• Lac en Provence -

    Lac en Provence

     

    Photo Ph. Dagorne

    Végétation de Provence

    Sur un lit mousseline

    Parure de turquoise

    Se cache la belle ondine

     

    Il ne la voit pas

    Son visage d'opaline

    Fait masque à son regard

    Elle frémit la coquine

     

    Sautant sur les rochers

    En cascade divine

    Offre sa nudité

    En gouttelettes fines

     

    De dépit, il s'écrie

    Ne t'aime pas Mélusine

    Elle s'envoile de crépuscule

    Essuie une larme chagrine.

     

    Le ciel s'endeuille en ténèbres

    Le lac s'horizonne en colline

    Se taisent alors les cigales

    S'évanouie la belle Ondine

     

    (Ce n'était pas encore ma petite Ondine)

     

    Jacqueline 26 juillet 2012

     

    « Les roches du diable Tenue de soirée - »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    7
    Lundi 30 Septembre à 08:43

    Coucou Mounette

    Ton lac, c'est celui de Sainte-Croix à n'en pas douter !

    Bises savoyardes

    6
    Vendredi 27 Septembre à 16:40

    Tu vois ton poème irait très bien au Lac de Sainte Croix en Haute Provence.
    C'est super joli. Grand BRAVO

    5
    Vendredi 27 Septembre à 13:15

    Magnifique

    j'aime beaucoup

    bises amicales

    4
    Vendredi 27 Septembre à 11:18
    Jean Schmitt

    Un très très joli poème, merci ! Amitiés

    3
    Jeudi 26 Septembre à 09:50

    Coucou Mounette,

    Il est superbe ce poème, bravo !

    Le ciel pleure encore ce matin mais les températures semblent remonter. Farouk est rentré très tôt ce matin, mais dans quel état. J'ai du le sécher au sèche cheveu. Il s'est fait gronder, et Pupuce continue en aboyant dessus. Bref je suis tout de même soulagée. Et toi, bien dormi ? Quya ne t'a pas trop tétée.happy

    Bises et bon jeudi

    2
    danae
    Jeudi 26 Septembre à 09:05

    Pauvre Ondine, cela fait mal au coeur de ne pas savoir ce qu'elle est devenue ! Ainsi vont les destins, on n'y peux rien. Bises à toi ma belle amie

     

    1
    Jeudi 26 Septembre à 06:04
    By Marie

    Un joli poème qui bien sûr nous fait penser à ta petite Ondine dont on ne saura jamais ce qu'elle est devenue... c'est si triste, je pense souvent à elle

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :