• Le tronc d'arbre (A & A et Cie n° 76)

    Photo Petitalan

    Le tronc d’arbre

    Le lundi matin le bucheron harnaché

    Sa hache sur l’épaule cheminait

    Dans la forêt comme un tâcheron

    Autour des arbres, tournait en rond

     

     Les végétaux en futaie assemblés

    Le regardaient tout feuillage tremblé

    S’il vous plait regardez notre jeunesse

    La vue de votre outil nous agresse

     

    Soudain l’homme des bois tressaille

    Lorsqu’il voit courant une volaille

    Un canard au long cou sans tête

    Qui au milieu de la clairière s’arrête

     

    Contes et légendes de son esprit s’emparent

    Est-ce Merlin Mélusine ou Conan le barbare

    Va-t-il être fauché comme herbe en pré

    Par l’Ankou dans sa charrette, emporté

     

    Ou le fantôme d’un feuillu décapité

    Non juste d’un arbre le tronc écorcé

    Laissé là lors du dernier coup d’abattage

    Hallucination désorientation ou mirage !!!

                  

    Si l’entretien de la forêt est nécessaire ne pas déforester à tort et à travers

     

    Courrez vite voir ce que mes complices ... euh ! compères vous proposent

    Petitalan

    http://petitalanplus.apln-blog.fr/

    Alain Gautron

    http://alain.apln-blog.fr/   

     

    Et ne vous privez pas de parcourir nos belles forêts

     

     

    « Dimanche c'est chatLe Blavet : De tumulte en tumulte - Lochrist - Quellenec -Kerhousse.(1) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Mardi 18 Décembre 2018 à 21:06

    en ce moment, les sapins dérouillent ! Bizzz des Caphys

    10
    Mardi 18 Décembre 2018 à 18:42

    Une agréable poésie qui invite au rêve !

    C'est très joliment dit : j'aime beaucoup !

     Passe une très bonne soirée .

    Cordiales amitiés & à +

    9
    Mardi 18 Décembre 2018 à 18:29

    L'imagination d'un tronc donne toujours la poésie

    8
    Lundi 17 Décembre 2018 à 21:43

    Il faudrait plus qu'un canard sans tête pour faire fuir les coupeurs de troncs ! 

    Protégeons nos forêts. On a besoin d'elles ! 

    Bonne semaine. 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    Lundi 17 Décembre 2018 à 18:16

    Il faut en effet protéger nos forêts, bien les entretenir. Il y va de notre survie.

    Amicales bises

    Alain

    6
    Lundi 17 Décembre 2018 à 15:53

    Salut,

    J'aime bien ce poème.

    Il est vrai qu'il faut être un spécialiste pour déforester.

    On a un super temps avec 7°

    Ma bronchite ca va mieux

    Bonne semaine

    5
    Lundi 17 Décembre 2018 à 12:11

    C'est bien l'ankou qui a transformé ce pauvre arbre en un tronc torturé

    4
    danae
    Lundi 17 Décembre 2018 à 09:25

    Joli poème utile à lire. Bises

    3
    Lundi 17 Décembre 2018 à 07:32

    Un superbe poème mettant le doigt sur la déforestation anarchique de notre pauvre planète. J'ai aimé ces notes typiquement bretonnes liées aux légendes millénaires de l'Ankou et de la forêt de Brocéliande.

    Bises et bon début de semaine Mounette

    2
    Lundi 17 Décembre 2018 à 06:57
    Mais quand donc l'homme se conduira en pensant moins à l'argent et un peu plus à l'avenir et devenir de notre planète. Photo originale
    1
    Lundi 17 Décembre 2018 à 06:10

    Un poème qui touche un des plus importants problèmes de notre planète : la déforestation. On coupe, on fait fuir des populations pour qui la vie était la forêt, on élague sans jugement, au pif et le poumon de la terre suffoque. Arrêtons de couper des arbres et au contraire replantons-en. Chaque village devrait se sentir concerné, du plus petit au plus grand

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :