• A l'écoute du monde

     

      

    A l'écoute du monde.

     Ventre plein n'a pas d'oreilles
    Pour écouter le cri de l'enfant affamé,
    Absorbé qu'il est par :
         Son niveau de vie
         Le prix de l'essence
         La femme du voisin,
         Qu'il dévore des yeux,
    Des yeux plus grands que le ventre

    Ventre creux n'a pas d'oreille
    Pour entendre l'oiseau s'égosiller
    A chanter sa joie de vivre
    Dans le matin parfumé
    D'effluves printaniers.
    Obsédé qu'il est à rêver
         D'une croûte de pain
         D'un déjeuner de soleil
         D'une fée belle à croquer.

    Ventre plein, ventre creux,
    N'ont plus d'oreille,
    Indifférents aux cris du poète enchaîné
    Torturé dans le secret d'une prison
    Pour avoir tendu l'oreille
    A l'écoute du monde, privé de liberté
    Pour avoir entendu
         Les râles d'agonie,
         Les gémissements de douleur,
         Les signaux de détresses,
         L'appel à la tendresse,
         La voix de l'espérance,
         L'enfant qui s'émerveille
         A l'aube d'un monde nouveau.

    Ventre plein ... ventre creux
    N'ont plus d'oreille à l'écoute du monde.

     

     

    1983

     

    « Le Chardon et la RoseLe jardin de poèsie »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    28
    Samedi 16 Mars 2013 à 17:49

    Aujourd'hui je prends tout mon temps pour lire tes poèmes

    il faut bien avouer que je suis très en retard dans mes consultations des blogs 

    tu n'es donc pas la seule dans ce cas, j'espère que tout ira bien les jours prochains

    Ce poème est " d'actualité " et mérite d'être mis en valeur 

    personnellement je le trouve fort juste et triste en constatant situations de quelques personnes

    Certains ont recours à l'aide fournie par des associations mais que font les états ?

    En ce qui me concerne, je participe activement à la vie associative,

    ce qui "occupe" un peu trop mon temps !

    Cordiales amitiés & à +  

    27
    Samedi 16 Mars 2013 à 17:12

    Trente ans plus tard le nombre des ventres creux a progressé... Bisous

    26
    Pascal C
    Jeudi 14 Mars 2013 à 21:39

    Bonsoir,

    Votre magnifique poème est désespérent quand on le lit trente ans plus tard. 

    L'humanité n'a fait aucun progrés, certainement a-t-elle même régressé.

    Quand  nos dirigeants comprendront-ils que leur rôle est d'oeuvrer pour le bien de tous et non d'une soi-disant élite ? 

    Bonne soirée.

    25
    Jeudi 14 Mars 2013 à 21:21

    Ohlala! pas très optimiste ton texte! 

    Passe une bonne soirée. 

    24
    Jeudi 14 Mars 2013 à 20:27
    Olivier Rault

    Joli poème et belle photo, je repasserai vir la suite...

    Bonne soirée ;)

    23
    Jeudi 14 Mars 2013 à 14:46

    Su per be ce poème, empli d'une grande noblesse et d'une somptueuse humanité .........

    Que ta journée soit douce, océanique, bisous : sabine.

    (Alors que certains enfants meurent de sous-nutrition quelque part, d'autres  en Occident meurent de sur-nutrition...! On soigne dans nos pays la "sur-bouffe", on met en garde  sur les aliments trop riches, trop gras, trop copieux....Quel affreux et IGNOBLE contraste !!!)

    22
    Jeudi 14 Mars 2013 à 10:53

    Bonjour amie

    J'ai lu chez Danaé, que tu avais rencontré M.A.Estrela...quelle chance !

    ma fille, qui est pianiste avait un professeur qui connaissait très bien cet artiste !!!

    il l'avait beaucoup aidé quand il avait des problèmes dans son pays.

    Mais je ne l'ai pas rencontré, malheureusement, quand il est venu en France.

    Il est des instants précieux dans la vie...

    Bonne journée, bises et amitiés des montagnes.

    21
    Jeudi 14 Mars 2013 à 08:59

    Coucou Mounette, le ventre plein le matin, j'ouvre non pas mes oreilles, mais mon ordi, pour être tout au moins à l'écoute de mes amies dont toi. Bisous

    20
    Ymi
    Jeudi 14 Mars 2013 à 07:24

    Malheureusement les ventres creux sont de plus en plus nombreux.

    Les pauvres plus pauvres et les riches plus riches, hélas !

    Bisous.

    19
    Jeudi 14 Mars 2013 à 00:18

    comme les restos...poème du coeur

    18
    Mercredi 13 Mars 2013 à 22:23

    ce saint homme est détaché des choses matérielles;

    bonne soirée;

    17
    Mercredi 13 Mars 2013 à 21:19

    Malheureusement criant de vérités
    Mais si bien écrit

    Bonne soirée, BizFichier hébergé par Archive-Host.com  

    16
    superrony
    Mercredi 13 Mars 2013 à 20:56

      Je ne dévore pas des yeux la femme de mon voisin, elle est mocge. 

     Par contre ton poème est expressif et nous rappelle que la crise ne date pas d'aujourd'hui.

      bizz  rené

    15
    Mercredi 13 Mars 2013 à 19:23
    chantaln

    Ventres pleins n'a pas d'oreilles pour Les cris des ventres creux qui eux ouissent leur misère, les gamissements de leur estomac creux.

    Bravo !

    Bisous du soir

    14
    Mimi de Bruges
    Mercredi 13 Mars 2013 à 17:49

    Un cri très émouvant et malheureusement d'actualité. C'est très beau mais très triste.

    Bonne soirée Jacqueline. Bisous

    13
    monica et la mer
    Mercredi 13 Mars 2013 à 17:29

      superbe ton poéme

     dans ce monde d égoistes qui l entendra

     merci de nous l voir fait lire

    parfois  c est à nos cotés   qu il faudra  être à l 'écoute

     bonne soirée pour toi Océanique

     bises

    12
    Mercredi 13 Mars 2013 à 16:35

     Bonjour Jacqueline, c'est un beau poème et malheureusement toujours d'actualité. Bisous. Gigi

    11
    Mercredi 13 Mars 2013 à 15:56

    oui, nous devons avoir cette oreille attentive

    et pouvoir venir en aide à d'autres

    merci pour ce beau texte qui pousse à la refexion

    ti bo

    10
    Henri de Margaux Profil de Henri de Margaux
    Mercredi 13 Mars 2013 à 15:05

    Bonjout Océanique,

    Un tres beau poème qui montre une vérité de toujours, qui hélas s'accentue de jour en jour. Des ventres pleins de plus en plus pleins. De ventre creux de plus en plus creux et toujours plus nombreux. Rien ne ckange. Indignons nous encore et encore. Bien amicalement.

    Henri.

    9
    Mercredi 13 Mars 2013 à 13:52

    l y a beaucoup de ventres creux sur notre planète, quelle honte dans des pays riches...et ailleurs...bise Jacqueline, bon parès midi...

    8
    Mercredi 13 Mars 2013 à 12:40

    C'est bien vu et si vrai

    A bientôt

    7
    Mercredi 13 Mars 2013 à 11:36

    Bonjour Mounette, ton poème date de 1983 et rien n'a changé depuis ! Il est malheureusement éternel ! Merci pour ce beau et triste poème. Bises

    6
    Mercredi 13 Mars 2013 à 11:20
    jean-pierre c

    bonjour Jacquline . comme tu as raison . personne n'entend plus les souffrances des autres ou ne veut pas les entendre . un monde égoïste . bonne journée et gros bisous 

    5
    Mercredi 13 Mars 2013 à 09:49
    H-IL

    Tiens ça me fait penser qu'y faut j'aille grignoter qqch

    Bisous Jacqueline et bon Cremerdi

    4
    Mercredi 13 Mars 2013 à 09:14

    Rien n'a malheureusement changé.....

    sauf quy'il y a sans doute aujourd'hui, un peu plus de ventres creux....

    Bonne journée belle amie, 

    Bisous et amitiés.

    3
    Mercredi 13 Mars 2013 à 08:58

    C'était vrai hier, ça l'est encore aujourd'hui et malheureusement encore demain !!! 

    Bonne journée - gros bisous

    2
    Mercredi 13 Mars 2013 à 08:08
    Pastellle

    C'est magnifique. Et tout à fait vrai... 

    1
    Mercredi 13 Mars 2013 à 07:43

    C'est très beau Monette et encore tellement vrai de nos jours..... Bises et bon mercredi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :