• Les bons les méchants

    Atelier d'écriture virtuel du 18 novembre 2021 animé par Cécile

     Allez, une petite dernière pour finir en beauté sur le thème des bons et des méchants (exit la brute et le truand !). Céline, dans « Voyage au bout de la nuit », écrit : « Ça ne serait pourtant pas si bête s’il y avait quelque chose pour distinguer les bons des méchants. » Imaginez que cela soit le cas et racontez comment cela se passe.

     

    Lorsque l’enfant parait, la famille se réunit autour du berceau et s’exclame :

    • Oh qu’il est mignon ce petit ange

    Et aussitôt des ailes semblent lui pousser. Puis lorsqu’il grandit les parents se désolent :

    • Mon dieu quel petit diable.

    Et comme par enchantement des petites cornes rouges s’installent virtuellement sur son front.

    Dans son laboratoire le professeur Chernet cogite. Après avoir dans sa famille rencontré ces deux situations il s’interroge … Et si dans la vie réelle nous pouvions distinguer les bons des méchants. Faudrait-il leur tatouer sur le front des ailes ou des cornes. Dans ce cas les bons seraient toujours des bons et les méchants des méchants. Pourtant tout le monde sait qu’un être humain peut évoluer. Des bons pourraient devenir méchants dans  certaines circonstances. Des méchants sous de bonnes l’influences seraient amenés à s’amender.

    Alors la bonne solution serait-elle de graver sur la peau les deux symboles qui prendraient une couleur : bleue pour les bons, rouge pour les méchants. Ne serait-ce pas discriminatoire.   Le professeur Chernet ne sait plus à quel saint se vouer.

    Où se situe la ligne de démarcation. La couleur des ailes pourrait-elle être bleu ciel pour les très bons et bleue marine pour ceux qui ne sont plus très bons mais pas vraiment méchant. Celle des cornes prendraient la couleur du rose ou du rouge carmin.

    Le chercheur en perd son latin.

    Rosa rosa rosam
    Rosae rosae rosa
    Rosae rosae rosas
    Rosarum rosis rosis

    Soudain il sent une forte chaleur lui monter au front. Mon dieu que m’arrive-t-il. Son épouse lui téléphone. Chéri ne m’attend pas ce soir je dîne avec un vieil ami de la Fac. Il fulmine. Ma femme me tromperait-elle. Des cornes me pousseraient-elles ? Un miroir lui montre son visage cramoisi.  Lui le scientifique apprécié sent monter en lui des pulsions de meurtre. De bon il pourrait devenir méchant. Juste sur une information non avérée. De pacifique et bon mari il basculerait meurtrier. La ligne est si vite dépassée.

    En toute humilité il se rend compte que cibler les gens et les confiner dans une case peut être définitif alors qu’il vient de comprendre qu’il ne faut pas grand-chose pour se retrouver de l’autre côté de la bande blanche.

    Le soir en rentrant il caresse son chien, une brave bête qui a bien faillit dévorer le facteur qui mettait un colis dans la boite aux lettres. Il se verse un whisky avant de déguster le repas que son épouse lui a concocté avant d’aller à sa soirée. Le lendemain son chien aboie toujours contre le facteur en revanche sa femme lui narre sa soirée où la compagne de son copain de fac était présente aussi. La vie reprend son cours.

    On n’entendit jamais parler de ses recherches.

     

    Quand vous me lirez je serais partie avec le char à Nantes

     

    « Dimanche c'est QuyaDimanche c'est Quya »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Dimanche 28 Novembre 2021 à 09:28

    Bonjour Mounette

    Ah Ah ! Être ou ne pas être a dit le chat qui expire, ange ou démon, il y a bien là matière à interrogation après la lecture de cette page... 

    Bon dimanche et bises savoyardes 

    6
    Samedi 27 Novembre 2021 à 16:27

    Un texte très ludique qui fait plaisir à lire.
    Tu as une belle plume sais-tu !

    Bises et douce fin de journée

    5
    Samedi 27 Novembre 2021 à 15:04

    Voilà une petite histoire sympa ! .  Mon blog sera en pause à cause de la vue douloureuse . Bon weekend au chaud , bisous , escapade 

    4
    jm:rober
    Jeudi 25 Novembre 2021 à 09:28

    Bonjour Jacqueline,

    Comme toujours voici une belle histoire conté ........ merci du partage

    ce passage par Nantes n'est pas de nature grave ?????

    Amitiés

    3
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 19:15

    Je pense que tu es revenue maintenant... et que tu t'es bien amusée en écrivant cette histoire ! Et Quya ? Elle était contente de te voir revenir ? Tu lui feras un bisou.

    2
    AmiGilbertAhuy
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 10:57

    Très belle histoire avec une fin amusante...toujours ce problème entre le Bien et le Mal depuis que l'humanité existe, et que les humains se sont mis à penser et à raisonner ! Bonne journée.

    Gilbert 

    1
    Mercredi 24 Novembre 2021 à 07:44

    C’est une belle histoire ma Mounette. J'espère que ton déplacement sur Nantes n'est juste que pour un contrôle !

    Bises et bon mercredi - Caresses à ma Quya - Zaza

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :