• A la Source du Scorff

     

    Le Scorff (Skorf en breton) est un fleuve côtier français qui coule dans les départements du Morbihan, des Côtes-d'Armor et du Finistère, en région Bretagne.

     

    La longueur de son cours est de 78,6 km  dont 12 km d'estuaire.

    Il prend sa source au nord de Langoëlan, dans le département des Côtes-d'Armor, sur la commune de Mellionnec, à proximité du village de Saint-Auny, à 225 mètres d'altitude.

    Il traverse le Morbihan en passant par Guémené-sur-Scorff et Pont-Scorff. Son cours suit une orientation générale nord-sud mais il coule tantôt vers le sud-est, tantôt vers le sud-ouest, tantôt vers le sud. Il coule même un moment vers le nord-ouest après avoir décrit un grand coude à mi-parcours à la hauteur de la forêt de Pontcallec. Il en résulte que son cours atteint depuis sa source jusqu'à son embouchure une longueur de 78 km alors que la distance parcourue en ligne droite n'est que de seulement 45 km. À partir de Pont-Scorff, l'influence des marées commence à se faire sentir et son lit s'élargit considérablement. Il forme alors une ria sur les 12 derniers kilomètres qui lui reste à parcourir. Il finit sa route entre les villes de Lorient, située sur sa rive droite, et de Lanester, située sur sa rive gauche. À cet endroit, il s'apparente plus par ses dimensions à un fleuve. Plus de 250 mètres séparent ses deux rives et sa profondeur atteint 8 mètres.

    Ses eaux rejoignent celles du Blavet dans la rade de Lorient.

    A la Source du Scorff

    A Saint Auny ruisselet zoomé

    A la Source du Scorff

    Chapelle Saint Auny 

    Le véritable nom de cette chapelle champêtre est Saint-Julien
    de Saint-Auny. Dont elle abrite la statue éponyme. Cet officier
    à cheval, bien que romain, est le patron du village. Il a pris
    la place d’un vieux saint breton qui portait probablement un
    nom proche de Julien. Au cours des retranscriptions, il arrivait
    souvent qu’on romanise les noms celtiques difficiles à déchiffrer.
    Le bénitier très ancien, monolithe, est orné de deux anges tirant
    chacun sur un cordage torsadé.

    A la Source du Scorff

    A la Source du Scorff

    La chapelle est fermée dommage

    A la Source du Scorff

    La croix de Saint Auny

    A la Source du Scorff

    Mellionnec

    petit bourg du « kreiz breizh » Centre-Bretagne se situe à la limite du Morbihan. Le Scorff, cours d'eau important qui traverse le département du Morbihan, prend sa source dans le village de Saint-Auny. 

     Eglise Saint-Jean-Baptiste

    A la Source du Scorff

    A la Source du Scorff

    A la Source du Scorff

    A la Source du Scorff

    Livres nomades deant la bibliothèque

    A la Source du Scorff

     

    Le Scorff avant Guéméné-sur-scorff

    A la Source du Scorff

     

    Le Scorff à Pont-Scorff (photo de 2007)

    Le 17 février ~2018 je veux aller à la découverte de la source du Scorff je m'embrouille un peu pour trouver sur mon GPS Saint Auny à Mélionnec alors je lui indique Guéméné-sur-Scorff. 

    Je vous ai mis mon circuit à l'envers ... alors à suivre ~~~~~~~~


    18 commentaires
  • Ploemeur le 16 février (suite)

     

    Je vous ai laissé sur la plage du Courégant et vous y retrouve 

    La vague se plisse

    Ploemeur le 16 février (suite)

     

    Saute par-dessus le brise lame

    Ploemeur le 16 février (suite)

     

    Au fond à droite l'île de Groix

    Ploemeur le 16 février (suite)

    On pourrait se croire à Ploumanac'h

    Ploemeur le 16 février (suite)

    Trop beau

    Ploemeur le 16 février (suite)

    Même la fleur est en admiration

    Ploemeur le 16 février (suite)

    La mer qu'on voit danser ...

    Ploemeur le 16 février (suite)

    Les vagues font du slalom

    Ploemeur le 16 février (suite)

    Ploemeur le 16 février (suite)

     Maman rocher surveille ses petits rochers à la baignade

    Ploemeur le 16 février (suite)

     

    L'île de Groix si proche

    Ploemeur le 16 février (suite)

     

    Kerroch 

    Ploemeur le 16 février (suite)

     

    Dernier regard avant le retour

     

    Fermez les yeux et laissez vous emporter


    13 commentaires
  • Ploemeur le 16 février

     

    Ploemeur compte 17 km de littoral. Sur cette étendue se trouvent plusieurs plages, et cela sans compter plusieurs criques.

    Je pose ma voiture près du Trou du Lion où se rassemblent une nuée de mouettes

    Ploemeur le 16 février

     

    Au loin lîle de Groix

    Ploemeur le 16 février

     

    L'océan montent les vagues en chantilly

    Ploemeur le 16 février

    Le soleil offre une rivière de diamant à l'océan

    Ploemeur le 16 février

    Le fond du trou du lion

    Ploemeur le 16 février

     ...

    Ploemeur le 16 février

     

    Bouillonnement

    Ploemeur le 16 février

     

    Le soleil serti dans les nuées noires

    Ploemeur le 16 février

     ...

    Ploemeur le 16 février

     ...

    Ploemeur le 16 février

     ...

    Ploemeur le 16 février

    ...

    Ploemeur le 16 février

     

    Les langues de rochers dégustent la glace à la chantilly

    Ploemeur le 16 février

     

    La pointe du Courégant 

    Ploemeur le 16 février

     

    La plage de sable fin du Courégant

    Je vous retrouve sur la plage 

    A bientôt


    19 commentaires
  • A Gâvres vent frisquet (suite)

     

    4 février -Depuis le Fort de Porth Puns vue sur Larmor-Plage

    A Gâvres vent frisquet (suite)

     

    Insolite l'ancre enchaînée à droit à sa jatte d'eau 

    Mais torture elle est trop loin ...

    A Gâvres vent frisquet (suite)A Gâvres vent frisquet (suite)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le menhir du Peuple des dunes
    18.6.2011

    Le collectif breton le Peuple des dunes a inauguré samedi 18 juin 2011, un monument en granit, 
    symbole de sa lutte pour la protection de l'environnement du sud Bretagne et de sa victoire face
     au projet gigantesque d'extraction de sable marin.
    Les « adhérents combattants » de l'époque s'annoncent présents, comme Gilles Servat qui a créé une chanson pour l'événement.

    Un bloc de 8 tonnes
    La pierre de 2 mètres de haut, taillée dans un bloc de granit de près de 8 tonnes par Pierre Delagnes, artiste-sculpteur d'Inzinzac, 
    a été dévoilée à 11 h. 

    « Cette oeuvre monumentale rappellera, à l'entrée de la commune de Gâvres, l'histoire d'une mobilisation citoyenne, exemplaire, déterminée et tenace face à une réelle mise en danger du plus important cordon dunaire de Bretagne et de la biodiversité sous-marine. » 
    explique le collectif le Peuple des dunes. 
    « Elle représentera l'harmonie entre l'homme et la nature. Cette pierre de mémoire imprimera un message de tolérance, mais aussi d'engagement destiné aux jeunes générations pour les inciter à prendre une part plus active dans la vie publique. » 
    La municipalité gâvraise a tenu à posséder ce « trophée » sur son territoire, d'où tout est parti il y six ans...

    A Gâvres vent frisquet (suite)

     

     Je retrouve le petit étang vu au départ

    Quelles sont ces créatures qui s'élancent ver moi 

    A Gâvres vent frisquet (suite)

     

     L'épave est superbe ...

    A Gâvres vent frisquet (suite)

     

     A quelques encablures de la Citadelle de Port-Louis, le port de Ban-Gâvres est situé à l'extrémité d'une presqu'île, baignée au Nord par la Petite Mer et au Sud par l'Océan. Avec 57 places à flot dont 8 places visiteurs, c'est un havre de paix situé dans un écrin naturel et écologique à découvrir à pied ou à vélo. Possibilité de rejoindre Port-Louis et Lorient par le bateau-bus.

    A Gâvres vent frisquet (suite)

    Sérénité de ces anciens pécheurs

    A Gâvres vent frisquet (suite)

    La "petite mer intérieure"

    A Gâvres vent frisquet (suite)

    Église Notre-Dame-de-l'Assomption de Port-Louis

    Je suis frigorifiée

    A Gâvres vent frisquet (suite)

     

    Pourtant je ne résiste pas à cette dernière vue  du soleil sur les toits de Gâvres

    Avant de retrouver ma féline sagement couchée sur une chaise sous la table

    Elle n'a pas viré Caramel comme cette fois-ci

    Je me fais une bonne tisane aux épices

    A Gâvres vent frisquet (suite)

    A bientôt

    Pour de nouvelles aventures 


    21 commentaires
  • A Gâvres ça décoiffe

     

    Gavr signifie chèvre ou crevette en breton

    Situé à l’extrémité d’une presqu’île, à l'embouchure du Blavet baignée au Nord par la Petite Mer et au Sud par l’Océan, Gâvres, ce hameau de pêcheurs possède de par sa situation géographique, une vocation maritime qui se perpétue encore de génération en génération (pêche des petits bateaux, pêche à pieds...).

    C’est l’un des plus beau sites de la côte bretonne, loin des évidences balnéaires. La beauté et la sérénité du site font de Gâvres un véritable havre de paix.

    Le cordon littoral qui s’étend de Gavres à Plouhinec, fait partie du grand ensemble de dunes qui se prolonge en réalité jusqu’à Penthièvre (presqu'île de Quiberon). Plus grand massif dunaire de Bretagne, le site de Gâvres Quiberon représente 35 km de linéaire côtier non urbanisé d’un seul tenant. Paysage d’une qualité exceptionnelle, il abrite une faune et une flore très rares qui profitent de la mosaïque de milieux naturels qui le constitue. 
    Les dunes de Gavres et de Plouhinec présentent donc un intérêt naturel et écologique tout à fait remarquable.

    Une ancienne occupation du site est attestée par la présence du tumulus de Goêrem et de vestiges romains à Kersahu.
    Trois villages de pêcheurs, Gâvres, Bangâvres et Kersahu dépendent d'un prieuré situé à Plouhinec. Au XVIIe siècle des batteries établies à Gâvres complètent le système de fortification de Port-Louis.
    Depuis le XVIIIe siècle la population gâvraise vit de la pêche, de l'exploitation des marais salants de Kersahu, des conserveries de sardines à l'huile établies au XIXe siècle à Ban-Gâvres. La presqu'île ne devient une commune et paroisse qu'en 1867 et 1868.

    Gâvres offre trois façades maritimes très diverses avec sa longue plage de sable fin orientée plein sud, la petite mer de Gâvres protégée au nord et le panorama sur les remparts et l'île de Groix au large.
    Grâce au batobus, Gâvres est facile d'accès de Lorient et de Port-Louis.

    Dimanche 4 février il fait soleil je laisse ma féline et pars me promener à Gâvres

    A Gâvres ça décoiffe

     Je pose ma voiture côté intérieur de la presqu'île et côtoie voilier et épave

    A Gâvres ça décoiffe

    Puis je me dirige vers la côte océane et là ça souffle 

    Il n'y a quà admirer

    A Gâvres ça décoiffe

     

    ...

    A Gâvres ça décoiffe

     

    ...

    A Gâvres ça décoiffe

     

    ...

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Au fond la grande plage qui se dirige vers plouhinec et la Ria d'Etel

    A Gâvres ça décoiffe

     

    L'océan est vert sous le vent

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Zoom sur la grande plage

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Le soleil ennuagé

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Se jette dans l'océan

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Je m'approche du Fort de Porth Puns

    Propriété du syndicat mixte du Grand Site Gâvres Quiberon depuis 2007, le fort de Porh Puns, sur la commune de Gâvres, est l'un des plus anciens vestiges de fortification de défense côtière du Morbihan, avec la citadelle de Port-Louis. Le fort a été construit à la fin du XVIIe siècle pour protéger la rade de Lorient. Belvédère sur la rade, cet édifice constitue également le point de départ d'un site naturel d'exception, le linéaire côtier entre Gâvres et Quiberon, reconnu comme le plus vaste espace naturel en Bretagne.

    A Gâvres ça décoiffe

    Depuis l'intérieur du fort vue sur la rade

     

    A Gâvres ça décoiffe

     

    Vue sur le village

    Mes cheveux resemblent un peu au grillage de l'enceinte du Fort

     

    A Gâvres ça décoiffe

    Je sors du Fort pour me diriger vers la plage de Porth Puns

    A bientôt pour la suite 


    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique