• JALOUSIES EN GOUILLOUSE

    De LES SCRIBES DE LUGDUNUM

    Où l’on découvre l’Ardèche des années 60 à travers l’histoire singulière d’un village perdu entre le Moyen Âge et la vallée de la Gouillouse.
    Personnages emblématiques et rumeurs dérangeantes nourrissent l’intrigue qui se tisse autour de la disparition, il y a déjà bien des années, de Pierrette, une adolescente gardienne de chèvres.
    Accident ? Fugue ? Enlèvement ? Meurtre ?
    Un ancien journaliste devenu écrivain et son chat se chargent, avec une bonne dose d’extravagance, d’explorer les mystères du passé et d’en démêler les conséquences souvent imprévisibles, jusqu’à la révélation finale…
    À prendre ou à lécher !

    Les SCRIBES de LUGDUNUM

    Sous ce pseudonyme et avec les aimables conseils de Cécile Mathias, biographe, les auteurs de ce roman, six amis lyonnais, produisent depuis une dizaine d’années des œuvres de toute nature : romans, feuilletons, théâtre, contes, nouvelles…

    Patrick Baufils – Philippe Clavel – Jacqueline Guéret
    Jacques Lefebvre – Catherine Pessin – Roger Piesse

     

    Cette fois-ci je me mets en scène en vous proposant ce roman dont j'ai écrit le personnage du Chat (j'ai toujours rêvé être le chat de l'écrivain) et du facteur Amédée ...

    http://www.bordulot.fr/detail-jalousies-en-gouillouse-275.h…

     

    Avant-propos

     

    C’est une histoire bien mystérieuse que j’ai décidé de raconter ici, une histoire dont je ne connais pas vraiment le début et ignore encore la fin. Cette histoire est-elle vraie ? J’en suis convaincu, mais si les règles de la syntaxe me l’avaient permis, j’aurais plutôt  écrit « je suis convaincu que cette histoire est vraies ».

    J’entends ce que les habitants d’ici me disent, je les connais, ils me connaissent, je les crois sincères pour la plupart. Je perçois également ce qu’on ne me dit pas, parce qu’on l’a oublié ou voulu l’oublier. Les silences, eux aussi, sont éloquents, comme le sont les regards, les moues ou certains sourires. Je sais bien, en entreprenant ce travail d’investigation, que la mémoire et l’imagination sont des demi-sœurs ayant pour père commun Monsieur Réel et pour mères, des cousines éloignées, Madame Discrétion et Mademoiselle Esbroufe.

    Le lecteur de ces lignes pourrait trouver ces propos quelque peu cabotins sous la plume d’un écrivain connu, lauréat du prix des EPIS D’OR. Mais point d’écrivain ici, c’est plutôt l’ancien chroniqueur judiciaire du Progrès de Lyon qui s’exprime. Point de lecteur non plus. J’ai décidé d’écrire cette histoire à ma seule destination pour retracer de la façon la plus fidèle possible mes conversations passées et à venir avec les protagonistes de l’affaire ou leurs proches, analyser faits et témoignages, décrypter les relations complexes qui régissent des gens somme toute normaux afin de tenter de savoir ce qui s’est réellement passé il y a 30 ans et de comprendre pourquoi ces événements fossiles imprègnent encore autant, à son corps défendant, la vie de ce petit village ardéchois que j’ai adopté, ou qui m’a adopté, je ne sais plus très bien.

    J’atteste donc et Carolus, mon chat en est témoin, que tout ce qui suit est vrai parce que je l’ai inventé, comme un aventurier invente un trésor enfoui depuis des lustres sous les décombres du passé.

    Germain Lherm                     

                           Jaloux en Gouillouse, ce 28 novembre 1962

    Je me présente : Carolus. Comme vous le dit Germain... je suis son chat... parce que je l'ai choisi. Je suis curieux de tout. Mais ne vous y trompez pas je ne suis pas une bête curieuse, non un chat normal d'ailleurs ma photo en atteste. Au premier contact, enfin peut-être pas tout de suite... Germain n'aurait peut-être pas voulu d'un compagnon miaulant ; mais, je disais quand le contact a été établi nous avons compris qu'il y aurait entre nous une sorte de télépathie un accord presque parfait. Il écrit, questionne et moi je divague au gré de mon inspiration, j'observe en catimini, critique et lorsque nous nous retrouvons, je saute sur ses genoux ou me frôle contre ses jambes et le message passe.

    Alors il prend sa plume et noircit sa page. Je ne porte pas de jugement sur ce que je relate, je dis ... le penseur c'est Germain. Alors si parfois je suis fantaisiste c'est que je ne suis qu'un chat ... Le Chat de l'écrivain.

      

    Je vous laisse déguster sans modération

     

    Si vous ne voulez pas encombrer vos bibliothèques il est aussi proposé en Version eBook

    A bientôt

    Pendant mon temps de pause je me permet de vous représenter à nouveau le livre dont je suis co-auteur.

    Les fêtes approchent un petit cadeau ... 

    Les frimas vous gardent au chaud une petite distraction...

    Bon mois de décembre

    En ce qui concerne ma pièce de théâtre c'était de l'humour noir car ce sont mes yeux qui sont en mode pirate ... Désolée. Je vais laisser l'ordi pendant quelques jours. 

    (article programmé)

     


    44 commentaires
  • "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Il risque d'y avoir du bruit, dimanche après-midi, dans les rues de Pluvigner. En effet, l'AMS 56 ((Association Motards Solidarité) organise une grande randonnée à moto au profit de la recherche sur la sclérose en plaque. Ivan Bollet, président de l'AMS, a une nouvelle fois choisi Pluvigner comme ville étape. Plus de 2.000 motards devraient traverser la ville et s'y arrêter, ainsi que quelques belles voitures américaines. L'association de tennis de Pluvigner fournira un certain nombre de bénévoles pour accueillir au mieux les motards généreux. En effet, les bénéfices de cette manifestation seront reversés à l'Arsep, fondation pour la recherche contre la sclérose en plaque. La randonnée devrait s'arrêter sur Pluvigner aux alentours de 15 h.
    © Le Télégramme

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Je suis un petit peu en avance alors une photo du parterre devant la mairie pour le plaisir

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Belle bécane !

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Non ce n'est pas ma limousine !!!

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Ni mon cabriolet et encore moins ma petite voiture rouge

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    ...

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Concentration de motards

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Le centre ville ou "Bourg" comme un Castelet

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Je commence à quitter ce "Boucan d'enfer" pour un peu de calme

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    "Boucan d'enfer" oui mais pour une bonne cause

    Beau lavoir qui mériterait une petite toilette ...

    Je ferai une belle petite rando dans la campagne de Pluvigner avant de rentrer

    A bientôt 

     


    22 commentaires
  • La liste des Si

    Sur le Blavet (Morbihan)

    Liste des si

    Si le soleil un jour ne se levait pas
    Que ferait la lune avec ses croissants

    Si l'oiseau désenchanté se taisait
    Aurions-nous encore la force de chanter

    Si le clown triste ne riait plus
    Où irait l'Auguste avec ses facéties

    Si au petit matin la neige s'invitait
    Pourrai-je être là à scribouiller

    Si au lieu de Lyon j'habitais au pôle nord
    Certains jours seraient-il plus froid encore

    Si Victor Hugo était né en Afrique
    Les misérables le seraient bien plus

    Si la lune était plus proche
    Colombine irait à la rencontre de son ami Pierrot

    Si au calme de l'océan succédait la tempête
    Les cormorans ne seraient pas à la fête

    Si dans le cœur des jeunes filles le rêve était absent
    Triste et raisonnable sera l'avenir.

    (Ecrit en Atelier d'écriture en 10 minutes)

    La liste des Si

    Sur le chemin d'Arles

    Si l'espoir et la confiance ne fleurissaient plus le chemin

    Pourrions nous encore l'emprunter .

    Février 2017 


    30 commentaires
  • Comptabilité - Poésie ?

     A tous les non-initiés
    Qui pensent que la comptabilité
    En aucun cas n’est poétique
    Je dédie un poème satirique

    A 16 ans je quitte mes parents
    Frais de premier établissement

    Avec toi c’est l’amour idéal
    Qui constitue tout mon capital

    Avant même que d’être associés
    S’annonce notre premier bébé

    La naissance de cet enfant
    Investissement sur vingt ans

    Joie tendresse larmes
    Trésorerie qui te désarme

    Mais notre amour est le plus fort
    Fournisseur à nouveau : Bébé Confort

    J’accumule en moi ma soif d’aimer
    Et stocke des milliers de baisers

    Désirs inassouvis et repoussés
    Dividendes non distribués

    Après des années de mariage
    Vient l’heure du bilan
    Le bénéfice que j’en ressens
    Il est temps d’ouvrir la cage

    Alors je vole à Paris en avion
    Transports de joie et déplacements
    Tu m’invites au restaurant
    Frais de mission de réception

    De loin j’entends ta voix
    Fais divers de gestion
    Quand reviens-tu te blottir dans mes bras
    Tout est excuse d’exploitation

    Actif passif débit crédit
    Mêmes rigides riment en poésie
    Peut-être devrais-je changer de métier
    Me faire poète ou chansonnier

    19-03-1977

     

    Poème satirique mais non autobiographique sauf pour mon métier

    Je vous laisse quelques instants Nantes me réclame

    A bientôt

     


    14 commentaires
  •  

    Les 26 lettres de l'alphabet

      

    Ecrire une histoire avec les 26 lettres de l'alphabet dans n'importe quel ordre. (en dix minutes)


    Avec le Beau temps la Chaleur Donne des couleurs
    Evanescence, Fébrilité,
    Gouttant, Harassé, Il s'éponge.
    J'ai vraiment chaud
    Ké calor,
    L'été s'annonce, Moite,
    N'empêche ...
    Oh les soirées seront humides
    Parfumées, Ruisselantes, Savoureuses, Tendances, Ululantes, Virevoltantes
    Weekend arrosé au Xérès
    Yvan fait le Zouave


    Mais il manque une lettre je n'en compte que 25 !!!


    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Quoi Qu'on en dise et Quelque soit le Quotient à appliquer au Qatar pour le nombre de Quad il sera toujours inférieur au Quart de la population en Question ... Qu'est-ce Que vous dites !!!!!

     

    Ca vous a amusé !

    Moi aussi écrit en atelier d'écriture à Lyon en 2011

     


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique