• Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Un lieu, une histoire. Ce superbe sentier de promenade, traversant la forêt puis longeant la ria d'Étel est aussi un haut-lieu historique : le chemin de Georges Cadoudal.

    À l'extrémité de l'une des pointes de la presqu'île de Locoal, qui s'avance dans la ria d'Étel, près du village de la Forest, on parvient à l'orée d'un bois. C'est là que débute un petit chemin creux, entouré de murets centenaires qui nous transporte plus de 200 ans en arrière.

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    1793 : après avoir participé à la guerre de Vendée, aux côtés des royalistes contre les Républicains, Georges Cadoudal est revenu sur ses terres, à Auray, où se trouvent aujourd'hui sa maison natale et son mausolée, à Kerléano, et à Locoal-Mendon dont est originaire sa mère. Il y prend le commandement des troupes locales de chouans, participant notamment à l'expédition de Quiberon en 1795, y soutenant vainement le débarquement des nobles émigrés en Angleterre, en vue de rétablir la monarchie.

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

     

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Regarder le ciel au travers des branches

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Une cache indétectable 

    Il devient ensuite commandant en chef de l'armée catholique et royale du Morbihan, avec laquelle il tient tête, dans les campagnes, à l'armée républicaine. Durant cette période, Georges Cadoudal fait de cette pointe de la presqu'île de Locoal, l'une de ses bases.

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Ainsi, aujourd'hui encore, au détour du chemin qui porte son nom, on découvre la « cache de Cadoudal »... Sur un talus, de grandes pierres de taille en marquent l'entrée. À l'intérieur, subsiste un petit espace dans lequel on imagine des chouans tapis, préparant une embuscade. On comprend aussi comment cette cache était indétectable . Les lieux sont imprégnés de l'histoire chouanne, dont la légende a traversé les siècles.

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Sur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 1

    Un peu plus loin, un impressionnant chêne, contemporain du grand chef royaliste, couvre de ses branches la clairière au centre de laquelle il a poussé. Il a forcément vu passer Cadoudal et ses hommes. Le sentier mène à la ria, essentielle pour les chouans. Ses méandres, ses îles et presqu'îles, ses criques, leur permettaient de fuir leurs adversaires, et de rejoindre Nostang ou Sainte-Hélène, sur l'autre rive. Cette terre natale de Georges Cadoudal était une base idéale.

    Sur mes photos le texte est de Ouest-France

    A suivre le long de la Ria

     

    « Dimanche c'est chatSur les pas de Georges Cadoudal à Locoal-Mendon (Morbihan) - 2 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    17
    Dimanche 22 Avril à 21:47

    Merci pour cette nouvelle découverte d'un endroit charmant où il fait bon se balader et observer la nature et bonne semaine. 

    16
    josie
    Samedi 21 Avril à 22:08

    bonsoir océanique, on l a fait  le sentier maintes fois, très   agréable,  je le connais  de vieux chenes, la cache,   sa mère  le ravitaillait a cet endroit, lui il était facile de fuir par la mer,   blessé aussi, il y a le chateau de jean cocteau pas très loin de la sur la meme route, ce n est  pas très loin de chez nous, le monde il y a la peche a pied aussi en ces lieus, bonne soirée, kénavo de bretagne.

    15
    Jeudi 19 Avril à 18:34

    on aimerait volontier s'y ballader et s'y attarder

    et une très belle historique qui l'accompagne

    14
    Mercredi 18 Avril à 22:22

    Bonsoir Jacqueline. Il y a des arbres magnifiques dans cette forêt où Cadoudal s'est caché. Bisous

    13
    Mercredi 18 Avril à 18:51

    entre sentiers et arbres noueux il y a de quoi se perdre

    12
    Mercredi 18 Avril à 18:35

    coucou, je remets la main à la pâte et reprends le cours de tes promenades bisous

     

    11
    Mercredi 18 Avril à 18:19

    Avec cette belle série de photos , j'ai pu te suivre sur ces beaux chemins

    Merci beaucoup pour cet article très agréable à découvrir.

    J'avoue que ce fut un réel plaisir de venir te rendre visite.

    Passe une bonne soirée . Cordiales amitiés & à + 

    10
    Mercredi 18 Avril à 08:10

     bonjour 

     j ai fait une belle promenade dans ces  sentiers superbes 

     la voix des arbres nous  parle ,  ils ont vus  tant  de choses , écouté  tant de rumeurs   à travers  les âges 

     bises  Océane 

     kénavo

    9
    Mardi 17 Avril à 15:44

    bonjour Mounette

    de jolies photos . voilà un sentier, un lieu où y faire de belles promenades . bises et A+ du troubadour Emmanuel

    8
    Mardi 17 Avril à 14:09

    Salut

    La résistance des vendéens a été terrible .

    C'est bien de raconter un peu son histoire.

    Bonne journée

    7
    Mardi 17 Avril à 10:47

    de beaux arbres comme je les aime

    tes chemins sont très beaux et je comprends que tu les aimes

    bises

    6
    Mardi 17 Avril à 09:13

    Coucou Mounette,

    Superbe rappel de l'histoire de Georges Cadoudal. Les photos de ce sentier et de la "cache" sont superbes. Les arbres sont également magnifiques. Je viens de faire un bon de 200 ans en arrière !  Merci ma belle amie pour ce magnifique partage.

    Bises et bon mardi ensoleillé

    5
    danae
    Mardi 17 Avril à 08:53

    Intéressant de suivre ce sentier en connaissant l'histoire. Bises ma belle, prends bien soin de toi 

    4
    Mardi 17 Avril à 08:15

    Des arbres extraordinaires ! un chemin bien mystérieux ou l'on peut imaginer le passé

    bonne journée

    3
    Mardi 17 Avril à 06:28
    marine D

    Ce fut une grande épopée, j'ai a une époque souvent entendu parler de Cadoudal et de ses batailles,  ce chemin garde  la trace de ces évènements, en tout cas il est magnifique, Patricia, j'ai beaucoup aimé la Ria d'Etel

    Bisous

    2
    Mardi 17 Avril à 06:13

    Un chemin qu'on suit avec plaisir et dont je découvre le nom et le personnage qui lui a donné. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour ce petit moment culture

    1
    Mardi 17 Avril à 06:03

    Bonjour Océanique , oui voilà un retour dans le passé très intéressant , merci ! .

    Ces arbres sont superbes ! . Bon début de semaine , bisous , escapade ,

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :