• Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Un sentier mène à la fontaine de dévotion. Celle-ci, datant de 1708, est aménagée dans un enclos carré à banc intérieur. Une niche abrite une statue de Sainte Barbe. Selon la légende, les jeunes filles célibataires y jetaient une épingle à tête ronde en tâchant d'atteindre l'orifice percé dans le bassin de la fontaine pour savoir si elles se marieraient dans l'année. En poursuivant sur le sentier, on accède aux berges de l'Ellé.

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Petit pont d'arbre

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Pour aller à la fontaine nous avons descendu et maintenant il faut remonter

    Allons-y

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

     

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Les arbres montent des berges de l'Ellé.

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Une belle croix sur l'esplanade

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Cet édifice n'est rien de mieux que cet empilement y avait-il une statue ou bien ou bien !

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La fontaine Sainte Barbe

    Quittons les rochers et fontaines de chapelles pour découvrir les "Roches du diable"

    Mais vous devrez attendre !!! 

     


    15 commentaires
  • Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    A la fin du XVe siècle, le cadet des seigneurs de Locmalo, Jean de Toulbodou quitte son manoir de Guidfoss en Plouray pour aller chasser. Alors qu'il se trouve sur les terres de Jean de Boutteville, seigneur du Faouët, il se fait surprendre par un orage d'une rare violence. Les gigantesques rochers qui l'entourent sont frappés par la foudre. Des quartiers de roches se détachent de la paroi verticale. Gagné par une extrême frayeur, Jean de Toulbodou voit sa fin approcher et prie alors Sainte Barbe, ordinairement invoquée pour se protéger du feu et de la foudre. Il lui promet, si elle le sauve, de lui ériger une chapelle en ce lieu. L'orage prend fin soudainement, Jean de Toulbodou est exaucé. Fidèle à sa promesse, il entreprend la construction de cette chapelle le 6 juillet 1489 en cet endroit si exigu. Elle s'achèvera en 1512.

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Ossuaire encastré dans la roche

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

     

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Les marches d'un escalier monumental mènent à l'oratoire Saint-Michel

    Actuellement en restauration

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    On retrouve en inscription gothique la date de commencement sur la console d'une statue placée dans le transept est. La date d'achèvement, quant à elle, figure sur un phylactère tenu par un ange ornant une clé de voûte puis à un et enfin à la chapelle. Celle-ci possède de nombreux pinacles à gargouilles surmontant des contreforts. La tourelle d'escalier hexagonale fait office de clocher. La façade occidentale est ouverte par deux portails composés chacun de deux portes jumelées. A l'intérieur, on remarque, comme dans l'église Notre-Dame à Kernascléden, une voûte en pierre sur croisées d'ogives, une exception pour l'époque où presque toutes les voûtes étaient en bois. Les armes des Boutteville et des Toulbodou, seigneurs fondateurs, sont présentes sur de nombreux écus de la voûte, ainsi que sur certains vitraux. Différentes scènes de la vie de Sainte Barbe figurent sur les vitraux du chœur de la chapelle. La tribune, supportée par trois colonnes, était réservée aux seigneurs fondateurs

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Les gigantesques rochers

     

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    La maison du gardien maintenant une auberge

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Sainte Barbe

    Nous remontons sur l'esplanade mais avant nous sommes aller à la fontaine ...

    Vous y venez après 


    15 commentaires
  • Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Joli puits sur l'esplanade 

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Châtaigner pas de première jeunesse

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    A 500 mètres, la fontaine Saint-Fiacre se compose de deux bassins reliés par une rigole en pierre de sept mètres. Son architecture dépasse celle d’une fontaine traditionnelle. Il s’agit peut-être des restes d’un établissement de soins pour les malades datant du Moyen-Âge.

    Son eau est traditionnellement reconnue pour guérir les maladies de la peau.

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Retour à la chapelle 

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Non nous n'avons pas pique-niquez ici d'autres sites nous attendent

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Beau four à pain

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    La coquille du Chemin de Compostelle

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Morvan, ou Murman, (750 ? - 818 ?), peut être considéré comme le premier roi d'une Bretagne unifiée. Le surnom Lez-Breizh (littéralement hanche, soutien de la Bretagne) donné à Morvan ne date que du début du xixe siècle.

    Originaire des environs de Priziac (Morbihan), il régna sur le Vannetais, la Domnonée et le Léon. Son château aujourd'hui disparu se trouvait probablement sur la colline de Minez Morvan dans la contrée de Le Faouët-Langonnet. Cette zone a d'ailleurs adopté de nos jours l'appellation touristique de Pays du Roi Morvan.

    -*-*-*-*-*-*-*-

    Chapelle Sainte-Barbe

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Petit tour d'approche avant de déjeuner

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    En arrivant sur le site de la chapelle, on découvre le campanile abritant une cloche ayant pour vertu d'éloigner la foudre.

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Ci-Gît

    Claude René BELLANGER

    Chef de Bataillon en retraite

    Membre de la Légion d’Honneur

    Lieutenant du 1er Bataillon du Morbihan

    il  quitta volontairement

    ses foyers le 1er octobre 1791

    pour aller combattre pour la liberté

    et l’indépendance de sa Patrie

    il y rentra le 22 décembre 1814

    Il y mourut à l’âge de 76 ans

    Le Faouët (Morbihan) - La chapelle Saint Fiacre

    Quya joue à cache-cache avec ma cousine

    Nous allons déjeuner là pas de tables de pique-nique

    On se retrouve plus tard pour la visite  

     


    14 commentaires
  • Le Faouët (Morbihan)

    Les Halles 

    L'existence des halles est attestée dès 1542. Celles-ci sont mentionnées dans un aveu du seigneur du Faouët où il est dit qu'elles lui appartenaient de temps immémorial9. Il s'y tenait marché tous les mercredis, ainsi que neuf foires annuelles, puis quatorze à partir du xviie siècle. Elles constituaient un revenu substantiel pour le seigneur du lieu qui percevait diverses taxes. La plus rentable était celle dite de la « grande verge » prélevée sur les papiers (110 livres par an), venaient ensuite la « place des estaulx » (22 livres/an), la « place de cuyr » (8 livres/an), la « place de laine » (8 livres/an) et la « coutume des mareschaulx » (20 sous/an). L'édifice sera racheté par la municipalité en 1815 à la famille d'Argouges de Ranes alors que celui-ci est à moitié en ruine et fera l'objet par la suite de nombreux travaux de restauration. Une chambre d'horloge sera installée sur le faîtage, remplacée ensuite par un clocher.

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

    Situé au no 1, rue de Quimper dans l'ancien couvent des Ursulines du xviie siècle, le musée est ouvert en 1987. Il présente en particulier une collection, dédiée aux peintres du Faouët, constituée de dessins, peintures, gravures et sculptures, témoignant de la vie quotidienne au Faouët de 1845 à 1945, et comprend plus de 400 œuvres.

    Il était fermé ce dimanche matin une bonne ocassion pour revenir

    Nous ne verrons pas non plus l'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption.

    Le Faouët (Morbihan)

    Nous nous dirigeons vers la chapelle Saint Fiacre

    Elle a été reconstruite à partir de 1450 sur l'ordre des seigneurs de Boutteville.

    La chapelle est bâtie entre 1450 et 1480 dans le style gothique flamboyant. Elle a probablement succédé à un édifice plus ancien.

    Elle possède un clocher à balcon encadré de deux tourelles. Celle de droite abrite l’escalier qui permet l’accès au clocher. Superbement décorée de contreforts, niches, armoiries et pinacles, elle rappelle l’église Notre-Dame de Kernascléden. La dissymétrie de l’ensemble est particulièrement surprenante.
    Les Boutteville, seigneurs du Faouët qui ont fortement marqué la cité entre 1340 et 1550 ont été les mécènes pour sa construction.

     

    Elle est classée aux monuments historiques

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

     

    Il faut pénétrer à l’intérieur de l’édifice pour admirer l’élément le plus remarquable des lieux : Son exceptionnel jubé de bois polychrome (datant de 1480) valut à son auteur, Olivier Le Loergan, d'être anobli par le duc de Bretagne.

    A ce jour, il figure parmi les plus beaux jubés polychromes de Bretagne.

     

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

    La chapelle possède aussi un très bel ensemble de vitraux du XVIème siècle illustrant la Passion, la vie de saint Jean-Baptiste, un Arbre de Jessé et la vie de saint Fiacre.

    Le Faouët (Morbihan)

    Effet reflets 

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

    Les signeurs de Boutteville venaient-ils participer aux offices depuis ce petit balcon

    Le Faouët (Morbihan)

    Où celui-ci situé au dessus

    Les femmes avaient-elles  leur balcon

    Le Faouët (Morbihan)

    Le Faouët (Morbihan)

    Faisons le tour de l'édifice

    Et retrouvons nous plus tard 

     


    14 commentaires
  • Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Les étangs les grands arbres

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Et au milieu une petite barque 

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Copalme d'amérique du nord

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Séquoïa

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Châtaigner

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Chêne

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Mince les fils électriques c'est balot !!!

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

     

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    De la ferme au chateau en passant par le bois

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Cet arbre devait être majestueux

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    ...

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

     

    Retour vers les étangs en passant devant la capsule d'observation de l'environnement et la maison de poupée qui sont des installations d'artistes en résidence

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    En prenant un petit chemin entre les étangs on revoit la petite barque installation d'artiste

    Domaine de Kerguéhennec Bignan (Morbihan)

    La rivière La Claie 

    Ce fût une belle journée avec pique-nique 

    A bientôt pour de nouvelles avenbtures

     


    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique