• Mon Chemin de Compostelle - 15

      Mon Chemin de Compostelle - 15

     

    08 juin – Sauvelade – Lychos (29 km)

     

    Navarrenx ville fortifiée par Vauban au bord du Gave d’Oloron. Cette cité, frontière de la Navarre voit se profiler les ombres de Jeanne d’Albret et du futur Roi de France : Henri de Navarre.

    La journée est très chaude et un bain dans le Saison nous rafraîchit, plutôt nous glace mais cette petite halte que P. ne boude pas, nous fait un grand bien et c’est ragaillardis que nous rentrons dans nos chaussures. Ce soir entre Lichos et Aroué c’est à la ferme Bohotéguia que nous nous poserons. Les indications sont assez sommaires et nous devons nous livrer à un jeu de piste avant d’y arriver.

    La ferme est tenue par une jeune femme, sa mère et ses deux frères. Ce sont des gens très généreux. Les difficultés causées par des manœuvres pas très nettes de la mairie, dont son représentant est un concurrent, met le doute sur l’opportunité de continuer à exploiter. Le service de l’hygiène, envoyé après le décès du père il y a 2 ans, les contraint, pour être à la norme, à mutiler des bâtiments vieux de plusieurs siècles. Ils ont préféré supprimer la possibilité donnée aux pèlerins de cuisiner eux-mêmes. Ceux-ci ne s’en plaindront pas.

    Ils font la connaissance d’un groupe de pèlerins venus de l’Oise. Ils les reverront plus tard. La boisson d’accueil, la douche, la lessive, tout se déroule au mieux. Les oiseaux (non, c’est dans les arbres), les Oisans (non c’est dans l’Oisans) enfin bref les pèlerins de Chantilly dans l’Oise (donc les Cantiliens) réunis en association de randonnée attendent leur président parti chercher un autre membre de l’équipe. Ils tardent et pour le bon ordonnancement l’hôtesse ne servira que le groupe complet. En attendant des grands pichets de vin blanc aromatisé de cassis font patienter les affamés. Un gage est promis aux retardataires (faire la vaisselle par exemple). La table est comme chaque fois copieusement garnie. Merci de toutes ces générosités. Un presque voisin de Lyon (Charbonnières) fait assaut d’humour, quatre Allemandes apprécient peu, alors il en profite pour les taquiner. Le café et l’extinction des feux mettront fin aux hostilités.

     

    Avant de reprendre le Chemin, un bon petit déjeuner est servi et une table ouverte permet de composer le pique-nique du midi.

     

    09 juin – Lychos – Ostabat (28,5 km) 

     

    Nous ne partons pas toujours les premiers mais souvent nous doublons les matinaux. A Aroué nos deux pèlerins retrouvent les 4 Libournais. Ils marchent maintenant avec leur curé pour quelques étapes.

     Mon Chemin de Compostelle - 15

    Jacqueline chemine toujours en arrière. A la chapelle de Soyarce elle double l’humoriste de la veille et trotte pour rattraper P. Ce qu’elle ne sait pas c’est que P. s’est dirigé vers la chapelle pensant qu’il aurait le temps de visiter avant qu’elle n’arrive. Lorsqu’il repart l’humoriste lui confirme qu’elle est passée. Il mettra un peu de temps à la rattraper et lui demandera si elle a mangé du lion ce matin. Puis tel un TGV il allonge le pas. Jacqueline double une partie des pèlerins de l’Oise ainsi que les Allemandes. Après 2 heures de marche, elle espère que P. l’attend à l’ombre d’un arbre. Non, il court, court, court. Elle n’en peut plus, nous non plus et les genoux se demandent ce qui les fait galoper ainsi. Elle aperçoit au loin un endroit arboré, à l’ombre, croit distinguer P.. Encore déçue elle décide de s’asseoir avec l’autre partie du groupe de pèlerins de Chantilly. Une voiture fait le chemin avec eux. Ils attendent le casse-croûte. Elle s’arrête ¼ d’heure le temps de se restaurer un minimum (sa réserve d’eau est vide) et de nous reposer puis repart. P. l’attend 200m plus loin. Ils se réapprovisionnent en eau et repartent. « Ne refais plus jamais ça P. de marcher 3 heures sans arrêt ». (Mais pourquoi je traîne encore cette nana).

     Ils prennent la route. P, se souvenant que Jacqueline est fatiguée s’arrête sur le bord dans l’odeur des pots d’échappement. C’est pas terrible ici, elle préfère continuer. Ils trouvent un peu plus loin un pré en hauteur où ils peuvent se mettre à l’aise et nous avec. (Casse-pieds la nana mais elle n’a pas tort). Ils partagent le pique nique.


    Mon Chemin de Compostelle - 15

    Chapelle d'Harembeltz

    L’étape du jour se termine à Ostabat à la Maison Ospitalia. Les Libournais avec leur curé, les Cantiliens et nos deux marcheurs se retrouvent à partager une salle d’eau avec deux douches. Comment se servir des deux douches dans la même pièce. D’autant qu’après vérification une seule douche fonctionne. Arrive le tour de Jacqueline, elle entre, réfléchit et prend la douche à gauche en entrant car l’autre, au fond à droite, fuit. Il faut lever le flexible afin que l’eau coule et tout se passe bien.   
    En sortant elle entend les commentaires. La douche qui fonctionne est celle de droite, « Ah bon ! moi j’ai pris celle de gauche ». Comme il reste encore du monde à passer et que les deux douches sont utilisables elle suggère que les couples y aillent ensemble. Sacrilège sur le Chemin on ne s’approche pas !!! N’est-ce pas Foulque ? (le curé). Je vous donne l’absolution dit-il !!! « D’autant que c’est faire preuve de charité chrétienne envers les autres pèlerins fatigués » renchérit Jacqueline.

    La stèle de Gibraltar est la croisée de trois chemins : celui du Vézelay, de Tours et du Puy en Velay.

     Mon Chemin de Compostelle - 15

    A partir de là ces trois chemins seront communs. 

    Ce soir, Jacqueline et P, mangent sur place. Surtout Jacqueline car P n’a pas faim, le repas de la veille au soir où il s’en est donné à cœur joie est encore dans la mémoire de son estomac. Foulque en accord avec tout son groupe (eux vont au restaurant à Ostabat) propose de dire la messe lorsqu’ils rentreront car il ne l’a pas dite aujourd’hui. La fatigue terrasse nos 2 amateurs qui se seront endormis. Les chants ne les ont même pas réveillés.

    Au petit matin leur hôte qui avait eu la gentillesse de leur apporter la veille une bouteille de porto et un apéritif du pays, revient avec des œufs qu’ils font cuire. Le pique- nique s’étoffe.

    A suivre ...

    « Mon Chemin de Compostelle - 14Mon Chemin de Compostelle - 16 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    25
    Dimanche 19 Mai 2013 à 14:57

    J'ai lu dans le Sud-Ouest le lancement d'une ntreprise qui propose des containers en bois pour loger les pélerins avec douche, WC et lit pour 40 € la nuit. Il en a déjà vendu 260 (pas installés encore). Bisous

    24
    Mardi 14 Mai 2013 à 18:02

    Ces randos permettent de découvir de très beaux endroits

    Copier/coller. News.
     Me revoilà, je profite d'un arrêt devant un sémaphore , oui nous sommes
    le long des côtes Marocaine pas loin de Tarfaya,  nous allons retrouver à Dakhla
    une bloggeuse que  certains d'entre vous connaissent !!!

    signature
    Les ennuis "du Jules" sont maintenant derrière nous,
    alors on en profite d'autant que dans la suite des évenements..
    Mimi a cassé un verre de lunettes !! si si ... tout va bien.
    Je ne peux bloguer mais pense bien à vous
    Gros Bisous de Fichier hébergé par Archive-Host.com

    23
    monica et la mer
    Mardi 14 Mai 2013 à 17:13

     bonjour

     Vauban est vraiment partout à travers la France   indescructibles ces belles  demeures et  forts

     bonne soirée

     bises

    22
    Mardi 14 Mai 2013 à 14:30

    nous avions également fait une halte à Ospitalia.
    Bonne semaine

    21
    Mardi 14 Mai 2013 à 13:38

     Bonjour Jacqueline, as-tu songé à publier cette belle histoire. Je trouve tellement agréable ce récit que je voudrais que tout le monde en profite. Bisous. Gigi

    20
    Mardi 14 Mai 2013 à 13:18

    quel artiste, ce Vauban, il en a fait des belles choses à travers la France;

    bonne journée;

    19
    Lundi 13 Mai 2013 à 23:53

    La Chapelle d'Harembeltz me parait centenaire

    18
    superrony
    Lundi 13 Mai 2013 à 20:49

    Une douche à deux, c'est écologique pourtant et pas désagréable.

     Bizzzz

    René

    17
    d-ocre overblog
    Lundi 13 Mai 2013 à 20:45

    faut tout de mème tous ces kms et  etre motivé !

    16
    Lundi 13 Mai 2013 à 20:39
    chantaln

    Les belles découvertes... mais aussi les rencontres qui déçoivent un peu...  il faut tout cela pour faire la vie.

    Mais je ne savais pas qu'il fallait faire voeux de chasteté quand on est sur le Chemin... bah, font comme ils veulent après tout mais c'est ....

    Tu dois te raviver plein de souvenirs en relatant ton Chemin.

    Merci pour tes nombreuses visites. Merci de ta fidélité.

    Gros bisous et bonne fin de journée.

    15
    Mimi de Bruges
    Lundi 13 Mai 2013 à 18:43

    J'ai dormi dans ce gîte d'Ostabatz et dans la chapelle d'Harembeltz pour la Saint Nicolas j'ai assisté à un concert de chant basque, que de frissons et de beaux souvenirs.

    Bisous

    14
    flipperine Profil de flipperine
    Lundi 13 Mai 2013 à 16:44

    et on se restaure bien pour prendre des forces

    13
    Lundi 13 Mai 2013 à 12:52

    C'est fabuleux , un bel endroit que celui là

    A bientôt

    12
    Lundi 13 Mai 2013 à 12:47

    Ils en ont parlé hier aux infos et devine à qui j'ai pensé de suite ?

    Bibis ma Pélérine préférée

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Lundi 13 Mai 2013 à 12:04

    alors on joue les entremetteuse en proposant de se doucher à deux

    il doit marcher très très vite P car je connais ton pas il est déjà pas mal, pour te suivre il faut mettre le turbo

    la conccurence est rude dans le coin entre eux pour accueillir les pélerins

    bisous

     

    10
    Monelle Profil de Monelle
    Lundi 13 Mai 2013 à 11:53

    Finalement très souvent de bons repas vous attendaient et cela a permis de belles ambiances !!

    Gros bisous

    9
    Lundi 13 Mai 2013 à 10:24
    keyouest

    du grand courage 

    8
    Lundi 13 Mai 2013 à 10:08
    jean-pierre c

    bonjour Jacquline . cheminer avec un si beau temps doit être un vrai plaisir . bonne journée et gros bisous 

    7
    Henri de Margaux Profil de Henri de Margaux
    Lundi 13 Mai 2013 à 09:59

    Bonjour Océanique,

    Un grand plaisir de lire tes lignes, ce "chemin"  c'est quelque chose de fabuleux, avec certainement des souvenirs inoubliables. Merci de nous les faire partager. A bientôt pour la suite. Bises bien amicales.

    Henri.

    6
    clarisse-cordee
    Lundi 13 Mai 2013 à 09:23

    Allez, on ferme les yeux, on ne regarde pas...non mais !!!

    Merci pour cette brève mais chaleureuse rencontre hier rue St Jean.....

    il y en aura d'autres...

    si tu avais pu être des nôtres la semaine prochaine...c'eût été super...mais bon, on fait comme on peut, n'est-ce-pas ?

    Bonne Journée ma belle du Chemin, 

    bisous et amitiés

    5
    Lundi 13 Mai 2013 à 08:53

    Merci de nous faire vivre cette belle étape riche en anecdotes parfois souriantes.

    Bises et bon lundi

    Alain

    4
    Lundi 13 Mai 2013 à 08:46

    C'est un vrai roman ! Moi il me semble que je serais si fatiguée que je ne pourrais attendre le repas s'il est servi tard, d'autant plus qu'il faut se lever de bon matin ! Ah Jacqueline c'était pas facile de se retrouver avec P sur un si long parcours. Bises, merci pour ce récit, repose-toi bien !

    3
    Lundi 13 Mai 2013 à 08:39

    j'aime bien l'oratoire

    2
    Lundi 13 Mai 2013 à 08:16

    Encoure deux belles étapes de château fortifié par Vauban est superbes... Alos comme cela les petites allemandes n'apprécient pas l'humour français .... !!!!

    Bises et bonne journée Mounette

    1
    Lundi 13 Mai 2013 à 07:46
    H-IL

    Plus de douches, tous àpoiol dans le même baquet y compris le linge sale

    Bisous et belle journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :