• Dans l'imaginaire

     

     

    Dans l'imaginaire (avec humour)

     

    Non, ne pleurez pas ! Ce n'est pas triste, c'est la vie. Vous saviez pourtant que cela devait arriver. 90 ans ... j'ai envie maintenant de marcher sur la Voie Lactée. De  partir à cheval sur la Grande Ourse à la rencontre de l'Etoile Polaire et au petit matin de m'évanouir en plein soleil. Puis revenir le soir au crépuscule vous dire un petit bonjour, juste là près de Venus. Vous ne me verrez pas mais je serai pour vous toujours présente.

     

    Je vais vous dire un secret ... Approchez-vous ... plus près ... J'ai toujours regretté de ne pas avoir rencontré le Grand Léo, de n'avoir jamais assisté à un de ses concerts. Il m'aurait été pourtant facile de le faire, mais je n'ai pas pris la peine de réaliser ce rêve. Surtout j'aurais voulu le côtoyer dans sa vie de tous les jours. Mais il est parti vivre en Italie. Pas aisé.

     

    Il avait une grande gueule, un charisme. Un peu anar ... un peu ... beaucoup même, et c'est ce qui me séduisait. Il a chanté les grands poètes : Verlaine, Rimbaud, Aragon. Controversé, souvent interdit, quelquefois aimé et trahi, il était atypique. Alors j'espère que je vais le découvrir au détour de la Voie Lactée, sa crinière blanche flottant dans le bleu du firmament, rugissant contre tous ces engins que nous envoyons dans l'espace pour explorer. Mais explorer quoi !!! N'aurons-nous pas le temps de le faire lorsque nous franchirons le Grande Porte. Porte ouverte sur l'au-delà.

     

    En attendant prenez bien soin de vous et comme moi, arrivez à la fin du voyage, heureux du temps passé même s'il a ses vicissitudes, ses ronces et ses épines. Tenez, prenez un mouchoir dans la boîte que mon adorable arrière-petite fille a décoré pour moi et faîtes bonne figure, souriez. Oui je sais, ce n'est pas facile. Je suis passée par là, moi aussi, lors du départ de ceux dont c'était l'heure et de ceux qui nous ont quittés trop vite. Regardez le petit dernier qui joue au pied de mon lit en babillant, il est mon éternité, ma descendance.

     

    -Oui Léo, j'arrive. Encore quelques instants pour faire mes adieux, pour rassurer, pour sécher les larmes ... encore quelques minutes.

     

    Et vous qui me lisez ... souriez !

     

    "Le début ..... de l'hitoire" et "Dans l'maginaire" sont des textes écrits en atélier d'écriture en 20mn

    Dans le 1er : racontez le début d'une histoire

    Dans le 2ème : imaginez dans 30 ans votre rencontre avec un personnage connu vivant ou non.  

    « Le début .... de l'histoireJoyeuses Pâques !!!! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    24
    Arkel
    Mercredi 3 Avril 2013 à 11:50
    Arkel

    Merci de ce magnifique texte  en suivant le lien que me confie Pastelle.

    Sur ce dernier chemin de ma vie moi-même j'espère  enfin, rencontrer Léo Ferré. 

    Déjà je peux vous dire que visitant souvent sa tombe (je suis de Nice, il dort à Monaco) - Je murmure ce beau chant de "La mémoire et la mer"  et j'ai toujours cette petite phrase dans la tête... Un peu vilaine a dire: Mon pauvre Léo qu'est-ce que tu dois te faire chier la-dessous!!!!

    A bientôt  "Océanique" ... comme c'est bizarre, heureux hazard  

    http://leometamec.over-blog.com/ 

    23
    Lundi 1er Avril 2013 à 21:32
    Pastellle

    C'est génial. Et je connais quelqu'un qui va aimer aussi. Je vais lui donner le lien.  :)

    22
    Lundi 1er Avril 2013 à 14:13

    Je souris, je souris jolie grand-mère aux yeux de firmament et aux cheveux de lune ...

    Et j'ai même, à vous écouter, plein plein d'étoiles qui se mettent à scintiller dans mon coeur ..........!

    (Vos mots me parlent tant ................)

    Je te souhaite un merveilleux lundi de Pâques, océanique, mais combien il doit l'être à marcher en écoutant battre le coeur de la vie ....(même s'il y fait encore froid !).

    A bientôt océanique, je t'embrasse FORT : sabine.

     

     

    21
    superrony
    Dimanche 31 Mars 2013 à 21:35

    Avec le temps

    Avec le temps, va, tout s'en va ....

      Il était bien nostalgique notre grand Léo, parfois.

      bizz

    René

    20
    Samedi 30 Mars 2013 à 22:05

    Bonsoir Jacqueline. Je me suis trompée de prénom sur le commentaire précédent... Bisous

    19
    Samedi 30 Mars 2013 à 22:04

    Bonsoir Raymonde. Bel exercice d'écriture. J'aime ta rencontre imaginaire. Bisous

    18
    Samedi 30 Mars 2013 à 17:32

    Il marrive quelques fois de partie à cheval sur la Grande Ourse, le nez collé aux étoiles diamants, mais en ayant les pieds bien sur terre en attendant...

    Bon week-end de Pâques sous les larmes du ciel.

     

    Bise.

     

    Philippe.

    17
    Samedi 30 Mars 2013 à 10:13

    une pensée écrite pour ceux qui sont partis et un bel exercice que tu as su bien mener

    ne pas regretter ce que l'on a vécu

    bonne fête de Pâques

    bisous

    16
    Samedi 30 Mars 2013 à 09:29
    jean-pierre c

    bonjour Jacqueline . c'est superbe et je me souviens de ce texte . je te bourdonne aussi de passer une belle journée . demain je t'offre des chamois mais pas en chocolat ! de gros bisous 

    15
    Samedi 30 Mars 2013 à 09:24

    Une belle manière d'imaginer la fin de la route mais un peu rude malgré tout .

    Bonne journée bisous Jacqueline

    14
    Samedi 30 Mars 2013 à 08:52

    excellent w e pascal;

    bises;

    13
    Vendredi 29 Mars 2013 à 23:19
    un ptit coucou tardif je te souhaite de joyeuses fête de Pâques belle soirée ti bo créoles
    12
    Vendredi 29 Mars 2013 à 21:29

    très joli texte;

    bonne soirée;

    11
    Vendredi 29 Mars 2013 à 20:48

    Bon moi je préfère le plancher des vaches !

    A bientôt

    10
    Vendredi 29 Mars 2013 à 17:48

    Je n'ose pas imaginer dans 30 ans

    9
    Monica-breiz Profil de Monica-breiz
    Vendredi 29 Mars 2013 à 17:22

     cette photo

     me touche  beaucoup

     trés émouvant merci   de ce trés beau récit

     bonne soirée

     bises

    8
    Vendredi 29 Mars 2013 à 16:14

    Des lignes bien menées avec toute la douceur qui te caractérise chère Mounette, bises tout plein

    7
    Vendredi 29 Mars 2013 à 15:26

    Bien joli texte...

    Avoir la certitude que quelques part, un jour, on retrouvera les personnes chères disparues, c'est très réconfortant...

    je le vis ainsi !

    Bonne fin de journée,

    Bises et amitiés des montagnes.

    6
    Vendredi 29 Mars 2013 à 15:25

    ben je viens d'avaler ma salive,c'est trop émouvant

    5
    Vendredi 29 Mars 2013 à 14:59

     Quel texte magnifique, mais  un peu triste aussi. Bisous. Gigi

    4
    Vendredi 29 Mars 2013 à 11:43
    H-IL

    Ben Jacqueline tu vas pas mourirer ?

    Bisous en chocolat

    3
    Ymi
    Vendredi 29 Mars 2013 à 11:24

    Un joli texte, émouvant et bien de la peine...à sourire !

    Bisous étoilés en flocons de neige. Et oui, en ce moment, il neige.

    2
    Vendredi 29 Mars 2013 à 11:05

    Un texte très beau que je crois avoir déjà apprécié ! Bon je te prends un mouchoir  (d'avance) pour essuyer les larmes de ceux qu'on laisse derrière soi ! Et puis on va retrouver tous ceux qu'on aimait et qui sont partis trop tôt. C'est finalement "une belle aventure" ! Bises Mounette

    1
    Vendredi 29 Mars 2013 à 10:55

    J'ai relu ton texte avec un très grand plaisir !!! 

    Bonne journée malgré cette pluie qui n'en finit pas - gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :