• Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Les grands arbres qui bordent le jardin alimentaire

    La maison étant chauffée au bois et alimentée uniquement par panneaux solaires cette partie du jardin-forêt sert aussi de réserve de bois de chauffage

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Un beau spécimen de chêne

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Un beau têtard

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Deux troncs qui on finis par s'enlacer

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Vert et argent

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Feuilles de noisetier dans le soleil

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Roncier

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Derrière le grillage il y a poules et coq j'ai respecté leur intimité

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    J'aime cet entrelacs

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Et là un charmant ginkgo Biloba bien droit bien équilibré qui me fait penser au mien à Groix

    Il y en a trois sur au jardin Bertrand espère que sur les trois il y aura un mâle et une femelle mais il doit attendre que l'arbre est 25 ans

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    Jolie tonnelle

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) fin

    C'est sur l'air des demoiselles de Rochefort que je termine cette belle visite

    Je repart aussi avec un pot de confiture fait avec les fruits rouges du jardin

     


    14 commentaires
  • Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Continuons la visite du jardin-forêt fruitière

    Le bananier ne donne pas encore de fruits

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Les demoiselles de Rochefort incognito

    Les lianes servent de lien

    (Palmier Dattier)

            C'est un grand Palmier, pouvant atteindre 20 m de hauteur dans son habitat naturel, en général cespiteux, ce qui veut dire qu'il produit des rejets à sa base et parfois aussi le long du stipe dont le diamètre atteint 30 à 40 cm.    La couronne est moins fournie que celle du Phoenix canariensis, et la couleur des palmes pennées plus terne et mat, tirant sur différentes nuances de gris vert.    Les folioles sont indupliquées, et se transforment en épines acérées vers la base du pétiole.    C'est un Palmier dioïque, comme tous les Phoenix, ce qui veut dire qu'il y a des pieds mâles et femelles, sans quoi, point de dattes.

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Quand certaines plantes sont consommées tout au long de l'année d'autres sont volontairement laissées en grainage qui serviront l'année suivante.

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Le petit jardin aromatique et médicinal domaine d'Aline

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    ...

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Les bambous

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Le bassin où nénuphar et grenouilles font bon ménage

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    ...

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    La zone humide qui filtre les eaux grises qui ensuite alimentent le bassin

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Aménagement à venir pour retraite en zone zen

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Toit de la yourte

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan) suite ~~~~~~~~~~~~

    Manger des oranges en Bretagne

    Allez la suite vous mènera si vous le voulez dans le coin forêt qui encadre le jardin

     


    14 commentaires
  • Bonjour Miaou

    Sur le muret c'est un bonheur de senteurs

    Devinez quoi ! hier Mounette sort sur le pas de la porte et elle voit un monsieur bon ce n'est pas moi mais intriguée elle regarde à nouveau le monsieur fait pipi contre le muret là où j'aime bien me percher !!!

    Heureusement qu'il pleut la pluie va laver mais quand même nous sommes en ville ...

    Déjà que parfois les chiens ....

    Bon quand même il fait chaud

    Je dresse l'oreille

    Mounette est en train de me dire "Tu sors ou tu rentres" je suis sortie

    Pas beaucoup de photos en ce moment

    Alors ...

    Mounette sort pour m'appeler et voit la lune qui trône dans le ciel

    Mais moi je galope comme une petite folle

    Par dessus les toits soudain j'ai vu ... rosir le ciel

    Et la lune revêtir sa robe bleu-nuit

    Avant de disparaitre

    Je vous souhaite un bon dimanche

    M I A O U

     

     


    10 commentaires
  • Voyage au coeur de la Saint Jean

    24 juin je vais au jardin à la rencontre des 7 fleurs de la Saint-Jean

     Transmise par les druides, de nos jours fête de la Saint jean.

     Les feux de la Saint-Jean traditions millénaires, immenses buchers de bois qui avaient un pouvoir purificateur, un rituel de bénédiction des moissons, de la fertilité et de l’abondance, mais c’était aussi le temps du ramassage des fameuses plantes médicinales dites: Herbes sacrées de la Saint Jean, elles devaient être cueillies, selon la légende de bon matin, encore couvertes de rosées pour renforcer leurs pouvoirs de guérison le matin du 24 juin ( solstice d’été et jour de nouvelle lune )

     Les  7 plantes médicinales de cette boite à pharmacie très ancienne.

    Achillée millefeuille, armoise, la joubarbe, le lierre terrestre, la marguerite sauvage, le millepertuis et la sauge) sont rentrés dans la légende des plantes sauvages bénéfiques pour la santé.Herbe de la saint-jean, auxquelles on attribuait des vertus exceptionnelles, c’est  7 plantes médicinales permettaient de faire face aux petits maux quotidiens, et chaque plante à sa fonction particulière.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    Achillée millefeuille:  Herbe de la Saint Jean, Herbe à dinde: En infusion pour traiter les parasites intestinaux. Sa feuille fraiche appliquée sur la blessure est un cicatrisant naturel. En usage externe action positive sur les ulcères variqueux, acné, gerçures.

    Pour les  douleurs de dos, les lumbagos ou tour de reins; mélanger en partie égale les sommités fleuries d’achillée millefeuille et de reine des prés, 3 cuillères à soupe en infusion dans 1 litre d’eau à boire dans la journée pendant huit jours.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    Armoise:  Herbe de la Saint Jean, Herbe de feu: L’armoise ne doit être employé qu’avec beaucoup de prudence. Car considérée comme dangereuse (abortive) utilisé pour soigner les douleurs menstruelles ou favoriser leur apparitions et renforce l’appareil digestif.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    La Joubarbe:  Herbe de la Saint-Jean, Herbe du tonnerre, Hégléo, Herbes aux cors, Barbe de Jupiter,Barba Jovis:

    Application de feuilles fraiches ou du jus frais de Joubarbe, pour nombres de problèmes de peau, dartres, verrues, piqures d’insectes, eczéma sévère et aurait aussi le pouvoir d’éloigner la foudre (d’où sa présence sur les toits), et les mauvais esprits. Charlemagne en faisait cultiver dans ce but. Pour le zona son doux suc appliquer sur la partie malade, plusieurs fois par jour apporte une action bienfaisante dès la première application.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    Le Lierre terrestre:  Herbe de la Saint-Jean,Couronne de terre: En infusion, soigne les rhumes, bronchites, en usage externe les abcès et les furoncles. Action vulnéraire sur les blessures longues a cicatriser, en inhalation avec une infusion de 100 g de cette plante médicinale entière pour 1 litre d’eau bouillante, laissez infuser 10 minutes.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    La Marguerite sauvage: Herbe de la Saint-Jean,Chrysanthème blanc : Action calmante, facilite la digestion. En usage externe pour les affections de la peau, dartres, eczémas, cicatrisante. Action vulnéraire sur les blessures longues a cicatriser

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    La Sauge: Herbe de la Saint-Jean, Herbe sacrée, Thé de France:  Vieux dicton (Qui a de la sauge dans son jardin n’a plus besoin de médecin)

    Surnommer la plante qui guérit tout. Usage externe en décoction utilisée en compresses et lotions dans les maladies de peau et du cuir chevelu (pellicules).

    Usage interne la tisane de sauge apporte une aide aux digestions difficiles, anémie, perte de l’appétit, action antiseptique. En bain de bouche pour les aphtes.Une recherche récente montre l’efficacité de la prise de sauge pour ralentir la dégradation cérébrale une aide a confirmer pour lutter contre la maladie Alzheimer.

    Pour faire une pommade broyer 5 poignées de feuilles fraiches,mélanger à du saindoux, faire bouillir à feux doux, filtrer à chaud, ensuite et utiliser en massage contre les rhumatismes, sciatique ou douleurs musculaires.

    L’huile de sauge pour les varices douloureuses: Faire macérer 100 g de feuille de sauge dans un litre l’huile d’olives dynamiser au soleil  2/3 semaines puis filtrer et appliquer.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

     Le Millepertuis: Herbe de la Saint-Jean, Herbe aux brûlures: Actions bénéfiques sur les problèmes de peau, en usage externe huile de millepertuis (macération des fleurs dans de l’huile d’olive employée en application sur les brulures, coup de soleil, crevasses, gerçure, ulcères variqueux. Faire macérer au soleil 30g de fleurs dans 1/2 litre d’eau de vie pendant 20 jours filtrer, rajouter 60g de sucre, et boire un petit verre de temps en temps ce remède de grand-mères pour lutter contre la mélancolie.

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    C'est sur cette photo prise dans mon jardin le 25 au matin alors que le soleil poind que je vous retrouve au jardin-forêt la semaine prochaine où juillet fera son apparition

    Voyage au coeur de la Saint Jean

    Petit bonus dans mon jardin

    Les petits plants que j'avais plantés ayant été mangés par les escargots Aline du Jardin des Fées Feuilles m'en a donné un grand. Je prélève quelques feuilles chaque jour

    Chénopode rose

    Cette annuelle originaire du nord de l’Inde, du Népal et du Sichuan (Chine) produit un buisson de plus de 2 m de hauteur en 2 ou 3 mois. Planté dans de  bonnes conditions, il formera une belle plante avec de jeunes pousses d’un étonnant rose magenta. Comme celles de nombreux chénopodes, les feuilles sont utilisées cuites en substitut de l’épinard ou crues en petites quantités pour agrémenter les salades estivales. Les minuscules graines, une fois nettoyées des saponines qu’elles contiennent, sont aussi comestibles.
    La variété généralement proposée est ‘Magentaspreen’. Les grainetiers français n’ont pas cette semence à leur catalogue : il vous faudra commander outre-Atlantique, aux Pays-Bas ou alors trouver un jardinier qui le cultive. Notez que cette plante s’est naturalisée dans certains endroits du sud de la France.

    A bientôt

     

     

     


    13 commentaires
  • Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Dimanche 21 juin j'ai rendez-vous ici

    Deux visites étaient programmées j'ai choisi l'après-midi et je n'ai pas regretté

    . Le beau temps s'installe après la pluie du matin.

    Vous me suivez

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    A l'entrée un chêne majestueux

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Un noyer au tronc en forme de main superbe

    Bertrand et Aline (vous savez des "Fées feuilles") nous accueillent nous sommes 4 adultes et un petit garçon

    Bertrand Huguenard (paysagiste en permaculture) et Anne Martin (Art thérapeute) ont créé un petit paradis en 2 ans à peine ! Ils ont commencé ce jardin en 2010. Partis d’une friche  où dominaient ronces, orties et fougères, ils ont créé un jardin d’Eden où des milliers de  plantes fruitières et légumières sont en symbiose pour leur fournir leur nourriture toute l’année. Ils  ont construit une superbe maison bioclimatique en auto-éco-construction.

    Bertrand avait découvert la permaculture lors d’une conférence de Franck Nathié. Il a acheté le livre « Permaculture en climat tempéré » et est passé directement à la pratique. Le jardin forêt de Kerblouze est un lieu simple et bucolique de quelques milliers de mètres carrés. C’est un exemple de recherches en Phytosociologie des plantes alimentaires. A présent, Bertrand fait bénéficier Franck des variétés exceptionnelles qu’il a implantées et des astuces qu’il découvre tous les ans. A visiter sans faute !!!  

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    La permaculture est un concept systémique et global qui vise à créer des écosystèmes. L'inspiration vient de la nature et de son fonctionnement (qui se nomme aussi biomimétisme ou écomimétisme) et de la tradition. La permaculture prend en considération la biodiversité de chaque système.

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    À l'origine c’est un concept agricole inspiré par le modèle d'agriculture naturelle de l'agriculteur japonais Masanobu Fukuoka5 (1913-2008). Ce concept a été théorisé dans les années 1970 par les Australiens Bill Mollison (biologiste) et David Holmgren (essayiste). Le terme « permaculture » signifiait initialement « culture permanente » (de l'anglais « permanent agriculture ») ; puis avec le temps il a été étendu pour signifier « culture de ce qui est permanent dans le sens (sociologique) de pérenne ou viable ». En effet, les aspects sociaux font partie intégrante d'un système véritablement durable. Cette dernière signification est toutefois sujette à polémique.

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Avec ce sens étendu, la permaculture forme des individus à une éthique ainsi qu'à un ensemble de principes. L'objectif étant de permettre à ces individus de concevoir leur propre environnement, et ainsi de créer des habitats humains plus autonomes, durables et résilients, en s'inspirant des fonctionnements naturels dans le milieu où le « design » se construit. L'idée est d'atteindre une société moins dépendante des systèmes industriels de production et de distribution (identifiés par Bill Mollison comme le fondement de la destruction systématique des écosystèmes).

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    La permaculture utilise entre autres des notions d'écologie, de paysage, d'agriculture biologique, d'agroécologie, de biomimétisme, d'éthique, de philosophie et de pédologie. La permaculture invite à mettre ces aspects théoriques en relation avec les observations réalisées sur le terrain de façon harmonieuse.

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    ...

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

     Haricots qui repoussent trois années de suite sur le pied

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Arbre ornemental pour le plaisir rien ne se mange

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    ...

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    Néflier greffer sur un aubépine

    Voyage au jardin-forêt de Kerblouze Chapelle-Neuve (Morbihan)

    La vigne gavée de grappes pourrait faire craquer la tonnelle

    Vous connaissez le nom des arbres et des plantes vous pouvez me les donner

    A vendredi pour la suite

    Cliquez sur les photos si vous voulez voir les détails

     

     


    14 commentaires