•   Lanzarote : a dos de chameaux

    Retour à Timanfaya

    Je participe par ce voyage au thème de Sabine la pèlerine dans mes liens et ici 

    http://chemin-je-t-aime.apln-blog.fr/2015/02/09/theme-taime/

    29 octobre : Nous avons choisi pour cette journée d'excursionner en voiture

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Mais revenons au lever ...

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Du soleil de la terrasse de notre appartement

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Mon coin sommeil à moi

    Lanzarote : a dos de chameaux

    L'arbre du voyageur, au retour du petit déjeuner, ce qui nous va bien. 

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Au retour de cette belle aventure je fais arrêter Danae et prend la photo de l'entrée du parc car à l'aller ce n'était pas possible.  

    Voir aussi sur le blog de Danae son récit

    http://danae.unblog.fr/

    Vous nous suivez !

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Se mettre en rang puis à côté du chameau qui nous est attribué puis monter et partir.

    Et bien rigoler même si au retour en descente ce n'était pas confortable du tout et que nous serions bien descendue ... là. Nous avons bien tenu. Belle expérience. Pour moi c'est la deuxième. La première était en Tunisie, assise sur le chameau. C'était d'ailleurs un dromadaire.

    Lanzarote : A dos de chameaux

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Notre chameau qui veut doubler tout le monde

    Je pense que s'ils n'étaient pas muselés les chameaux risqueraient de mordre.

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Un chameau à la gueule rigolote, un peu coincée dans sa muselière

    Pardon Chameau d'avoir ri, désolée

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Beauté du parc

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Lanzarote : a dos de chameaux

    Lanzarote : a dos de chameaux

      Vous nous avez vu quitter le parc alors nous continuons pour de nouvelles aventures, la journée n'est pas terminée.

    A bientôt 


    34 commentaires
  • Lanzarote : Jardin des cactus

    Sculpture cactale

    Le Jardin de Cactus est un parc situé dans l'ancienne carrière de Guatiza dans la commune de Teguise au nord de l'île.

    Le Jardin de Cactus fut la dernière œuvre spatiale de César Manrique. Ce jardin fut inauguré en 1990 après de nombreuses années de tergiversations. Il constitue un magnifique exemple d'intervention architectonique intégrée au paysage.

    Lanzarote : Jardin des cactus

    En longeant la mer pour le jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Notre accompagnatrice va chercher une cochenille qu'elle écrase pour nous en montrer la couleur 

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Regarder et ne rien dire

    Au retour de cette journée passée en car j'ai besoin de marcher aussi je pars sur la plage voir le soleil se coucher

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Et le lever de la lune

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

    Lanzarote : Jardin des cactus

     

    Lanzarote : Jardin des cactus

     Et la mer se faire mousser sur les rochers

    La journée est terminée

    http://danae.unblog.fr/ voir aussi sur le blog de Danae son récit

    A bientôt pour la suite 


    30 commentaires
  • Lanzarote : Los Jameos del Agua

    L'arbre stylisé semble gravir la colline

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Ici la colline se jette dans la mer

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Les Jameos del Agua sont des cavités souterraines se trouvant dans la commune de Haria au nord de l'île.

    Leur formation est le fruit de l'activité éruptive du volcan de la Corona qui remonte entre 3000 à 5000 ans. Cette éruption a formé un vaste tunnel volcanique de plus de 6 kilomètres de long (appelé parfois tunnel de l'Atlantide) entre le cône volcanique et l'océan. Deux des plus importants centres de tourisme de Lanzarote sont installés dans deux parties de ce tunnel. En amont, la Cueva de los Verdes permet une visite souterraine de plus d'un kilomètre et en aval, les Jameos del Agua sont accessibles dans un site aménagé par Cesar Manrique.

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    La visite débute par la descente à l'intérieur du Jameo Chico par un escalier sinueux. La végétation et la musique ambiante donnent à cet endroit une atmosphère de quiétude. Ensuite, le parcours conduit le visiteur au lac souterrain d'eau salée et cristalline (Jameo Grande) où une palette de couleurs spectaculaires illumine l'endroit surtout lorsque la lumière du soleil pénètre par un orifice du toit de la grotte.

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Une passerelle permet de traverser ce lac souterrain et de contempler les minuscules crabes aveugles et endémiques (munidopsis polimorpha). La sortie du Jameo Grande s'effectue par une succession de terrasses en pierre volcanique.

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

     Cage à fougères

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Le visiteur se trouve alors dans la partie conçue par César Manrique. Une surprenante piscine blanche est entourée de palmiers. À l'extrémité ouest du Jameo Grande, une salle de concert d'une capacité de 600 places a été aménagée. L'acoustique y est formidable.

    http://danae.unblog.fr/ voir aussi sur le blog de Danae son récit

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

    Lanzarote : Los Jameos del Agua

      Un escalier en zig-zag conduit alors le visiteur aux terrasses offrant une vue panoramique et à la Casa de los Volcanes, centre scientifique destiné à l'étude de la volcanique. Plusieurs salles reprennent différents thèmes à propos des volcans.

    La visite est terminée mais pas la journée. A bientôt 


    30 commentaires
  • Visite de la fabrique de produits à base d'Aloès Vera à Yaiza

    Lanzarote : Yaiza - La Géria -

    Ayant acheté des produits j'ai eu en cadeau un pied d'aloe vera qui s'entend bien avec mes cactus. Ceux-ci viennent de Lyon.

    Yaiza où nous reviendront plus tard toutes les deux

    http://danae.unblog.fr/ voir aussi sur le blog de Danae son récit

    Le Musée de L'Aloe Vera est le seul Centre d'étude de l'Aloe Vera de l'archipel des Canaries avec ses 150 mètres carrés sur l'histoire de la culture, la production, etc., de cette plante miracle. 

    Les anciens écrits nous montrent que les bénéfices de l'Aloe Vera sont connus depuis des siècles.. Ses avantages thérapeutiques et propriétés curatives ont survécu plus de 3000 ans.  La plus ancienne connue de la description de l'Aloe Vera est dans le Papyrus Ebers égyptienne, où ses valeurs médicinales sont décrits.

    Aristote la recommandait à Alexandre le Grand pour la guérison rapide de ses soldats;  Marco Polo a noté l'utilisation quotidienne chez les chinois, pour le soulagement de maux d'estomac.

     Au moment de la découverte de l'Amérique, depuis les îles Canaries, l'usine a été transférée vers le Nouveau Monde par les conquérants et les franciscains, qui avaient fait les premières plantations sur l'île espagnol.

    ***

    La Geria

    Lanzarote : Yaiza - La Géria -

    La bodega de la Geria où nous dégustons le vin du pays et ramenons chacune une bouteille. Bien sûr nous avons conscience que ces arrêts sont commerciaux. Nous ne boudons pas pour autant notre plaisir.

    Plants de vigne protégés par des zocos à La Geria.

    Le sol où poussent les vignobles de La Geria est recouvert d'une couche de lave séchée provenant de l'éruption du Timanfaya en 1730. Des milliers de petits murets d'une seule rangée semi-circulaire ont été patiemment érigés par les viticulteurs. Ils sont formés de roches volcaniques et entourent chaque cep de vigne planté en leur centre. Ils protègent aussi la vigne du vent sec et chaud de la région. Ces murets s'appellent des zocos.

    Les plantations sont faites à la main.

    Eglise de la Geria

    ***

    El Campesino (Musée du paysan)

    Monument de la fécondité

    Lanzarote : Yaiza - La Geria -

    C'est dans ce restaurant typique, La Casa du Museo, que nous allons déjeuner entre le monument de la fécondité et le Musée du Paysan que nous ne visiterons pas.

    Belle salle devant laquelle nous ne faisons que passer

    C'est ici que le repas nous sera servi, bel endroit aussi, moins sophistiqué.

    Sculpture représentant un paysan et son fils à la sortie du restaurant

    Vous pensez que les découvertes sont terminées. Et non alors à bientôt 


    30 commentaires
  • Lanzarote : Le chemin des volcans

    El Diablo au parc national Timanfaya

    Lanzarote : Le chemin des volcans

     

    Lanzarote : Le chemin des volcans

     

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Nous sommes entrés dans le parc national Timanfaya avec le car. Défense de s'arrêter pour préserver le cadre. Notre car est stoppé car nous ne sommes pas les seuls à vouloir visiter cet espace fabuleux et volcanique. Soudain notre regard est interpellé par cet homme qui balaie l'intérieur du bord du chemin avec une conscience toute professionnelle.  

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Là nous allons assister à une démonstration géothermique


    Lanzarote 1 par jackymounette

     

    Lanzarote 2 par jackymounette

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Les pommes terre sont cuites avec la chaleur de la terre sans flamme. Nous n'assistons pas à la cuisson.

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    La lave par superposition a creusé un tunnel  

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Bravo au chauffeur du car qui doit emprunter des petites routes avec virages en épingle à cheveux

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    Cratère aux superbes couleurs. (si les photos sont floues elles ont été  prises du car)

    « Le 1er septembre 1730, entre les neuf heures et les dix heures du soir, la terre s'ouvrit à Timanfaya, à deux ligues de Yaiza… et une énorme montagne s'éleva du sein de la terre », selon le témoignage du curé Lorenzo Curbelo. L'île se transforma entièrement. Dix villages furent enterrés (Tingafa, Montaña Blanca, Maretas, Santa Catalina, Jaretas, San Juan, Peña de Palmas, Testeina et Rodeos) et pendant six ans la lave s'étendit au sud, couvrant un quart de l'île et recouvrant les plaines alentour de cendres volcaniques.

    En 1824, les éruptions reprirent à Timanfaya. S'ensuivirent de terribles famines, et une bonne partie de la population se vit obligée d'émigrer. Depuis, le paysage s'est transformé grâce aux techniques agricoles de culture sur lapillis volcaniques que les conejeros utilisent pour retenir l'humidité des alizés. Le parc national de Timanfaya offre un bel aperçu des vestiges de l'éruption.

    Lanzarote : Le chemin des volcans

    La journée n'est pas finie et d'autres beautés nous attendent.

    http://danae.unblog.fr/ voir aussi sur le blog de Danae son récit

    A bientôt 


    36 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique