•  

    Les 26 lettres de l'alphabet

      

    Ecrire une histoire avec les 26 lettres de l'alphabet dans n'importe quel ordre. (en dix minutes)


    Avec le Beau temps la Chaleur Donne des couleurs
    Evanescence, Fébrilité,
    Gouttant, Harassé, Il s'éponge.
    J'ai vraiment chaud
    Ké calor,
    L'été s'annonce, Moite,
    N'empêche ...
    Oh les soirées seront humides
    Parfumées, Ruisselantes, Savoureuses, Tendances, Ululantes, Virevoltantes
    Weekend arrosé au Xérès
    Yvan fait le Zouave


    Mais il manque une lettre je n'en compte que 25 !!!


    A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
    Quoi Qu'on en dise et Quelque soit le Quotient à appliquer au Qatar pour le nombre de Quad il sera toujours inférieur au Quart de la population en Question ... Qu'est-ce Que vous dites !!!!!

     

    Ca vous a amusé !

    Moi aussi écrit en atelier d'écriture à Lyon en 2011

     


    22 commentaires
  • Carnaval chez moi

    Samedi 19 mars chez moi c'est le carnaval

    Oubliez Venise et Rio ici c'est de l'humour

    Carnaval chez moi

    La fanfare de l'école de musique suit le char de la Reine du carnaval

    Carnaval chez moi

    Le corsaire défend le chalutier ou le pirate l'attaque

    Carnaval chez moi

    A Marseille la "Sardine" a bouché le port

    Ici le petit dériveur ferme la rue aux voitures

    Carnaval chez moi

    La sirène blonde se cache derrière son masque

    Carnaval chez moi

    "Madame" a fait son marché ...


    Carnaval en fanfare par jackymounette

    Pour terminer en fanfare

    J'ai pris ce cœur chez Tournesol enchanteur

    http://letournesol-enchanteur80.over-blog.com/

     

    Je met mon blog en pause

    Je m'escapade à Lyon en famille et amitié

    Je vous retrouverai début mai

    Car au retour je me carapate à Nantes ...

    A bientôt 


    28 commentaires
  •  

    Rogne - Grogne

    Photo du film "Le président" avec Jean Gabin et Bernard Blier

    Rogne -Grogne

     

    « Fermez les frontières »

     

    A dit le président

    Aussitôt mille fantasmes s’éveillent

    « Ah les coquins »

    Enrage le locataire du 3ème

    Qui jamais ne serait parti

    Pas les moyens !

    Voici qu’il peut soudain

    Crier sa rancune

    Envers la midinette du 4ème

    Qui chaque année

    Avec son amant fortuné

    Visitait mille contrées par lui inconnues

     

    Elle le toisait dans l’escalier

    Brunie de soleil

    Rayonnante de bonheur

    Belle à vous faire rager

    De ne pouvoir la posséder

    Ah la belle rancœur

    Enfin affichée

    Légitimée

    Se délecter

    Du joli minois attristé

    Pourtant vite rassuré

    Cette année elle découvrira

    De la France les belles vallées

     

    « Ah les coquins »

     

    Enrage le locataire du 3ème

    Partant comme chaque été

    Planter sa toile dans le midi

    La chaleur attise sa hargne

    Un repas bâclé l’assoupit

    La lenteur du serpent routier

    Déclenche des visions de meurtre

    Il voit ramper tous ces ennemis

    Ah ! leur donner l’assaut

    Les réduire en poussière

     

    Et clac …. Un bruit de ferraille

    L’arrache à sa grogne

    Des touristes étrangers !

    Une portière froissée !

    Ah la belle rancœur

    Enfin affichée

    Ces envahisseurs

    Osent venir le narguer.

     

    « Fermer les frontières »

     

    A dit le président 

    Texte écrit en 1984 les français ne peuvent sortir du pays que 3000 francs soit 450 euros actuels

    Le texte n'a rien à voir avec l'actualité même si plus de 30 ans après il résonne. Ce n'est qu'un peu d'humour dont nous avons bien besoin.

    Bonne journée de Pâques à vous 

    Rogne - Grogne


    21 commentaires
  • Logo des Nocturnes littéraires

    Dans le cadre des nocturnes littéraires à Auray le premier août j'ai eu le plaisir de rencontrer John-Eric Nielsen.

    Auteur de polars à la Agatha Christie, c'est avec son roman "Les roses de Sarajevo" dont il m'a parlé avec sensibilité que  j'ai découvert son écriture.  

    Il y aura bientôt vingt ans, les accords de Dayton étaient signés. Puis, petit à petit, Sarajevo tomba dans l’oubli... A l’occasion de cette date anniversaire, les éditions HoH font paraître l’ouvrage « Les roses de Sarajevo » de John-Erich Nielsen, un roman d’amour en temps de guerre, inspiré d’une histoire vraie.

     

     

     

     Après des annéess passées dans l’éducation et dans l’armée, John-Erich Nielsen est devenu l’auteur d’une série policière : les enquêtes de l'inspecteur Sweeney. Ces polars au ton très british, avec des intrigues à tiroir et situées dans le cadre envoutant de l’Ecosse, ont déjà séduit 40.000 lecteurs.

                                                                                                                                                                                                                                                                                               

    "Les roses de Sarajevo"

     

     

    Les roses de Sarajevo racontent une histoire vraie, très connue là-bas : en 1993 un jeune couple de 24 ans, une Bosniaque et un Serbe, a tenté de quitter la ville. (................) . C’est une histoire que j’avais en moi depuis plus de vingt ans et l’écrire a été une façon d’exorciser ce que j’ai vécu. J’ai voulu en faire une métaphore pour parler des conflits, pour en faire une histoire universelle sur les hommes et les femmes dans la guerre.

     

     

    Retour de lecture : Je suis sortie bouleversée de cette lecture. J'ai suivi ce jeune couple, leur rencontre avant la guerre, leur vie en période trouble. L'espoir mène chaque phrase vers le dénouement.

    En attendant de le redécouvrir dans un style plus léger j'ai eu envie de partager avec vous ce moment d'émotion. 

    En allant à Lorient pour le festival inter celtique j'ai eu le plaisir de le revoir. J'ai pu lui donner mon ressenti ce qui l'a beaucoup touché.  


    21 commentaires
  •   

    1er septembre 2012 : premier poème partagé 

    Océanique

    Partie, de l'océan de l'humanité 

    Je suis l'océan dans sa globalité.

    Chaque vague se jette sur le rivage

    Puis dans le ressac se donne en partage

    Et revient, toujours renouvelée

    Pour à nouveau se rassembler

     

    Jamais la même toujours unique 

    L'humanité nait océanique 

     

    Comme l'océan qui se déchaîne

    Emportant tout sur son passage

    L'humanité en proie de haine

    Broie les plus faibles et fait ravage.

    Comme l'océan, douceur d'Eden

    Offre aux vagues, ses îles en paradis 

    L'humanité sera pérenne

    Par la diversité de ses fruits.

      

    Jamais le même toujours unique

    Le monde est océanique

      

    Je ne suis plus la petite fille

    Ni même cette jeune maman

    Chaque jour les heures défilent

    Vont se perdre dans l'océan.

     

    Jamais la même toujours unique

    Je suis avec vous océanique 

     

    Dimanche

    30 septembre 2012 - 1er chat en jardinet - Le rouquin

    Un peu sauvage 

    Toujours sur la défensive 

    L'oreille dressée 

    L'œil aux aguets 

    Prêt à sauter

     A la moindre alerte.

    Dimanche

     

       Puis un jour

    Il semble conquis

    Pattes de velours

    Attitude d'accueil

    Vous le croyez apprivoisé

    Mais c'est mal le connaitre

    Vous vous approchez de trop près

    Poussez l'audace à vouloir le caresser

    Et là un coup de patte rageur

    il vous repousse sauvagement

      Dimanche

      

    Vous n'avez rien compris

    Vous repartez blessée

    Ulcérée !  

    Miaou

     

     22 octobre 2012 - Journée du Patrimoine : Châtillon sur Chalaronne (Région Lyonnaise) 1er voyage avec vous

    Située géographiquement en Dombes mais toute proche de la Bresse, Châtillon sur Chalaronne (autrefois Châtillon les Dombes) avait au 11eme siècle des seigneurs indépendants qui construisirent le château fort dont les ruines dominent la cité.  

    Passée au 13eme siècle sous la domination des Sires de Beaujeu, Châtillon faisait partie des possessions que ses puissants seigneurs avaient sur la rive gauche de la Saône et que l'on appelait le Beaujolais, à la part de l'Empire qui devait, plus tard, former "La Principauté de Dombes".  

    Châtillon en fut détachée pour servir de dot à Sibylle de Beaujeu qui l'apporta à son mari, Renaud de Bagé. Du coup, Châtillon s'intégra à la Bresse et suivit le sort de celle-ci lorsqu'en 1272, elle fut incorporée à la Savoie et revint en France comme elle seulement au traité de Lyon en 1601.  

    Mille ans font ainsi ,vivre la ville de Châtillon sur Chalaronne. Une cité médiévale qui conjugue son passé au présent, entre patrimoine préservé et dynamisme économique. 

    Grand Prix National de Fleurissement 2003 

     

     

    Le chocolat

    31 décembre 2012 : 1ère fantaisie que je vous invitais à déguster

     Le chocolat   

    Le chocolat source de plaisir

    Moi j'aime le chocolat noir 

    J'en mange les soirs de désespoir 

    Lorsque tout échappe à mes désirs 

      

    Le chocolat délice onctueux 

    Exhale en bouche des parfums 

    D'exotisme et rêves lointains 

    D'érotiques jeux malicieux 

      

    Le délicieux chocolat chaud 

    Laisse aux lèvres des moustaches 

    Fusent les rires de potaches 

    Lorsque sévissent les frimas 

     

    Je n'attendrais pas Pâques ou Noël 

    Pour me livrer à ma passion 

    De croquer ganaches et macarons 

    Au noir intense je suis fidèle

     

    Bon réveillon demain

    1er septembre 2013 - 1er Chemin en partage - Mon Tro Breiz de 2007

    Je ne savais pas alors que je serai en Bretagne aujourd'hui  

     Au Moyen-âge, le tour de Bretagne ou Tro Breiz désignait le pèlerinage en l'honneur des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne. Le pèlerin allait s'incliner sur les tombeaux des évêques fondateurs: Brieuc et Malo dans leur ville, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper, Pol Aurélien à Saint-Pol-de-Léon et Tugdual à Tréguier. Les anciens statuts du chapitre de la cathédrale de Rennes accordaient autant d'importance à ce pèlerinage qu'aux voyages de dévotion faits à Rome, Jérusalem ou Saint-Jacques de Compostelle 

    Le chemin étant circulaire, il peut partir d’un évêché ou d’un autre. J’ai débuté par Vannes.

    Je vous retrouve bientôt ... et vous !!! 

     


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique