• Le cercle en fantaisie

    Atelier d'écriture du 20 janvier 2022

    Voilà donc notre dernier thème du mois qui va, je l'espère, ouvrir la porte à toutes les fenêtres de vos esprits malicieux et agiles. Il s'agit de broder autour de la citation suivante tirée de "La cantatrice chauve" : « Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux. »

    Soyez encore plus "ionesquesque" que Ionesco lui-même et tirez cette formule le plus possible en pays d'absurdie. Tout est permis, encore plus que d'habitude. Cela fait partie des résolutions 2022.

    ******

    • Prenez un cercle dit le vieux professeur à ses potaches boutonneux. Prenez la tangente.

    Les élèves interloqués quittent la salle. Le professeur reste interdit … de cours. Puis sortant il les rappelle. 

    • Voyons revenez je n’ai pas fini ma phrase.
    • Prenez la tangente qui frôle la circonférence.

    Un élève se lève :

    • Sir, conférence c’est où et quand ?
    • Ah vous êtes un petit plaisantin et pour la rigolade vous en connaissez un rayon.
    • Même deux rayons monsieur mais là nous touchons au diamètre.
    • D’accord, d’accord. Asseyez-vous. Vous troublez le cours du cours.
    • Revenons à la tangente qui frôle la circonférence. Avec votre règle caressez la et faites monter une ligne.
    • Une ligne de coke monsieur.
    • Silence ou plutôt prenez une craie blanche.
    • Vous voulez dire une raie blanche.
    • Impertinent, allez au tableau et dessinez un cercle, un rayon, une tangente qui va de A à B.
    • Abbé Quille monsieur.

    Des rires fusent dans la salle et chacun de donner le nom des abbés de leur connaissance : Abbé Cane abbé Lard abbé casse abbé cassine abbé tailère.

    • Silence !!! crie le vieux professeur qui manque s’étrangler.
    • Prenez un cercle, caressez-le…
    • Dans le sens du poil monsieur.

    Le vieux professeur ne relève pas

    • Il deviendra vicieux.

    Alors en chœur les potaches déclament

    • Prenez un cercle caressez-le il deviendra vicieux. La cantatrice chauve Ionesco.

    Le vieux professeur quitte la salle la tête basse en murmurant : La géométrie parent pauvre des littéraires.  

     

    Merci à Cécile notre animatrice qui nous fait travailler les méninges

    Je vous souhaite un bon mercredi. Je vais revenir en douceur alimenter mon blog que Quya a bien voulu tenir pendant cette période. Je lui laisserais le dimanche si elle le veut bien.

     

    Merci à tous mes fidèles

    « Dimanche c'est QuyaBalade en forêt »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    4
    Jeudi 27 Janvier à 17:58

    Euhhhh ! Je passe ... Je me contenterai d'une saine lecture.

    3
    Mercredi 26 Janvier à 18:05

    Bravo pour tout cet esprit ! Je me suis bien amusée.

    2
    Mercredi 26 Janvier à 13:33

    Coucou Mounette,

    Bravo, tu as su nous parler de géométrie. Je dois t'avouer que cette matière est loin d'être mon point fort, ce qui m'a valu une orientation en économie après une seconde "C" assez médiocre... Mais j'aime toujours me replonger dans cette "quadrature du cercle" représentant un problème de géométrie toujours insoluble actuellement, eu égard mes connaissances ! happy

    Bises et bon mercredi, caresses à ta Quya.

    1
    danae
    Mercredi 26 Janvier à 10:56

    Là tu as dû te fatiguer les méninges autour de la quadrature du cercle ! Moi je suis heureuse de faire partie de ton cercle et espère le rester. Oui ma belle, depuis le temps que nous sommes amies ! Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :