• La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Je dédie cet article à Pastelle

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    En quittant le port je passe devant ce joli lavoir bien entretenu

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Ce batiment en pierres fleuries c'est la poste ... ça fait rêver ! Non !

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    L’église Stella Maris, commencée en 1956, a été achevée en 1966 grâce aux nombreux dons des paroissiens  

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

     

    De style roman, c’est un bel édifice tout en pierre, voûte en brique et charpente métallique avec un intérieur sobre mais d’une réelle qualité artistique.

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Le calvaire dans le parc

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    L’atmosphère de recueillement est créée par les splendides vitraux de Job et Michel Le Guevel. Le sculpteur alréen Jouannic, a réalisé en pierre blanche, la statue de la vierge Notre Dame des Flots, patronne des marins.

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

     

    des bateaux ex-voto, notamment dus à Auguste Le Moisan, créateur et rénovateur de maquettes de bateaux. 

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Des dons ont permis de présenter dans l’église quelques éléments anciens : le ravissant petit autel d’époque Louis XII et un remarquable tympan semi-circulaire de la Renaissance (sans doute italienne). 

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

     Enfin une grande fresque de Joël Dadin décore tout le fond de l’église.

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Au cimetière communal du Bono, la mer est partout présente.

    En premier lieu, en face de l’entrée, un grand monument, flanqué de deux ancres de marine, est dédié aux disparus en mer. Des plaques reproduisent les identités des défunts en autant de cénotaphe.

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

     

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    C’est enfin dans ce cimetière que repose le navigateur français Bernard MOITESSIER (1925-1994), auteur de plusieurs livres relatant ses voyages qui connurent tous un très grand succès.

    Au cours de sa vie, ce « vagabond des mers du sud » (titre de son premier livre) a parcouru aussi bien l’Atlantique que le Pacifique, fait escale aux Antilles, en Polynésie et en Nouvelle-Zélande, passé trois fois le cap de Bonne-Espérance et deux fois le cap Horn. Il a vécu une douzaine d’années entre Tahiti et les Tuamotu et milité contre la nucléarisation du Pacifique sud, pour la désescalade nucléaire pendant la guerre froide et pour la plantation d’arbres fruitiers dans les villages français.

    Sur sa tombe, très simple, on peut lire : Salut et fraternité. De nombreux colliers de coquillages décorent l’arbre qui jouxte sa tombe.

    Bernard Moitessier meurt à Vanves le 16 juin 1994, des suites de son cancer de la prostate. Son corps est enterré au cimetière de la commune du Bono, dans le Morbihan, où un hommage lui est rendu. Lors de l'inhumation, toutes les femmes qu'il a aimées et qui l'ont aimé, sont présentes : Marie-Thérèse, Françoise, Ileana et Véronique. Joshua, convoyé depuis La Rochelle, est également présent.

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Si Moitessier Tabarly et Colas et bien d'autres nous ont quittés

    Eugène Riguidel lui est bien vivant 

    J'ai eu le plaisir de le rencontrer

    Mais TabarlyPajot
    Kersauson et Riguidel 
    naviguent pas sur des cageots 
    ni sur des poubelles !

    La longue route de Bernard Moitessier - Du petit port à sa dernière demeure

    Et pour terminer ces trois jours d'hommage à Bernard Moitessier un peu de calme au port 

     

    « La longue route de Bernard Moitessier - Les rencontresDimanche c'est chat - Quya »

  • Commentaires

    12
    Jeudi 5 Septembre à 17:48

    Bonsoir Mounette

    Bel article pour clôturer la série sur l'homme qui, avec Eric Tabarly, a fait rêver bien des apprentis marins.

    Bises savoyardes

     

    11
    Vendredi 16 Août à 15:25

    j'adore ton pêcheur faudrait que tu me l'envoies

    comme tu dis la poste même de coté a l'air très belle en pierres

    bisous

     

      • Vendredi 16 Août à 16:52

        Eugène Riguidel c'est un navigateur. Là il est assis sur les filets pour la conversation

         

    10
    Dimanche 11 Août à 15:26
    Pastellle

    Merci pour la dédicace, je suis touchée. 

    Bien sûr j'apprécie tout particulièrement les photos fleuries, mais je suis sous le charme de toutes. Y compris celui de Riguidel ! ;)

    9
    Vendredi 9 Août à 16:23

    Salut,

    C'est rare les lavoirs entretenus.

    Il y a de beaux vitraux.
    La nature redevient belle car la pluie est revenue.
    Il était temps qu'on a un peu de fraicheur même pour les humains.
    Bon week-end

    8
    danae
    Vendredi 9 Août à 09:13

    Un très beau reportage et j'ai été étonnée de la beauté de l'église. Gros bisous ma belle

    7
    Vendredi 9 Août à 08:15

    En effet, on abandonnerait volontiers les échanges par mail pour reprendre la bonne et vieille habitude d'aller jusqu'à cette poste fleurie déposer le courrier traditionnel.

    6
    H_IL
    Vendredi 9 Août à 08:14

    Beau bâtiment que cette Poste là

    Gros bisous Jacqueline

    5
    Vendredi 9 Août à 07:52

    Bien beau le village de Moitessier, et merci pour ces beaux billets ! Bises

    4
    Vendredi 9 Août à 07:32

    Coucou Mounette.

    C'était un très bel hommage à ce vagabond des mers du sud qui repose dans le cimetière de Bono. J'aime beaucou ce beau lavoir, mais aussi cette église quoique contemporaine.

    Bises et bon vendredi

    3
    Vendredi 9 Août à 06:23

    Bonjour Océanique,

    Elle est originale cette église, j'aime beaucoup. Pas facile d'être marin, la mer est la plus forte, elle ne fait pas de cadeau !

    Je te souhaite une bonne journée, bises, Véronique

    2
    Vendredi 9 Août à 06:13

    Jolie série Jackie. L'intérieur de l'église, simple, a beaucoup de charme et les vitraux modernes sont très beaux. Je me suis régalée. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :