•  Un nouveau petit saut en arrière : septembre 2012

    Un peu moins roc mais toujours solide

    La Bretagne m'a forgée

     Je suis de roc

     

     Je suis de roc et de pierres 

    Pourquoi vous obstinez-vous 

    A envahir mon univers 

    Pourtant je vous l'avoue

     

    Votre présence m'illumine 

    Met du soleil sur mon chemin 

    Et parfois je m'imagine 

    En harmonie main dans la main

     

    Je suis de roc et de pierres 

    J'aime aussi votre univers  


    32 commentaires
  •  C'est sur ce poème que le 1er septembre 2012 j'ouvrais le blog d'Océanique

     

    Partie, de l'océan de l'humanité 

    Je suis l'océan dans sa globalité.

    Chaque vague se jette sur le rivage

    Puis dans le ressac se donne en partage

    Et revient, toujours renouvelée

    Pour à nouveau se rassembler

     

    Jamais la même toujours unique 

    L'humanité nait océanique 

     

    Comme l'océan qui se déchaîne

    Emportant tout sur son passage

    L'humanité en proie de haine

    Broie les plus faibles et fait ravage.

    Comme l'océan, douceur d’Éden

    Offre aux vagues, ses îles paradis 

    L'humanité sera pérenne

    Par la diversité de ses fruits.

      

    Jamais le même toujours unique

    Le monde est océanique

      

    Je ne suis plus la petite fille

    Ni même cette jeune maman

    Chaque jour les heures défilent

    Vont se perdre dans l'océan.

     

    Jamais la même toujours unique

    Je suis avec vous océanique


      


    36 commentaires
  • Retour en arrière il y a 8 ans

    Depuis ce n'est plus en rêve que je gambade vers l'océan. Bon en ce moment pas beaucoup ...

     

    Le lac a hissé la grand voile.  

    La tête dans les étoiles 

    En pensée je m'évade 

    Vers l'océan, je gambade 

     

    Quelques nuages en compagnie 

    Les mouettes sont mes amies 

    Les dauphins me font cortège 

    L'arc en ciel en florilège 

     

    Les îles m'accueillent dans  leurs criques 

    Moments de rêves instants magiques 

    Quand le soir assise sur la dune 

    Je fais dialogue avec la lune. 

     

    A l'aube, L'appel du large est  fort 

    L'horizon s'enflamme  en décor 

    L'astre solaire dans sa splendeur  

    Se nimbe d'un voile de douceur.

     

     

     

     

    Le lac abaisse la grand voile  

    Alors qu’Éole pousse en rafale 

    Les nues colère, noires de rage. 

    Devrais-je ... rentrer à la nage ?

     


    32 commentaires
  • Entrée dans l'automne

    Cucurbitacées au bord du Lac

    Avant que guirlandes et autres décors de Noël

    Ne s'installent dans notre imaginaire bien réel

    Après qu’halloween nous ai mis la trouille

    Décor au bord du lac du Parc de la Tête d'or à Lyon

    Coloquintes, cucurbitacées : Potiron et citrouilles

    En farandole avec courgettes et potimarrons.

     

    Le vent taquin et fripon joue dans la ramure

    Fait frissonner l’eau miroitante du lac

    Les feuilles d'automne recouvrent la verdure

    Le soleil jette un regard opalin sur ce bric-à-brac

    Dans la futée, fagots et branchages déposés

    Artistes et feuillages en fête s’harmonisent.

     

    Sur l'autre rive, les eaux du lac émeraudes

    Nous entrainent vers la roseraie endormie

    Les arbustes hirsutes comme en maraude

    S'exposent sur pelouse verte et doux tapis

    Avant que notre imaginaire de Noël

    Nous enguirlande de décor bien réel

     

    Jacqueline 16 novembre 2010


    16 commentaires
  •  

     

    Quand j'aurai ôté toutes mes fioritures 

    Me présenterai, à vous, en pure nudité 

    Un triangle épuré, pour seule parure, 

    Vers vous, dévouée, m'inclinerai 

     

     

    Saisissant à mains jointes le cierge 

    Baiserai du bout des lèvres brulantes 

    Comme vestale au cœur de vierge 

    Ce phallique cristal vénéré des Atlantes 

     

     

    J'allumerai du regard, la flamme 

    Puiserai l'énergie à l'aune de votre âme 

    Faisant jaillir la douceur volcanique 

     

     

    Recueillie comme le nectar des dieux 

    Vous laissant désarmé, épuisé et heureux 

    Comme la vague dans la houle océanique.

     

    Écrit en septembre2012

     

    Un peu de fantaisie un peu de chaleur avant l'automne qui arrive à grand pas

     

    Émouvant de voir les commentaires de ceux qui ne viennent plus et 

    Les amies/is qui nous ont quittés


    40 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique