ouest-france.fr 

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Le petit voilier remonte la ria

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Au loin vers le golfe

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Des racines mais sans aile, déraciné

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    La marée monte et j'ai eu juste l'espace pour passer sans me mouiller les pieds

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Vous avez vu la petite voile ...

    Je ne me suis pas assise sur le banc le rocher avait une tête de dragon

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    La rivière s'étale

    Sur le sentier côtier vers l'amont

     Petit bois

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    La vasière s'est enracinée à la côte

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    La marée monte et les vasières s'enfoncent

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Retour au port Saint Goustan

    Sur le sentier côtier vers l'amont

    Avant de remonter retrouver la petite voiture rouge.

    Belle randonnée faite de couleurs et de douceur

    A bientôt 


    27 commentaires
  • Sur le sentier côtier

    En ce dimanche 9/04/2017 il fait beau

    L'homme qui pique vient de passer et je peux m'évader

    Que choisir comme destination ...

    Pas trop de voiture, même si la petite voiture rouge rapatriée la veille se sent pousser des ailes !!!

    Un chemin que je ne connais pas  : le sentier côtier entre le port de Saint Goustan à Auray et ...

    Je gare ma voiture en haut du port et tout en douceur descend vers la ria

    Je longe la ria d'Auray qui bien qu'étant une rivière est sujette au mouvement de la marée.

    Je me sens en bonne forme

    Un petit sac à dos, une bouteille d'eau, et bien sûr l'APN

    Sur le sentier côtier

    A droite la ria à gauche un petit étang

    Sur le sentier côtier

    Le port de Saint Goustan reste en arrière

    Sur le sentier côtier

    Kerplouz lycée agricole privé d'Auray

    Sur le sentier côtier

    Les vasières : la marée est encore basse

    Sur le sentier côtier

    L'arbre a mis sa mantille pour regarder la ria

    Sur le sentier côtier

    Bel étang dans lequel se mirent les arbres

    Sur le sentier côtier

    Les vasières s'argentent

    Sur le sentier côtier

    ...

    Sur le sentier côtier

    Je t'ai vu petit voilier ...

    Sur le sentier côtier

    J'arrive au Bono

    Sur le sentier côtier

    Ketch au repos

    Sur le sentier côtier

    Le pont suspendu du Bono est un pont suspendu de 1840, sur la commune du Bono. Il est l'un des deux plus anciens ponts de ce type en France et est inscrit à l’inventaire des monuments historiques par arrêté du 17 novembre 1997. Actuellement réservé aux piétons, la circulation automobile a été déplacée vers le pont Joseph Le Brix à 300 mètres.

    Le pont suspendu se cache derrière l'arbre ...

    Sur le sentier côtier

    Depuis le pont suspendu je clique avant de faire demi-tour

    J'ai fait 4 km 500 ~~~~~~~~ je ne pensais pas aller aussi loin. Maintenant il faut revenir !

    La suite bientôt

     


    31 commentaires
  • Doucement mais surement ...

    Après cette période de vicissitude, vient le moment de l'espérance

    Doucement mais surement ...

    Quelques retours en arrière ... j'adopte Caramel

    Doucement mais surement ...

    Juste avant le départ pour la grande aventure j'ai demandé à la lune presque pleine de veiller sur moi

    Doucement mais surement ...

    Caramel m'accompagne ... Est-ce que je dois la manger. Mais non c'est un cadeau

    Doucement mais surement ...

    Je m'absente un moment Caramel en profite pour charmer les gentilles demoiselles et prendre ma place

    Doucement mais surement ...

    Moi je reste là ... on a plein de cadeau. Dites les copains à la place d'Onfray je préfère un pavé de saumon frais !!!

    J'ai pas touché à la primevère ni aux macarons. D'ailleurs il y en avait au ... caramel ! non mais des fois

    Doucement mais surement ...

    Et puis c'est le retour dans ma petite maison aux volets rouges qui m'attend les quinquets grand ouvert

    Doucement mais surement ...

    Un peu de repos quelques marchouillettes et après un repas galettes un peu plus de pas (5km) le long du chemin de halage du Blavet (Morbihan)

    Doucement mais surement ...

    Doucement mais surement ...

    Doucement mais surement ...

    Doucement mais surement ...

    Je m'en hardi dans les chemins de traverse de chez moi

    Doucement mais surement ...

    Je me serais bien reposée ici mais le siège est un peu rude !!!

    Doucement mais surement ...

    Partout le printemps s'enfleure

    Doucement mais surement ...

    Mon camélia lui prend son temps à mon rythme

    Voilà mes amies/amis de la blogosphère les dernières bonnes nouvelles

    A bientôt 

     


    24 commentaires
  • Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Les premiers chrétiens auraient édifié du IVe au XIe siècles des sanctuaires successivement dévastés par les flammes et/ou persécutions religieuses. Un vestige de muraille, généralement attribué à l'époque gallo-romaine, fait référence à l'époque de la première église. Il ne subsiste rien de celle du VIe siècle. Dans un couloir de fouille, on a tout au plus quelques marches de celle du VIIIe siècle. Par contre la crypte de l'église carolingienne édifiée par Gislebertus au IXe siècle correspond vraisemblablement à une salle conservée. Elle porte le nom de caveau Saint-Lubin et se situe sous le chœur de la cathédrale actuelle, juste sous le maître-autel.

    La crypte de Fulbert, ou église basse, enveloppe ce caveau et va d'un clocher jusqu'à l'autre, en faisant le tour de l'édifice. Datant du XIe siècle, avec ses 230 mètres de long sur 5 à 6 mètres de large, elle est la plus grande crypte de France.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Chapelle gothique sud sainte Marie-Madeleine, sous le chevet, vitraux de la Maison Lobin de Tours (1860-1861).

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Chapelle gothique sud sainte Marie-Madeleine, sous le chevet, vitraux de la Maison Lobin de Tours (1860-1861).

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Chapelle romane sud, sous le chevet, vitrail de Simone Flandrin - 1980.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    En partant de l'extrémité de la galerie nord, on arrive à la chapelle de Notre-Dame-Sous-Terre, peut-être l'un des plus anciens sanctuaires consacrés à Marie en occident. Rouverte au culte en 1857, une messe y est célébrée chaque jour à 11 h 45. On peut y observer une reproduction datant de 1975 d'une statue en chêne sombre d’époque romane, le modèle original ayant disparu au cours de la Révolution. Cette même année 1975, Marthe Flandrin y réalisa une tapisserie des Gobelins, destinée à ce lieu.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    L'ange au cadran : copie d'un original de 1528 conservé dans la crypte.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    À l'extrémité de cette même galerie, un baptistère en pierre est installé, datant de l'époque romane.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Fresque du XIIe siècle

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon


    JARDINS DE L'EVECHE

    Ces jardins situés au chevet de la Cathédrale autour du Musée des Beaux-Arts offrent un panorama sur les quartiers historiques de Chartres, les bords de l'Eure et la périphérie de la ville.

     

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon


    PARC DES BORDS DE L'EURE
        
    Dans un cadre verdoyant et ombragé, proche de la cathédrale et du centre ville, vous pouvez vous détendre sur l’Eure le temps d’une promenade (3 km) en barque, pédal'eau, canoë, ou tout simplement vous rafraîchir en savourant une glace ou une boisson au bord de l’eau.

    Il était une fois un voyage 2010 - Paris - Lyon

    Après une petite halte chez ma sœur nous arrivons au terme du voyage de Raymonde chez qui nous giterons avant de reprendre la route Monelle et moi pour Lyon

    Ce fut un beau périple que j'ai été heureuse de partager avec vous

    Merci à tous ceux qui sont passés laissant ou pas de commentaires qui font toujours plaisir. J'ai dû faire un travail de mémoire et de recherche pour situer certaines photos dont une ou deux n'ont pas trouvé de situation. Si vous pouvez me renseigner je serais heureuse de compléter ma documentation.

    Je vous dis à Bientôt

     


    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique