• Entrée dans l'automne

    Cucurbitacées au bord du Lac

    Avant que guirlandes et autres décors de Noël

    Ne s'installent dans notre imaginaire bien réel

    Après qu’halloween nous ai mis la trouille

    Décor au bord du lac du Parc de la Tête d'or à Lyon

    Coloquintes, cucurbitacées : Potiron et citrouilles

    En farandole avec courgettes et potimarrons.

     

    Le vent taquin et fripon joue dans la ramure

    Fait frissonner l’eau miroitante du lac

    Les feuilles d'automne recouvrent la verdure

    Le soleil jette un regard opalin sur ce bric-à-brac

    Dans la futée, fagots et branchages déposés

    Artistes et feuillages en fête s’harmonisent.

     

    Sur l'autre rive, les eaux du lac émeraudes

    Nous entrainent vers la roseraie endormie

    Les arbustes hirsutes comme en maraude

    S'exposent sur pelouse verte et doux tapis

    Avant que notre imaginaire de Noël

    Nous enguirlande de décor bien réel

     

    Jacqueline 16 novembre 2010


    14 commentaires
  •  

     

    Quand j'aurai ôté toutes mes fioritures 

    Me présenterai, à vous, en pure nudité 

    Un triangle épuré, pour seule parure, 

    Vers vous, dévouée, m'inclinerai 

     

     

    Saisissant à mains jointes le cierge 

    Baiserai du bout des lèvres brulantes 

    Comme vestale au cœur de vierge 

    Ce phallique cristal vénéré des Atlantes 

     

     

    J'allumerai du regard, la flamme 

    Puiserai l'énergie à l'aune de votre âme 

    Faisant jaillir la douceur volcanique 

     

     

    Recueillie comme le nectar des dieux 

    Vous laissant désarmé, épuisé et heureux 

    Comme la vague dans la houle océanique.

     

    Écrit en septembre2012

     

    Un peu de fantaisie un peu de chaleur avant l'automne qui arrive à grand pas

     

    Émouvant de voir les commentaires de ceux qui ne viennent plus et 

    Les amies/is qui nous ont quittés


    38 commentaires
  • Sur le tissu cha....maré

     

    Sur le tissu chamarré 

    Assoupie et confiante 

    Toute entière livrée 

    A la douce détente 

     

    Mon âme se ravira  

     

    Mes narines frémissantes 

    Odeurs fraiches et iodées 

    Resterai en attente 

    Vous sentant approcher 

     

    Mon âme s’apaisera  

     

    Assis, sur le sommier 

    penchant en courte pente 

    Vous serez observé 

    Des yeux en demi-fentes 

     

    Mon âme s’éveillera 

     

    Votre main caressante 

    Mon corps abandonné 

    Je serai votre amante 

    Vous serez mon aimé 

     

    Mon âme sera joie 

     

    Sur le tissu froissé 

    Etreintes enivrantes 

    Deux cœurs enlacés 

    En ondes délirantes 

     

    Deux âmes se côtoient

     


    36 commentaires
  • Dans le brouillard

    Dans le brouillard

    Photo 03-2011 randonnée à Meaux la Montagne (Monts du Lyonnais)

     

    Avancer dans le brouillard

     

    Mais avancer avec l'espoir

     

    Qu'au-delà des apparences

     

    L'horizon soit dégagé

     

    Ne pas se laisser enfermer ...

     

    Penser sans désespérance

     

    Mai 2020 ça aurait pu être écrit aujourd'hui ...

     


    43 commentaires
  • Conte paradisiaque

     

    photo G. Pacos

     

    Conte paradisiaque

     

    Dans le jardin d'Eden

    Joyeuses et vivifiantes

    Dévalaient des rochers

    Mille ondines en cascade

     

    La pureté de leurs atours

    Dans cet écrin de verdure

    Ravissait l'humain médusé

    Laissant cours à sa rêverie

     

    Le Créateur de toute beauté

    L'avait doté pour compagnie

    De la belle et sublime nature

    Offrant ses merveilles féeries

     

    Soudain tous ses sens en éveil

    Le désir à une ondine de s'unir

    Au ciel il cria sa prière ...

    Délivre-moi de ma solitude !

     

    Ondine sortie de la blanche écume

    Lui apparue en tenue d'Eve

    Lui sacrifiant sa liberté

    Ainsi naquit l'humanité

     

    Lorsque vos pas vous mènent à l'aube

    Devant l'expression de la divinité

    Sachez que s'échappent de l'onde

    Les larmes des ondines orphelines

     

    De leur sœur humanisée

     

    Août 2011

     

    Parmi toutes les théories sur le début de l'humanité j'ai choisi la féerie le rêve ce qui arriva après n'est plus de ma responsabilité. Alors oui rêvons pour fleurir le quotidien. Merci de me lire.


    42 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique