• Dimanche

    Pour un sourire

     

    J'aurai tout donné

    Madame, lorsque le matin

    L'effluve de votre parfum

    Mon coeur, faisait chavirer

     

    Pour un regard de vous

    Pour votre sourire ami

    J'aurai donné ma vie

    Pour un geste de vous

     

    Mais vous passiez trop fière

    Courant vers votre emploi

    Sans vous tourner vers moi

    Moi, tombé dans l'ornière

     

    Cette nuit, le froid, de sa morsure

    A fait de mon coeur transi,

    Réponse à votre coeur endurci,

    Un esprit, sur ce coin de verdure

     

    Ce matin prenant votre café

    Aux nouvelles affligeantes

    - Mort d'un SDF sous tente -

    Vous aurez une mine désolée

     

    - Comment ! dans notre société

    Peut-on encore laisser mourir

    Sans un geste sans un sourire -

    Un homme que vous avez délaisé

     

    Mon dieu chaque matin je passais

    Devant lui, je ne l'ai jamais vu ...

    Puis prenant vos affaires, dans la rue

    Vous repartirez de votre pas pressé

     

    Pour un sourire, pour un geste refusés

    Je suis parti pour l'éternité

     

    Ce poème a 5 ans

    Ce n'est qu'un poème

    S'il vous touche Merci

     


    18 commentaires
  • Tenue de soirée

    Photo Ph. Dagorne 

     

    L'ombre de son pas le précéda

     

    Elle sentit alors sa présence

     

    Au premier plan sur le chemin

     

    Elle ne pourrait échapper à sa vue

     

    Vite ma bonne fée transforme-moi

     

    En rose trémière couleur carmin

     

    Qu'il ne voit mon teint cramoisi

     

    Oh merci, merci, je suis si belle !

     

    Qu'il en est tout ébloui

     

    Il m'a captée dans son écrin

     

    Pour, la nuit venue, m'admirer.

     

    Mais ce n'est pas moi qui le séduit.

     

    En robe de soirée

     

    Triomphe la Rose trémière

     


    25 commentaires
  • Ronces et barbelés

     

     

    Ronces et barbelés

     

    Bardes, jardin secret

     

    Secret défense 

      

    Défense d'entrer

     

    Mélancolie ....

     


    26 commentaires
  • Conte paradisiaque

    Photo G. Pacos

     

    Dans le jardin d'Eden 

    Joyeuses et vivifiantes 

    Dévalaient des rochers 

    Mille ondines en cascade 

     

    La pureté de leurs atours 

    Dans cet écrin de verdure 

    Ravissait l'humain médusé 

    Laissant cours à sa rêverie 

     

    Le Créateur de toute beauté 

    L'avait doté pour compagnie 

    De la belle et sublime nature 

    Offrant ses merveilles féeries 

     

    Soudain tous ses sens en éveil 

    Le désir à une ondine de s'unir 

    Au ciel il cria sa prière ... 

    Délivres-moi de ma solitude ! 

     

    Ondine sortie de la blanche écume 

    Lui apparue en tenue d'Eve 

    Lui sacrifiant sa liberté 

    Ainsi naquit l'humanité 

     

    Lorsque vos pas vous mènent à l'aube 

    Devant l'expression de la divinité 

    Sachez que s'échappent de l'onde 

    Les larmes des ondines orphelines 

     

    De leur sœur humanisée

     


    19 commentaires
  •  

     

     

    Le lac a hissé la grand voile.  

    La tête dans les étoiles 

    En pensée je m'évade 

    Vers l'océan, je gambade 

     

    Quelques nuages en compagnie 

    Les mouettes sont mes amies 

    Les dauphins me font cortège 

    L'arc en ciel en florilège 

     

    Les îles m'accueillent dans  leurs criques 

    Moments de rêves instants magiques 

    Quand le soir assise sur la dune 

    Je fais dialogue avec la lune. 

     

    A l'aube, L'appel du large est  fort 

    L'horizon s'enflamme  en décor 

    L'astre solaire dans sa splendeur  

    Se nimbe d'un voile de douceur.

     

     

     

     

    Le lac abaisse la grand voile  

    Alors qu'Eole pousse en rafale 

    Les nues colère, noires de rage. 

    Devrais-je ... rentrer à la nage ?

     


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique