• Mon voyage à Paris (suite)

    Mon voyage à Paris (suite)

    Avec Raymonde nous avons repris le métro et sommes parties chacune de notre côté

    Morgane m'attend à la sortie du métro et nous prenons une petite rue en escalier.

    Bien sûr je ne pouvais pas manquer ce chat

    Mon voyage à Paris (suite)

    Ni celui-là je vous présente Chafoin

    Après une bonne nuit où je ferais sortir et entrer monsieur chat au petit matin qui va faire son tour sur la terrasse,

    Puis nous allons au marché et déjeunons avant de partir pour l'atelier de Morgane à Montreuil

    Mon voyage à Paris (suite)

    Mon voyage à Paris (suite)

    Mon voyage à Paris (suite)

    Quelques unes de ses oeuvres

    http://www.morganeporcheron.com/a_propos.html

    Si son cursus vous intéresse suivez le lien

    ******

    Morgane expose en ce moment au Centre Tignous d'art contemporain de Montreuil

    Mon voyage à Paris (suite)

    Montreuil, nous voici au seuil d’un voyage dont on ne sait s’il est sur le point de débuter ou de s’achever. J’ai démêlé pour vous les premiers fils de cet itinéraire. De Lille à Beyrouth, de Nairobi à Bages, de Mexico à Strasbourg, en passant par Marseille, Milan, la Bretagne, le Limousin ou les Vosges, les routes et les rencontres furent l’occasion de nouvelles métamorphoses. Initiée par l’atelier montreuillois Le Midi, l’exposition Format cabine nous plonge dans les méandres d’un voyage qui se déploie selon la logique de son contenant : soit une valise de 55 x 35 x 20 cm. Modèle standard, s’il en est, la boîte prend en charge la logistique et les préoccupations des artistes. Elle conte des récits mosaïques depuis des points de vue multiples, comme des bulles de savon virevoltantes qui s’effleurent, se jouxtent, s’interpénètrent, puis ne font qu’une, avant d’éclater.

    Tramées de souvenirs, d’anecdotes et de sensations diffuses, ces boîtes à l’image du monde contemporain se détraquent, puis se recomposent constamment. Des mondes dans des mondes dans des mondes s’imbriquent.

    En se logeant dans un contenant, dont le statut renvoie autant au trafic globalisé qu’au tourisme de masse, à l’imaginaire de l’expédition qu’à l’empreinte carbone, au désir d’improduction qu’à l’oisiveté, les œuvres embarquent au cœur de formes de normalisation qui, d’ordinaire, compriment et conjurent les existences déclassées de la raison occidentale. Ouvrant le ventre des « boîtes noires » comme celle de Pandore, les artistes tentent la tumultueuse traversée du miroir. 
    Au fil d’hallucinations individuelles et collectives, les artistes multiplient les focales non pour faire varier les perspectives sur un même monde, mais pour multiplier les mondes à partir de chaque bulle. Format cabine est à l’image de ces mots-valises qui font bégayer la logique en empaquetant plusieurs sens en un seul.

    Mon voyage à Paris (suite)

    Profitant de vacances de voyages en char à Vannes je me suis escapadée à Paris avec pour but principal : Voir son expo et ses lieux de vie

    Bien sûr aller rendre visite à mon amie Raymonde qui m’accueille toujours en grande amitié

    Mon voyage à Paris (suite)

    Une moitié de valise colonisée par les plantes aromatiques sur la terre

    Mon voyage à Paris (suite)

    Morgane suit l'évolution de son oeuvre qui se délite sous les intempéries

    Mon voyage à Paris (suite)

    Détail de son travail en terre crue

    Mon voyage à Paris (suite)

    L'autre moitié de la valise

    Imaginez là en forêt sur un terre plein

    Elle se désagrège a perdu une roulette est entourée de détritus comme on en voit souvent dans nos beaux espaces arborés

    Mon voyage à Paris (suite)

    Le vent a tracé un couloir

    Mon voyage à Paris (suite)

    Des petites plantes poussent au milieu des détritus (en terre crue)

    Mon voyage à Paris (suite)

    Retour sur la première moitié de valise. La pluie crée une jolie scène en reflets

    La valise abandonnée aux assauts de dame nature fait aussi parallèle à celle offerte par sa maman pour son premier voyage partant de Lyon

    Est-ce pour les beaux-arts de Toulouse ou ceux de Paris

    Pour ses voyages en résidence à Shanghai où dans le Yucatán en Chine ?

     

    Petit texte que j'ai écrit pour l'occasion

    Grandies au jardin des Fées Feuilles

    Dans le Morbihan en Bretagne

    Au jardin éphémère de Morgane

    Jardin nomade qui nous accueille

    Plantes des champs poussent en ville

    Si l’homme veut bien lui faire place

     En balcon, En jardinet, en terrasse

    En œuvre artistique elles brillent

    ****

    Nous retournons ensuite à son petit 4ème sans ascenseur

    Ensuite je reprends le métro le bus et arrive chez Raymonde

    Le lendemain matin Raymonde m'accompagne à la gare Montparnasse

    En rail pour ma Bretagne avec quelques petits incidents

    J'avais heureusement pris des trains en directe

    A Montparnasse un voyageur qui venait de Rennes a oublié un sac à dos ...

    Soit il vient le chercher soit on le fait sauter le sac pas son propriétaire ni le train

    Il viendra le chercher in extrémis

    A Rennes deux individus récalcitrants retardent le départ

    A Vannes avec les correspondances difficiles un voyageur qui devait se rendre à Saint Brieuc est prié de descendre du train pour prendre un car

    Conclusion 25 mn de ratard à l'arrivée pas de problème pour moi ma voiture m'attendait

    Mon voyage à Paris (suite)

    Et là je retrouve ma petite bête heureuse de me revoir et de me montrer son cadeau (petite souris)

    Mon voyage à Paris (suite)

    Et là elle en profite après 3 nuits à la belle étoile

    Et moi je dors où Quya !!!

    Le vendredi après cette galopade de plaisir je resterais tranquille à me reposer

     

     

    « Mon voyage à ParisCartier et l'Islam »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Jeudi 9 Décembre 2021 à 14:24

    Après cette escapade j'imagine le plaisir de retrouver ta jolie Minette.

    Les oeuvres de Morgane sont très originales et cette jeune fille a bien du mérite.
    Bises de belle fin de journée

    6
    Jeudi 9 Décembre 2021 à 14:18
    En effet belle escapade !
    5
    Jeudi 9 Décembre 2021 à 10:21

    Bonjour Jacqueline,

    de belles oeuvres éphémères 

    Bonne journée

    Amitiés

    4
    danae
    Mercredi 8 Décembre 2021 à 10:27

    De la lecture intéressante ce matin et beaucoup de choses à admirer ! Je suis heureuse pour toi de ton voyage parisien. Rencontrer ta petite fille et Raymonde, un vrai plaisir ! Et petite Quya devait être contente de te revoir ! Gros bisous 

     

    3
    AmiGilbertAhuy
    Mercredi 8 Décembre 2021 à 10:26

    Evidemment... les petits bouchons de plastique qui envahissent nos bords de mer...et, c'est incroyable la Nature, un peu de terre, de l'humidité...et ça pousse ! Très belles visites ! Gilbert

    2
    Mercredi 8 Décembre 2021 à 09:13

    Le jardin valise n'est pas bien grand !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    1
    Mercredi 8 Décembre 2021 à 07:48

    Une suite de périple bigrement intéressante, Mounette. Déjà, merci pour la présentation de Monsieur Chafoin, qui pourrait être le frère de ta Quya, ils ont des airs de famille...

    J'ai suivi sur Facebook, le partage des œuvres de ta Morgane qui met en évidence, la force de la nature résistant au bétonnage de l'être humain. Son cursus est impressionnant et sa démarche artistique très intéressante. Bravo à elle, tu dois être fière.

    Un retour mouvementé jusqu'à Vannes, mais tu es bien rentrée. Quya semble prendre du plaisir à te revoir.

    Bises et bon mercredi, caresses à ma copine coquine - Zaza

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :