• L'homme face à la mer (A & A et Cie n° 88)

    L'homme face à la mer (A & A et Cie n° 88)

    Photo Alain Menez

    Seul face à la mer

    C’était la fin de l’après-midi, Gwendal avait roulé toute la journée. L’homme et la bécane avaient besoin de se reposer avant de continuer leur route vers l’Espagne.

    Rien ne l’obligeait à s’arrêter ici ou là. Il était libre et ce coin d’atlantique après sa traversée de la Bretagne par la 4 voies, sans répit, lui apparaissait comme idéal ; La Vendée et ses belles plages un petit hôtel sans prétention mais plein de charme un repos romantique avant la foule ibérique et ses amis un peu bruyant, hystériques parfoiscomme on l’est à cet âge : la trentaine juste arrivée. C’était d’ailleurs pour cet évènement que la bande de trentenaires de l’année se réunissait. Mais en attendant, ses affaires posées, il avait marché vers l’infini, le lointain qu’il espérait pouvoir aller visiter un jour … l’Amérique mythique.

    Le soleil descendait avec douceur dans l’océan et faisait scintiller les vaguelettes. La plage était déserte et l’horizon à peine marqué se confondait presque avec l’immensité océanique. Posé à la limite des vagues, dans ce moment magique où la mer est étale, il se sentait envahi par un bien être insoupçonné pour lui toujours en mouvement souvent sur la route allant de chantiers en chantiers à bord de sa fourgonnette.

    Sa vie s’étala devant lui, agréable, un boulot, une bonne forme, des amis, une famille attentive, un coin de France sympathique en Bretagne ou en Normandie suivant les caprices du Couesnon. Oui mais, il lui manquait l’essentiel. Un être à aimer qui ne soit ni parentée, ni copains, ni même bécane, une vie (sa vie) à construire. Une bouffée de nostalgie l’envahie et le visage de Mélanie lui sauta à la figure. Vite il donna des petits coups de pieds dans le sable pour échapper à l’émotion. Elle l’avait quitté, il l’avait laissée partir, la page était tournée. La fraicheur soudain le fit frissonner. S’il avait eu une cigarette il l’aurait allumée, seulement il n’était pas fumeur et cette pensée incongrue éclaira sa face de mâle d’un sourire.

    Bon il était temps de rentrer et après une bonne nuit réparatrice il se sentit heureux à l’idée de retrouver toute la bande et de faire la fête et peut-être pourquoi pas d’accueillir une nouvelle aventure dans sa vie.

    La soirée en tête à tête avec l’océan, face à la mer, l’imprégnait encore et il savait qu’il reviendrait là, goûter à nouveau la beauté de la nature pour adoucir son existence et pourquoi pas n’être plus seul face à la mer.

     

    Décembre est le dernier mois de l'année alors allons voir 

    Ce que vous propesent mes compères !!!

     

    Petitalan

    http://petitalanplus.apln-blog.fr/

    Alain Gautron 

    http://alain.apln-blog.fr/     

     

    « Dimanche c'est chatMarché de Noël à Poul Fétan Quistinic Morbihan »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    13
    Mardi 3 Décembre 2019 à 18:20

    bonsoir Océane , oui face à la mer  moi je m'y vois bien  !!  j'aime +++ bisous A+ belle semaine

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    12
    Mardi 3 Décembre 2019 à 18:05

    C'est bien de prendre du temps face à la mer, ou face à l'infinie, moment de réflexion comme toujours face à la mer

    11
    Mardi 3 Décembre 2019 à 18:03

      Très intéressant à  lire ton texte ...

    Quand je suis face à la mer au soleil couchant,

    je rêve de voyages vers le bout du monde !

    Bonne soirée . Cordiales amitiés & à +

    10
    Mardi 3 Décembre 2019 à 16:08

    mélancolie de ce jeune homme une vie qui s'ouvre devant lui avec beaucoup de chose encore à vivre

    c'est beau la jeunesse

    bises

    9
    Mardi 3 Décembre 2019 à 10:53
    Jean Schmitt

    Quoi de mieux que d'être face à la mzer. On se sent tout petit devant l'océan. La mer est magique, elle nous fait rêver. Merci pour ce beau texte. Belles aventures. Amitiés. Jean

    8
    Lundi 2 Décembre 2019 à 18:03

    Un beau texte qui fait rêver...

    7
    Lundi 2 Décembre 2019 à 16:25

    Revoir sa vie face à la mer, mieux en mer ou encore mieux en montagne pour essayer de positiver, d'oublier si c'est possible les moments éprouvants d'un passé ingrat.

    6
    Lundi 2 Décembre 2019 à 15:06

    Oui la mer est une source de bien être ! . Nous la voyons de notre salon mais j'aime marcher seule sur le sable en été ! . Belle photo et bon début de Décembre à toi , bisous , escaapde , 

    5
    danae
    Lundi 2 Décembre 2019 à 11:05

    Un joli récit, oui la mer peut parfois combler la solitude ! En tous les cas on y trouve de l'énergie pour positiver.

    Bises ma belle

    4
    jm:rober
    Lundi 2 Décembre 2019 à 10:06

    Bonjour Oceanique,

    Joli texte. Eh oui le bord de mer ,un lieu idéal pour se ressourcer  avec le bruit des vagues

    Bonne fin de journée

    Amitiés

    3
    Lundi 2 Décembre 2019 à 09:13

    Rien de tel pour se ressourcer que rester là et regarder la mer. J'aime beaucoup ton récit. Petite pause pour moi.

    Amicales bises Alain

    2
    Nicole
    Lundi 2 Décembre 2019 à 07:38
    J attends la suite de ses aventures bises
    1
    Lundi 2 Décembre 2019 à 06:34

    Bonjour Océanique,

    Réfléchir à sa vie face à la mer ... Un très beau texte.
    Passe une bonne journée, bises, Véronique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :