• JALOUSIES EN GOUILLOUSE

    De LES SCRIBES DE LUGDUNUM

    Où l’on découvre l’Ardèche des années 60 à travers l’histoire singulière d’un village perdu entre le Moyen Âge et la vallée de la Gouillouse.
    Personnages emblématiques et rumeurs dérangeantes nourrissent l’intrigue qui se tisse autour de la disparition, il y a déjà bien des années, de Pierrette, une adolescente gardienne de chèvres.
    Accident ? Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ?
    Un ancien journaliste devenu écrivain et son chat se chargent, avec une bonne dose d’extravagance, d’explorer les mystères du passé et d’en démêler les conséquences souvent imprévisibles, jusqu’à la révélation finale…
    À prendre ou à lécher !

    Les SCRIBES de LUGDUNUM

    Sous ce pseudonyme et avec les aimables conseils de Cécile Mathias, biographe, les auteurs de ce roman, six amis lyonnais, produisent depuis une dizaine d’années des œuvres de toute nature : romans, feuilletons, théâtre, contes, nouvelles…

    Patrick Baufils – Philippe Clavel – Jacqueline Guéret
    Jacques Lefebvre – Catherine Pessin – Roger Piesse

     

    Cette fois-ci je me mets en scène en vous proposant ce roman dont j'ai écrit le personnage du Chat (j'ai toujours rêvé être le chat de l'écrivain) et du facteur Amédée ...

    http://www.bordulot.fr/detail-jalousies-en-gouillouse-275.h…

     

    Avant-propos

     

    C’est une histoire bien mystérieuse que j’ai décidé de raconter ici, une histoire dont je ne connais pas vraiment le début et ignore encore la fin. Cette histoire est-elle vraie ? J’en suis convaincu, mais si les règles de la syntaxe me l’avaient permis, j’aurais plutôt  écrit « je suis convaincu que cette histoire est vraies ».

    J’entends ce que les habitants d’ici me disent, je les connais, ils me connaissent, je les crois sincères pour la plupart. Je perçois également ce qu’on ne me dit pas, parce qu’on l’a oublié ou voulu l’oublier. Les silences, eux aussi, sont éloquents, comme le sont les regards, les moues ou certains sourires. Je sais bien, en entreprenant ce travail d’investigation, que la mémoire et l’imagination sont des demi-sœurs ayant pour père commun Monsieur Réel et pour mères, des cousines éloignées, Madame Discrétion et Mademoiselle Esbroufe.

    Le lecteur de ces lignes pourrait trouver ces propos quelque peu cabotins sous la plume d’un écrivain connu, lauréat du prix des EPIS D’OR. Mais point d’écrivain ici, c’est plutôt l’ancien chroniqueur judiciaire du Progrès de Lyon qui s’exprime. Point de lecteur non plus. J’ai décidé d’écrire cette histoire à ma seule destination pour retracer de la façon la plus fidèle possible mes conversations passées et à venir avec les protagonistes de l’affaire ou leurs proches, analyser faits et témoignages, décrypter les relations complexes qui régissent des gens somme toute normaux afin de tenter de savoir ce qui s’est réellement passé il y a 30 ans et de comprendre pourquoi ces événements fossiles imprègnent encore autant, à son corps défendant, la vie de ce petit village ardéchois que j’ai adopté, ou qui m’a adopté, je ne sais plus très bien.

    J’atteste donc et Carolus, mon chat en est témoin, que tout ce qui suit est vrai parce que je l’ai inventé, comme un aventurier invente un trésor enfoui depuis des lustres sous les décombres du passé.

    Germain Lherm                     

                           Jaloux en Gouillouse, ce 28 novembre 1962

    Je me présente : Carolus. Comme vous le dit Germain... je suis son chat... parce que je l'ai choisi. Je suis curieux de tout. Mais ne vous y trompez pas je ne suis pas une bête curieuse, non un chat normal d'ailleurs ma photo en atteste. Au premier contact, enfin peut-être pas tout de suite... Germain n'aurait peut-être pas voulu d'un compagnon miaulant ; mais, je disais quand le contact a été établi nous avons compris qu'il y aurait entre nous une sorte de télépathie un accord presque parfait. Il écrit, questionne et moi je divague au gré de mon inspiration, j'observe en catimini, critique et lorsque nous nous retrouvons, je saute sur ses genoux ou me frôle contre ses jambes et le message passe.

    Alors il prend sa plume et noircit sa page. Je ne porte pas de jugement sur ce que je relate, je dis ... le penseur c'est Germain. Alors si parfois je suis fantaisiste c'est que je ne suis qu'un chat ... Le Chat de l'écrivain.

      

    Je vous laisse déguster sans modération

     

    Si vous ne voulez pas encombrer vos bibliothèques il est aussi proposé en Version eBook

    A bientôt

    Pendant mon temps de pause je me permet de vous représenter à nouveau le livre dont je suis co-auteur.

    Les fêtes approchent un petit cadeau ... 

    Les frimas vous gardent au chaud une petite distraction...

    Bon mois de décembre

    En ce qui concerne ma pièce de théâtre c'était de l'humour noir car ce sont mes yeux qui sont en mode pirate ... Désolée. Je vais laisser l'ordi pendant quelques jours. 

    (article programmé)

     


    44 commentaires
  •  le héron qui avale un poisson (A & A et Cie n° 60)

    Photo de Petitalan

    Glups !!!

     

    Narcisse le héron dans la rivière se mirait

    Son alter-égo

    En miroir de ses pattes grêles le soutenait

    Comme il se trouvait beau

     

    Puis la faim l’estomac lui titilla

    Adieu alter-égo

    Sur la berge fleurie il se précipita

    Au milieu des roseaux

     

    De sa démarche dégingandée

    Snobant son alter-égo

    Un brochet il faillit dédaigner

    Alors il pensa à l’escargot

     

    Cette fable se raconte aux veillées

    Quand dort son alter-égo

    Un ancêtre fût de La Fontaine la risée

    Ainsi que du loup et du corbeau

     

    Le brochet à trop attendre se sauva

    Pouffe l’alter-égo

    Le limaçon à sa mémoire s’imposa

    Son estomac jouait au yoyo

     

    Quand pour son dîner seul un goujon

    Rassura l’alter-égo

    C’était mieux qu’un colimaçon

    Sur l’onde claire pécha l’oiseau

     

    Narcisse le héron dans la rivière se mirait

    Son alter-égo

    En miroir de ses pattes grêles le soutenait

    Chacun avalant son poisson d’eau

     

      

    Je vous invite à aller lire la prestation de mes associés

    Petitalan

    http://petitalanplus.apln-blog.fr/

    Alain Gautron

    http://alain.apln-blog.fr/

     Je viens vous voir puis ...

    Je met mon blog sur pause

    Je vais jouer dans une pièce de théatre  

    où je serais le personnage principal 

    "La pirate du golfe perse ... hic" 

    A bientôt


    28 commentaires
  • Au fil de l'eau du Blavet (suite)

     

    Non non je ne suis pas partie

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    La petite bouée rouge qui marquait la partie navigable pend lamentablement ...

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    ...

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

     

    Nous sommes sur le retour et le temps de se retourner l'arc-en-ciel est moins contrasté

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

     

    Les cheminées fument les températues baissent

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Ecluse Quellenec en retour 

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Ce pourrait être un paysage des Pyrénées

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    ...

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Traverser l'écluse de Lochrist et passer dans le parc 

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

     

    En face Hennebont et le chemin du halage

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

     Bras du Blavet à Lochrist-Inzinzac

    Bassin à kayak

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Toboggan de mise à l'eau

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    ...

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Nous avons retraversé le pont pour récupérer la voiture

    Dernier regard en barquette

    Au fil de l'eau du Blavet (suite)

    Chapelle de Langroix quartier de Hennebont

    A bientôt

    Pour une photo un texte avec mes compères 


    26 commentaires
  • Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Dimanche 5 novembre je vais marcher sur le Blavet avec mes cousins

    Le matin beau soleil

    Et là le ciel se met en arc

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Départ de l'écluse de Lochrist

    Le ciel s'éclaicit

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Il y a beaucoup de saules pleureurs le long du blavet

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    En face un beau parc

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Chateau en colline se mirant dans l'eau

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Cheval pris au zoom

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Flamboyance

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Cheval en miroir

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Ecluse de Quellenec

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Et là le Blavet a presque disparu

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Les bateaux en sont renversés

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Est-ce torrent de montagne ...

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    ...

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

    Comment le propriètaire de ce petit bateau traversera-t-il pour aller dans son jardin ?

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Les couleurs sont magnifiques

    Au fil de l'eau du Blavet en photos

     

    Et soudain cet avion arrive de nulle part et entre dans la lumière

    Je vous retrouve plutard


    16 commentaires
  • Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

    Quelques pas le long de la plage

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

     

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

      

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

     

    Faire le tour du Golfe

    En longeant la côte d'en face qui parait si proche

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

    Aller et venir et se croiser

    Pointe de Kerpenhir Locmariaquer Golfe du Morbihan :

    Merci d'avoir suivi ma petite sortie

    A bientôt

     


    25 commentaires