• Bécassine

    Bécassine

    Bécassine est un personnage de bande dessinée créé par l'écrivaine Jacqueline Rivière et le dessinateur Émile-Joseph-Porphyre Pinchon et apparu pour la première fois dans le premier numéro de l'hebdomadaire pour fillettes La Semaine de Suzette daté du 2 février 1905 .

    Cette naissance littéraire de Bécassine est cependant infirmée par Pinchon qui prétend que le fondateur de La Semaine de Suzette, Maurice Languereau, lui a demandé dès 1904 d'illustrer « l'histoire d'une petite Bretonne à son départ de village pour venir se placer à Paris ».

    Je ne vais pas vous raconter l'histoire de Bécassine qui a quitté sa Bretagne natale pour faire "bonne" à Paris

    Mais comment sa petite fille ou une de ses descendantes vit sa modernité

    Bécassine

    Elle est jeune et jolie 

    Sa grand'mère aussi était jeune elle était jolie

    Mais alors qu'elle ne connaissait rien de ce qui se passait au-delà de sa région elle était très naïve et parfois la proie des prédateurs Bécassine moderne se joue des clichés  tout en regardant la tradition par ses bons côtés. Elle va danser dans les fest-noz et autres festivals

    Bécassine

     Quand elle va à l'ïle de Groix elle part à la pêche mais n'oublie jamais son parapluie qui lui sert à se protéger ... de la pluie du soleil et même l'âide à marcher sur les sentiers côtiers 

    Bécassine

     A Groix elle peut aussi prendre sa byciclette pour parcourir les petites routes de Port Tudy à Locmaria

    Du Bourg au phare de Pen Men 

    Elle est même venue jusque chez moi où elle a prit ses quartiers

    Bécassine

    Comme son aïeule elle fait sauter les crêpes 

    Pour ça Bécassine est très douée. Dame c'est une bretonne

    Bécassine

    Dernièrement elle a même participé aux vendanges.

    Quoi du vin en Bretagne vous aviez cru qu'il n'y avait que du cidre ... et autre chouchen

    La Bretagne, terre de vignes ? C’est le pari osé de Mathieu Le Saux et Noémie Vallélian, qui veulent planter 4 hectares de vigne sur l’île de Groix. Pour financer leur projet, une campagne de crowdfunding est lancée.

    Bécassine

    C'est l'automne et la voilà partie ramasser des champignons dans les bois de Camors près de chez moi.

    Si vous passez par là vous la rencontrerez peut-être 

    ****

    Vous avez aimé ces Bécassines elles sont l'oeuvre de Dominique Gouronc 

    L'effet-mer 

    Tableaux en sable naturel

    Bienvenue sur le site l'effet mer

    Ma rencontre avec le sable date de 1999. Ce fut une révélation. C'est devenue une passion.

    Au fil des années et d'innombrables heures de travail,j'ai acquis un savoir-faire,ma technique s'est affinée, mes sources d'inspiration se sont enrichies, ma créativité s'est libérée.

    Chacun de mes tableaux est une pièce unique dont la matière première est le fruit d'un collectage amical de sables provenant de près de 600 plages, lacs, volcans, rivières ou déserts du monde entier. 

    Alors bienvenue et bon voyage à travers les sables d'effet-mer.

    ******

    Le support utilisé est une feuille adhésive recouverte d'une pellicule de papier appelé polyphane. 

    Le tableau est soit un dessin original soit un modèle décalqué sur le support cité plus haut. 

    Ensuite, l'artiste découpe au cutter la pellicule de papier afin de coller le sable. Le souci majeur est que, une fois le sable collé il est difficile - voire pratiquement impossible - de le modifier. Donc attention, il faut être sur de soi! 

    La préparation est relativement longue, la réalisation encore plus suivant le tableau à faire. Beaucoup de temps, de patience et de minutie car chaque détail est important.

    A bientôt pour d'autres découvertes 

    « Le pigeon et la brindille (A & A et Cie n° 73)Gâvres (Morbihan) 1 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    22
    Dimanche 21 Octobre à 11:49

    merci de nous faire vivre cette becassine que nous avons connu à notre époque même si elle née en 1905 donc bien avant notre naissance

    bisous

    21
    Samedi 20 Octobre à 15:06

    Que d'albums de Bécassine étaient stokés chez ma grand mère!!!

     je n'aimais pas  trop à 6 , 8 ans , trop jeune sûrement et personne pour  m'aider à les comprendre

    ça n'était pas mon truc en plus : c'étaient les BD  de cow boy , au grand désespoir de la famille

    quand j'ai ajouté ,bien sincèrement à 14 ans que je voulais être motard , de la police …….

    , tout ça c'est fini à l'école d'infirmières , avant de tomber du cheval ou de la moto.

    ceci dit  un grand bravo à Dominique , c'est à s'y méprendre

    bises

    20
    Vendredi 19 Octobre à 19:15

    J'aimais bien Bécassine, toujours attendrissante. Merci pour les explications de l'artiste. Bonne soirée et bisous

    19
    Vendredi 19 Octobre à 11:10

    BONJOUR

     Bécassine , ...dans ma famille il y à eu au moins deux  que j' ai connues    ( montées  à PARIS  comme  cuisinières  dans des grandes familles  , elles avaient laissé  leurs coiffes  du TREGOR  AU VILLAGE    Yvonne  et Zaza 

     Alors Bécassine pour moi est une aventuriére  , quittant tout pour  aller plus loin ,   ( l 'une est restée à PARIS   jusqu au bout  , l 'autre  est revenue au pays  ) , mais toutes deux  parlait le Breton entre elles , nous n 'avons pas honte de nos tantes  Bécassines

     

     non je n 'ai pas vu le film ...

     

     merci pour ton article

     kenavo Océane

    18
    Jeudi 18 Octobre à 18:26

    J'aime bien cette continuité de Bécassine .. de toutes les façons on la racontera toujours !!
    Fin des vacances et retour sur les blogs, bisou

    17
    Jeudi 18 Octobre à 18:22

    C/C car on m'a volé mon clavier  cette nuit.

    Je ne  peux commenter.

    ...Allo MMA........Allo

    Résultat de recherche d'images pour "mma assurances logo"

    16
    Jeudi 18 Octobre à 16:05

    Salut,

    Ma femme adore Bécassine en BD.

    Il fait beau et c'est tant mieux.

    On fait des économies de chauffage.

    Bonne journée

    15
    Jeudi 18 Octobre à 11:18

    Ma grand-mère aussi est "montée" à Paris comme bonne... mais elle était ardéchoise ! De toutes façons, je pense que Bécassine fait partie de notre patrimoine à tous ! Chris

    14
    Jeudi 18 Octobre à 09:20

    Une petite dévergondée

    Gros bisous Jacqueline

    13
    Mercredi 17 Octobre à 19:23

    Bonsoir Océanique,

    Ces tableaux de Bécassine sont vraiment bien fait !! ils sont fait avec du sable de mer ? incroyable !! en tout cas bravo.

    Bonne soirée, bises, Véronique

    12
    Mercredi 17 Octobre à 13:20

    ...... c'est ma cousine ! J'adore ce personnage Mounette. Merci de lui avoir consacré ce billet. J'ai adoré le film :

    https://www.youtube.com/watch?v=ZdBnlNclplo

    Bises et bon mercredi

    11
    doudou
    Mercredi 17 Octobre à 11:37

    un grand merci Jacqueline.

    Jolie petite Histoire qui parle de mon ile avec ma bécassine à l'honneur. tu sais les vendanges je l'ai faite en pensant au vin qui va se faire à Groix.contente de voir que l'ai gens ont apprécié mon travail.bisous

    10
    Mercredi 17 Octobre à 09:56

    Très intéressant ton article un vrai plaisir!

    Passe un bon mercredi . Cordiales amitiés & à +

    9
    Mercredi 17 Octobre à 09:41

    Bonjour 

    J'aime beaucoup Bécassine ..on ne la voyait plus beaucoup et là voilà revenue au goùt du jour et je trouve que c'est bien 

    Merci pour ton article 

    Bises

    8
    Mercredi 17 Octobre à 09:28

    Bonjour Mounette

    Il me semble avoir déjà entendu parler de ces tableaux fait avec du sable (peut-être était-ce dans un article de ton Blog ?). C'est étonnant !

    Bises 

    7
    danae
    Mercredi 17 Octobre à 08:45

    Ah elle nous fait toujours rire Bécassine, elle revient à la mode. Bises Jacqueline

    6
    Mercredi 17 Octobre à 08:40

    J'aime bien cette Bécassine "revue et corrigée" par les mains d'une experte .....en sable ! Je me souviens avoir crocheté ce personnage pour ma fille qui chantait à tue tête, bécassine, c'est ma cousine.......

    Bonne ournée Océane et à tout bientôt

    Chinou

    5
    Mercredi 17 Octobre à 08:10

    As tu vu le film qui vient de sortir et qui a été très décrié car il véhicule soi-disant une image négative de la femme !

    Au contraire, elles avaient du courage ces jeunes femmes, à cette époque, d'affronter la capitale pour gagner leur vie !

     

    Ma grand-mère le première qui est venu pour etre concierge dans les beaux quartiers

    bonne journée

    4
    Mercredi 17 Octobre à 07:24

    Ah, tu m'as rappelé de sacrés souvenirs avec ta Bécassine ! Bien sympa ton billet. Bisous.

    3
    Mercredi 17 Octobre à 06:38
    Pastellle

    Très belles réalisations, et quelle patience il doit falloir. J'adorerais le voir faire ! Et j'ai vu qu'elle faisait des ateliers. Tu ne veux pas y aller ?  :)

      • doudou
        Mercredi 17 Octobre à 11:29

        bonjour ! et merci pour vos d'aimer ce que je fais .mais je ne fais pas d'atelier ,un jour peut etre.

        cordialement

        Dominique

    2
    Mercredi 17 Octobre à 06:34

    Ce fut un plaisir de passer un petit moment avec Bécassine et surtout sa descendance, dont je fais partie. Je suis montée moi aussi à Paris où j'ai bossé durant 3 ans mais la vie agitée de la capitale ne me convenait pas (sauf pour faire des photos) et j'ai cherché un job en montagne, montagne que j'avais découverte en 1961 lors d'un séjour en camp de jeunes. J'en suis tombée amoureuse et à l'époque je me suis dit : j'aimerais vivre là. C'est ce que j'ai fait quand le ras-le-bol de la capitale est arrivé. Mais ne nous trompons pas : j'aime Paris mais ça bouge trop pour moi, je l'apprécie comme le Grand Charles au moins d'août seulement.

    Voilà l'histoire de Marie-Bécassine. Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :