•  Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Je vous ai laissé à l'écluse du Roch. Continuer tout droit ou prendre un chemin de traverse

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Voir les arbres se mirer dans le Blavet sous l'œil admiratif des herbes de chemin

    Nous continuons notre promenade

    Puis bifurquons (chemin de traverse) vers le Vieux-Rimaison

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Voir la chapelle

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Et la fontaine qui se trouve au bout d'un champ gorgé d'eau, heureusement j'avais mes chaussures de rando et en marchant sur les touffes hautes je n'ai mouillé que les semelles

    Nous revenons sur nos pas pour reprendre le halage car un fossé plein d'eau nous empêche d'y aller en direct

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Décharné, les pieds dans l'eau l'arbre attend la chaleur pour laisser pousser son feuillage. Il a bel allure

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Un menhir enlierré joue à cache-cache derrière le rideau d'arbre

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Comme une île un bouquet d'arbre prend un bain sous le regard vigilant des arbres guetteurs en haut de la colline

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Le petit bateau attend les beaux jours pour s'escapader

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    Nous arrivons à l'écluse Le Divit

    Sur le chemin de halage le long du Blavet (2)

    C'est à l'écluse que nous rebroussons chemin  

    Je vous retrouve pour le retour jeudi prochain.

    Mais dimanche je vous propose une fantaisie

    Vous serez là !!!

     

     

     


    23 commentaires
  •  

    Rogne - Grogne

    Photo du film "Le président" avec Jean Gabin et Bernard Blier

    Rogne -Grogne

     

    « Fermez les frontières »

     

    A dit le président

    Aussitôt mille fantasmes s’éveillent

    « Ah les coquins »

    Enrage le locataire du 3ème

    Qui jamais ne serait parti

    Pas les moyens !

    Voici qu’il peut soudain

    Crier sa rancune

    Envers la midinette du 4ème

    Qui chaque année

    Avec son amant fortuné

    Visitait mille contrées par lui inconnues

     

    Elle le toisait dans l’escalier

    Brunie de soleil

    Rayonnante de bonheur

    Belle à vous faire rager

    De ne pouvoir la posséder

    Ah la belle rancœur

    Enfin affichée

    Légitimée

    Se délecter

    Du joli minois attristé

    Pourtant vite rassuré

    Cette année elle découvrira

    De la France les belles vallées

     

    « Ah les coquins »

     

    Enrage le locataire du 3ème

    Partant comme chaque été

    Planter sa toile dans le midi

    La chaleur attise sa hargne

    Un repas bâclé l’assoupit

    La lenteur du serpent routier

    Déclenche des visions de meurtre

    Il voit ramper tous ces ennemis

    Ah ! leur donner l’assaut

    Les réduire en poussière

     

    Et clac …. Un bruit de ferraille

    L’arrache à sa grogne

    Des touristes étrangers !

    Une portière froissée !

    Ah la belle rancœur

    Enfin affichée

    Ces envahisseurs

    Osent venir le narguer.

     

    « Fermer les frontières »

     

    A dit le président 

    Texte écrit en 1984 les français ne peuvent sortir du pays que 3000 francs soit 450 euros actuels

    Le texte n'a rien à voir avec l'actualité même si plus de 30 ans après il résonne. Ce n'est qu'un peu d'humour dont nous avons bien besoin.

    Bonne journée de Pâques à vous 

    Rogne - Grogne


    21 commentaires
  •  Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Nous partons ce samedi devant la chapelle de Gohazé sur la commune de Saint Thuriau à 5km de Pontivy

    Cette chapelle est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1925

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Juste à côté une belle petite fontaine

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Il suffit de passer le pont

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Retournons sur le chemin du halage

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Un peu plus loin un ancien moulin au niveau de l'écluses du Roch

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Cette modeste fontaine permettais peut-être de faire boire les chevaux qui tiraient les bateaux  sur le chemin de halage

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Nous apercevons l'écluse

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    Un banc pour se reposer et admirer

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    La colline s'enfleurit (S'enjonquille clin d'œil à H-IL et à sa douce)

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

    L'écluse du Roch

    Sur le chemin de halage le long du Blavet

     

    La minoterie du Roch de Saint-Thuriau est construite sur un ancien moulin de 1471.

    En 1860, le canal du Blavet est agrandi pour permettre le passage des péniches au tirant d'eau plus important.

    La minoterie, prévue pour s'adapter au profil de la voie d'eau, est rehaussée de deux niveaux et se dote d'une écluse.

    En 1931, les meules font place à des cylindres. Jusque dans les années 1950, la production a un caractère de « mouture familiale » et contribue à renforcer les liens sociaux dans le pays.

    L'écluse fonctionne toujours mais le trafic fluvial commercial disparaît dans les années 1960. 

     

    Je vous invite à continuer plus tard la promenade

     


    20 commentaires
  • Le retour du Petit Prince

    Le retour du Petit Prince

     

    Oh ! Belle nuit étoilée

    Qui vit le retour du Petit Prince

    Chevauchant le chariot de la Grande Ourse.

    Sa blonde chevelure

    Parsemée de poudre d’or

    Tombée d’une étoile filante

    Courant au rendez-vous du soleil

    A l’autre bout de la nuit.

     

    Nuit où s’estompent les ombres

    Aurore baignée de rosée

    Larmes perlant aux cils de la comète

    Soleil inconstant qui pavoise

    Au milieu de sa cour rayonnante

    Sable doré sable velours

    Sirocco sans souffle

    Troublé par le piquant des cactus

    Chaque particule de vie frémit

    Un Petit Prince assoupi

    Tient une rose blottie contre lui.

     

    Il rêve ………..

    A son ami dans sa drôle de machine

    A son mouton merveilleux cadeau

    A son copain le renard apprivoisé

    A sa rose cramoisie de plaisir

    Au serpent complice

     

    Dieu quelle douceur de vivre

    *********

    Le retour du Petit Prince

    Soudain

    Dans une vision de cauchemar

    Déchirant le voile de sa rêverie

    Son ami ………

    Dans sa drôle de machine

    Le regard noir fonce sur lui

    Terré au fond de sa tanière

    Horrifié le renard glapit

    Le serpent fuit ventre à terre

    Un éclair de feu portant la mort

    Foudroie le Petit Prince

     

    Une rose seule au milieu du désert

    Pleure des larmes de sang

     

    Là-haut sur une petite

    Toute petite planète un mouton s’ennuie …………..

     

    J'ai écrit ce poème en 1983 en imaginant ce qui se passerait si le Petit Prince quittant sa petite planète revenait sur terre ... Saint Exupéry est mort depuis longtemps et les temps ont changés alors ...

    Les photos sont du net car bien sûr je n'ai pas eu le bonheur de pouvoir le photographier.

     

    A bientôt 


    31 commentaires
  •  

    L'arbre

    chêne de la forêt de Camors (Morbihan)

    L’arbre

     

    Chêne 

    Ou roseau 

    Frêne 

    Ou bouleau 

    Arbrisseau 

    Ou centenaire 

    Près d’un ruisseau 

    Dans une clairière 

     

    L’arbre respire la vie 

    L'arbre

    Cerisier en fleur Beaujolais

     

    Verts bourgeons 

    Blanches fleurs 

    Poires et brugnons 

    Merles moqueurs 

    Rouges cerises 

    Danse des abeilles 

    Feuilles où s’irisent 

    Les rayons du soleil 

     

    L’arbre regorge de trésors 

    L'arbre

    Sur les chemins de la Haute-Loire 

    Comptine du vent 

    Dans les peupliers 

    Sur la guitare en merisier 

    Pique-nique joyeux 

    Sous les ombrages 

    Tonnelle pour amoureux 

    Charmés de doux ramages

     

    L’arbre joue toute la gamme

    L'arbre

    Sur les chemins des Landes 

    Danse du feu de bois le soir 

    Flamenco sous la chandelle 

    La forêt hurle de désespoir 

    Martyre de pyromanes criminels 

    Chaleur des meubles en noyer 

    Chapeau au faîte de la maison 

    Sacrifice du parc décimé 

    Le promoteur en fait raison 

     

    L’Arbre donne sans retour 

    L'arbre

    Ginko biloba à Montrichard (Loir et Cher)

    Pitié pour l’arbre assassiné

    Poème écrit en 1984

     

    Je n'ai mis que de belles photos d'arbres car ils le méritent 

    Je vous souhaite un bon dimanche. A bientôt 


    33 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires