•  

    Toute en pudeur

    La maison a mis ses dentelles

    Tout en douceur

    S'est vêtue de voilage

    Elle aurait frissonné, nue

    Quand ce matin le vent porta la pluie

    Vite partie

    Le soleil illumine la terrasse

    Me donne des envies de vagabondage

    Cabotine

    La petite voiture rouge

    S'invite dans ma cuisine 

    Kenavo  

     


    30 commentaires
  •  La Bretagne est une poésie 

     

    La Bretagne est une poésie

     

    Quand, au levant, tout en douceur

    La brise océane la couvre de rosée

    Coquette elle revêt mille couleurs

    En quatre temps dans la journée

     

    Nue, dans la lande sur les genêts

    Court sous la pluie qui la ravive

    Comme une ondine en ruisselets

    Elle gambade le long des rives

     

    Elle sait aussi rugir de colère

    Comme furie sans retenue

    Prend la voix forte de la mer

    Les êtres vivants sont perdus

     

    Elle crie aux humains sa détresse

    Sa peur de mourir en haillons

    Dépossédée de ses richesses

    Sa terre sa lande ses traditions

     

    Pourtant les poètes la chantent

    Avec tant d’amour dans le cœur

    Oh ma Bretagne tu m’enchantes

    Belle Océane sèche tes pleurs

     

    Ne cherchez pas sous d’autres cieux

    Sa douceur océanique

    Ni le charme de ses chemins creux

    Car pour moi elle est unique

    C’est ma terre

    C’est ma mer

    C’est ma terre-mère

     

     


    25 commentaires
  • Thalhouët - Pluvigner

     

    Thalhouët - Pluvigner

    Dimanche 28 septembre je pars faire un petit circuit jusqu'au site de Talhouët

     

    Talhouët - Pluvigner

    Talhouët - Pluvigner

    Les fouilles

    Les fouilles sur le site archéologique du Talhouët ont débuté en 1983, à la suite de destructions provoquées par des travaux agricoles, en novembre 1982. Elles se sont achevées en 1989. Les travaux se sont concentrés sur deux zones du plateau qui domine une zone humide. Les vestiges mis au jour utilisent le granit, prélevé sur place. Une restauration légère a été entreprise compte-tenu du bon état de conservation du site. Sur quelques zones limitées, les murs ont été remontés en maçonnerie sèche jusqu'au niveau le mieux conservé de la structure.

    Composition du site

    Le site se compose de deux ensembles distincts : au centre du plateau, les restes d'un habitat gaulois et dans sa bordure sud, deux sépultures à parements circulaires plus anciennes.

    Ce site correspondrait à une ferme, protégée sommairement par un enclos qui suit la rupture de pente du plateau. La zone habitée, au centre, est limitée par un enclos d'une surface de 250m² protégeant, dans la partie ouest, une construction quadrangulaire datée du 3ème siècle avant J.-C. À ce premier habitat, s'est accolé un bâtiment circulaire du 2nd siècle avant J.-C. Le muret associé a perturbé une partie de l'enclos plus ancien. Il est probable que d'autres structures aient été détruites en bordure nord de la maison.

     

     

    Après une marche d'approche en partant de la petite maison et un chemin boisé j'arrive sur le site

    Talhouët - Pluvigner

     

    Talhouët - PluvignerTalhouët - PluvignerTalhouët - PluvignerTalhouët - Pluvigner

     

     

     

     

     

     

     

    La maison circulaire

    Par sa surface de 23 m², cette première maison est de taille modeste. La construction s'ouvre vers l'est. Le calage interne indique l'existence d'un axe de pivot pour la porte. Un foyer installé sur un radier de pierres, occupe le centre. Sur la partie nord, le mur était bien conservé, tandis que sur la partie sud il était en partie détruit. Dès l'âge du fer, le bâtiment a connu un important remaniement, non représenté ici. La partie la mieux conservée a supporté un auvent. Concernant le mobilier, de nombreux fragments de poterie, de percuteurs de quartz ont été retrouvés sur le sol. Des fusaïoles témoignent d'une activité de filage de laine.

    La maison quadrangulaire

    Le bâtiment s'ouvre vers l'est sur l'enclos. Construite contre le muret d'enclos, la maison a une surface de 28 m2. Si les techniques et matériaux utilisés pour bâtir cette maison sont identiques à ceux de la maison circulaire, le plan diffère. Ici, une structure porteuse a été créée pour pouvoir soutenir la toiture. Les calages internes sont les points d'ancrages des supports de la charpente. On sait également qu'il y avait un petit grenier. La structure de l'entrée révèle la présence d'un porche sous-lequel pouvait avoir lieu certaines activités. Aucune trace de foyer n'a été retrouvée à l'intérieur, pour autant la maison a pu être nettoyée avant son abandon. Concernant le mobilier, les restes de poteries sont absents à l'intérieur de la structure mais sont nombreux à proximité de l'entrée.

    Talhouët - Pluvigner

    Talhouët - PluvignerTalhouët - Pluvigner

    Le terrain est en pente la vue de la photo de gauche est prise d'en haut - Celle du milieu est prise du plus bas - Celle de droite en passant la barrière de lande prise à l'intérieur.

    Les deux sépultures à parements circulaires sont caractéristiques d'une architecture funéraire connue dans la région pour les 7ème et 6ème siècles avant J.-C. Ces monuments protègent souvent des urnes cinéraires déposées dans la masse pierreuse. Plus rarement, il d'agit d'inhumation, comme c'est le cas à Pluvigner. Le caveau central est protégé par un système d'encorbellement de pierres, disposées de manière rayonnante. Ce sont des sépultures à inhumation et les caractéristiques du sol ne permettent pas la préservation des vestiges osseux

    Talhouët - Pluvigner

    Talhouët - PluvignerTalhouët - Pluvigner

     Cette tombe à gauche est couverte (cliquez sur les photos) - La croix est prise en continuant le circuit à la croisée des chemins.

    Je vous montrerai plus tard les photos prisent avant le site et après au retour.

    Je vous ai déjà présenté N.D. des Orties - Le lavoir du Tannin et maintenant le site archéologique.

    Le patrimoine de Pluvigner me réserve encore des surprises que j'aurai plaisir à partager. 


    18 commentaires