•  Poème de l'été

       Photo de Ph. Dagorne

     

    Une jolie demoiselle

    Marchant vers le tremplin

    A refermé ses ailes

    Pour aller prendre un bain

    Dans l’eau de la coupelle

    Aux pieds des iris mauves.

    Elle se voudrait gazelle

    Jouer au grand fauve 

    Mais elle est si frêle. 

    Le chat endormi

    Lové sous la tonnelle

    Rêve à une souris.

    Un rayon de soleil

    Irise le corselet

    La jolie demoiselle

    Prépare son ballet.

     

    Océanique  

     


    25 commentaires
  •  Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

    25 juillet Puente la Reina Souillac - Je peux m’octroyer un peu de repos mais à 6h30 je suis réveillée par des chants en l’honneur de Santiago (Saint Jacques dont c’est la fête) et des pèlerins qui partent vers Compostelle. Je saute du lit mais trop tard ... Alors tranquille je déjeune, je bois un café que m’offre le breton de Vannes. Bon Camino. Ultreïa.

     

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

     Pour moi c’est fini. Je vais à la messe à 9h à l’église de Santiago, puis me dirige vers l’arrêt du car. J’aurais pu le manquer malgré que j’avais 1h d’avance. Hier à l’OT le car était à 11h15. Je vais prendre un café devant l’arrêt. L’espagnol déjà vu depuis le Somport part pour León pour faire le Camino del Norte ((Irun, Bilbao, Santander, Gijón, Luarca, Ribadeo, Baamonde, Santiago) le long des côtes atlantiques. Je lui demande où est l’arrêt pour Hendaye, il va se renseigner. « Oui c’est bien là !!! » me fait-il comprendre en espagnol. A 11h un car arrive en face. Je coure me renseigner, c’est mon car. Ouf !!!

     

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Dans le car je prends en photo un village Basque avant de passer la frontière. À Hendaye je prends le train pour Souillac via Bordeaux, via Périgueux, viaChemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ... Brive la Gaillarde, via Souillac, mais je suis philosophe, mes amis m’accueillent à l’Auberge de la Cascade où je passe une petite semaine. Ils sont artistes, je les ai connus à Lyon.

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

     

     

     

     

     

     

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

     

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

     

     

    La cascade - ma chambre dont le mobilier a été fait par Stuart - le potager d'où viennent les légumes servis à table.

     

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

    Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...Chemin d'Arles 2008 - Après Puente la Reina ...

     

     Quelques photos de Souillac

     

     

    Ce temps, entre le Chemin et mon retour à la vie de tous les jours est nécessaire. J’en profite comme une récompense. 31 juillet le train me ramène. Ma petite vient m’attendre à la gare. Il me faudra encore quelques jours pour vider et ranger mon sac. Mettre le récit de ce périple sur un diaporama me permet de marcher encore et encore dans ma tête. 

     

     

    Dans 2 jours un poème, puis je m'octroie un peu de repos avant de vous emmener à nouveau en Bretagne sur une île de caractère................ 

     


    25 commentaires
  • 24 juillet Monreal Puente la Reina. Lever 5h. Départ 6h après le petit déj. Dernier jour. Je pars avec M. J.A.et José. Le Camino passe à flan de colline, monte, descend continuellement. (alt.967m).  

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     Le Soleil se lève entre les tours de Yarnoz. Un arbre mort nous montre le direction. Bien vite je me retrouve seule. La plaine s’étend sur la droite.

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     

     

     

     

    Après Tiebas le ronronnement conjoint de la RN, de l’A. et du Rail fait un bruit de fond. Perchées sur un rocher; des ruines vestiges du passé. Les sentiers se succèdent, je monte, je descends, attention les pieds, les jambes, les genoux, courage nous sommes bientôt arrivés.

     

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     

     

     

    Puis passant sous l’A et sous les rails, j’arrive à Muruarte de Reta que je quitte pour un sentier perpendiculaire à canal de Navarre. Puis de piste blanche en Calle Major j’arrive à la Chapelle Santa Maria d’Eunate, église octogonale construite sur le modèle du Saint Sépulcre de Jérusalem et qui semblerait avoir fait partie d’un hôpital pour pèlerins. Encore un effort Puente la Reina est à quelques km.

     

     

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     

    Arrivée au refuge pèlerins des Pères reparadores, je pose mon sac mes chaussures, rituel et vais visiter la ville, et me renseigner sur les cars pour le lendemain. La ville est en fête (païenne) Je vais manger quelques bocadillos dans le même café où en 2005 je m’étais arrêtée avec Philippe, Quelques emplettes, achats de cartes.

     

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     

     

     

    Au gîte je retrouve Xavier et un espagnol déjà vu mais ni M. et J.A. ni Catherine, ni Angel, ils doivent être dans l’autre gîte. Je suis un peu triste. Je saurai plus tard par un mail que M. et J.A. se sont arrêtés avant l'entrée de la ville. C’est le Camino. Rencontre d’un breton de Vannes.

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)

     

    Chemin d'Arles 2008 : Puente la Reina (32km)Diner sorti du sac. Le soleil se couche moi aussi.

     

     

     

    A demain pour une récompense entre le Chemin et le quotidien ~~~~~~~~~~~~

     

     

     


    16 commentaires
  •  

     

    23 juillet Sangüesa Monreal Lever 4h30. Départ 5H30. Je me lève, prépare le café. Puis petit déj.. Je pars avec M. et J.A. les Valençois suivront. Ils ont décidés de prendre une variante qui nous mène dans le canyon des gorges d'Arbayún et de Lumbier. De nuit nous longeons la RN jusqu’à Liédena, arrêt café puis entrons dans le canyon.

     

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

     

    Magnifique, un vautour tournoie dans le ciel bleu Pour rejoindre Lumbier nous devons passer deux tunnels, marcher dans le noir. On se guide avec nos bâtons le long de la paroi; heureusement qu’il n’y a pas eu de trous !!! Au bout du 2ème tunnel nous retrouvons les valençois.

     

     

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

     

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km) 

     

    A Lumbier ils s’arrêtent au resto pour casse-croûte, ils nous avaient doublés à notre pause. Petit chemin caillouteux jusqu’à Narduès, puis RN. Il fait chaud, le macadam fatigue les pieds. Mon guide n’indique pas cette variante, Mercedes a perdu le papier de cette étape, nous hésitons à monter dans la forêt par un chemin qui semble rallonger

     

     

     

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

    Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)Chemin d'Arles 2008 - Monreal (32km)

     

    Eglise Ste Barbara de Monreal

     

    Fin de l’étape sur une autoroute en construction. Ouf, le resto nous accueille après avoir posé nos sacs au refuge pèlerin. José avec qui j'ai débuté le Camino espagnol est là. L’épicerie est fermée, notre hôte nous amène dans un local oùChemin d'Arles 2008 - Monreal (32km) nous pouvons faire quelques achats, le dépôt de pain ouvrira à 20h lorsque la boulangère sera revenue de la piscine !!! Une tornade se lève et fait tournoyer les feuilles. Je dîne avec Catherine, Angel et Xavier. Coucher.

     

    A demain pour l'arrivée à Puente La Reina

     

     

     

     


    16 commentaires
  • Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    La Pointe de Castelmeur

    Nous reprenons la voiture pour d'autres merveilles

     

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun 

    Le four à bois de Kergioc'h avec ses fagots. Admirez aussi la clôture (devant la maison et en petite photo)... d'Astérix !!!

     

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

     

     

     

     

     

     

    Cliquez pour voir le dessus de la toiture du four avec sa végétation camouflage

      

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunLa pointe de Castelmeur

    les pointes de cleden cap sizun: pointe de castelmeur

    Son nom se traduit par la Grande forteresse. Du haut de son promontoire, la vue est splendide : on y aperçoit, sur la gauche, la pointe du van, le phare de Tévennec, l'Ile de Sein; en face, le cap de la Chèvre, les Tas de Pois, l'entrée du goulet de Brest, la pointe Saint-Mathieu; enfin à droite, on aperçoit les plage de Telgruc, Saint-Nic dominées par le Menez-Hom. 

    Un haut lieu archéologique 

    De nombreuses traces de vie primitive y sont présentes. Sur les deux versants, les stigmates d'une présence très ancienne sont visibles sous forme de rectangles ou l'herbe pousse plus verdoyante qu'ailleurs. Ces habitations étaient au nombre de 95, 44 sur le versant Ouest et 51 sur le versant Est.Elles étaient toutes construites de la même façon : rectangulaires, l'entrée coté mer, dans le sens de la pente mais à sol horizontal, ce qui obligeait leurs constructeurs à creuser d'avantage à une extrémité qu'à l'autre. Une épaisse couche de cendre indique une destruction par le feu. 

    Un archéologue du nom de Paul Châtellier fît une exploration de ce village fortifié ou oppidum et y découvra une quantité de fers de lance, pointes de javelots, épées, haches, faucilles, et surtout beaucoup de poteries grossières c'est à dire fabriquées sans l'aide d'un tour. 

    L'entrée de l'oppidum était défendue par quatre lignes de fortifications et par trois douves profondes,le dernier rempart mesurant 4 mètres de haut sur 9 mètres de large. 

    Il est très difficile de dater des monuments de Castel-Meur car il semblerait que les fortifications aient été rafraîchies à l'époque gauloise. On peut malgré tout penser que les constructions en elle-même datent de 2000 ans.  

     

     Les moulins de Trouguer : Dans le bâtiment d'accueil, l'exposition du blé au pain invite le public à découvrir le blé noir ou sarrasin et ses étapes de transformation. L'évolution du broyage des céréales et des techniques se déclineront aussi depuis le Néolithique.

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun 

    Caractérisé par la présence de deux amers (photo de gauche, comme une longue cheminée) qui servaient d’alignement pour les essais de vitesse des navires de la Royale, Porz Théolen, sur la magnifique baie de Douarnenez, offre une halte reposante et une baignade tonique à partir de sa plage. La présence, au milieu deBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun   la grève, d’un gros rocher, dissuade de tout mouillage prolongé et fait de Porz Théolen une simple escale temporaire. Nichée au pied de la falaise, une buvette pittoresque renommée au-delà de la vallée.

    Danae a eu l'audace de me dire que depuis elle a pris une consommation sous parasol alors que là elle était fermée !!! 

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

     

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun 

    Se sera ensuite le charmant petit port de Brézellec  et au bout du chemin le rocher à tête de Bouddha

     

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap SizunBretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

    Accroché sur le flanc de la pointe de Brezellec, ce port est le plus grand de Cleden, étant donné la profondeur de l'eau, de gros navires pourraient y mouiller en tout temps. L'orientation de la pointe permet d'offrir un refuge abrité des houles d'ouest et du sud mais très exposé aux vents de nord et d'est.

     

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun

     A demain sur le Chemin pour 3 articles et ensuite je vous emmènerai en bateau pour la fin de mon périple breton 

    Bretagne mai 2014 - Autour de Cap Sizun Fleur ... oui mais Océanique

     

     


    19 commentaires