• Au Moyen-âge, le tour de Bretagne ou Tro Breiz désignait le pèlerinage en l'honneur des Sept Saints Fondateurs de la Bretagne. Le pèlerin allait s'incliner sur les tombeaux des évêques fondateurs: Brieuc et Malo dans leur ville, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper, Pol Aurélien à Saint-Pol-de-Léon et Tugdual à Tréguier.
    Les anciens statuts du chapitre de la cathédrale de Rennes accordaient autant d'importance à ce pèlerinage qu'aux voyages de dévotion faits à Rome, Jérusalem ou Saint-Jacques de Compostelle
     

    Le chemin étant circulaire, il peut partir d’un évêché ou d’un autre. J’ai débuté par Vannes.

      

    Après diverses pérégrinations sur les chemins de Compostelle et ayant appris l’existence de ce pèlerinage en 2006 dans la publication sur le web du Camino, j’ai acheté le livre de Gaëlle de la Brosse. Mes racines maternelles sont bretonnes : Pluvigner dans le Morbihan. J’y suis peu venue mais ai navigué le long des côtes et connaissait presque mieux la Bretagne par la mer que sur la terre. Ma sœur aînée par contre vouait un véritable culte à cette terre ancestrale. Elle nous a quitté en ce début d ’année (2007) et mon projet s’en ai trouvé renforcé. Retrouver et fouler la terre d’où je suis issue.

     

     

     Saint Patern (photo de 2010 car en 2007 l'église était en restauration)  

     Il s’avéra très vite que ce ne serait pas facile. Le Tro Breiz contrairement au Chemin de Compostelle ne bénéficie pas de structures aussi anciennes, il n’a été réactivé qu’en 1994. Une association s’en occupe. Le principal objectif est l’organisation d’un pèlerinage annuel, le Tro Breiz s’effectuant en 7 ans. Alors le faire en une seule fois n’est pas chose aisée car il n’y a pas de balisage pour un chemin permanent et sans guide c’est pratiquement impossible surtout pour quelqu’un qui ne vit pas en Bretagne car vous l’aurez compris je viens de Lyon. Après différentes recherches et demandes je suis entrée en contact avec des Quimperlois : M. et T.  Ils m’ont recommandé dans la collection guide de poche du randonneur et du pèlerin « Sur les chemins du Tro Breiz Le tour de la Bretagne » de François Leperre et m’ont invitée à faire étape chez eux lors de mon passage à Quimper, les dates n’accordant pas je passerai déjeuner. Ils m’ont donnée les coordonnés pour faire étape chez Ronan. Celui-ci m’a envoyé la copie d’un guide (pas de poche) de Minihi-Levenez sur le Tro Breiz (les trois quart en breton, mais si ma grand’mère le parlait, comme moi elle ne le lisait pas) mais toutes ces recherches ont pris du temps et le 7 juin je partais de Lyon Part Dieu en train pour Vannes sans bien savoir sur quel Chemin allaient  me porter mes pas. 

     
    Lever 5h30 départ 7h30. Après un bisou à A. ma petite, je retrouve L. ma fille à la gare de la Part Dieu pour un petit déjeuner, puis pars à 9h pour Paris, puis Vannes. Arrivée 15h15. Je me fie aux flèches de la cathédrale pour me diriger et trouve sur un poteau la coquille Saint Jacques. Bon présage je suis aussi sur le Chemin de Compostelle. Je fais tamponer mon carnet à Saint Patern. Ensuite je vais à l'hôtel grâce à une dame présente qui me conduit en voirure. Je pose mon sac et légère pars visiter la ville.

     

     

     

     

    Le port

     

      

      

      

      

      

      


     

    le château de l’Hermine 

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

    Les remparts,

     

    la porte Saint Vincent

     

    la porte Saint Patern ou porte de la prison, 

     

     Tro Breiz 2007 ou Tour de Bretagne (clin d'oeil à la Bretagne)

      

    la Mairie, puis parce que le pèlerin ne vit pas que d’eau (là plus tard elle ne manquera pas) je m’arrête dans une crêperie  me régale et discute avec la patronne qui ne connaît pas le Tro Breiz et lui affirme que si je termine, je viendrais le lui dire. Puis je rentre à l’hôtel. 

     Me suivre si vous le voulez bien  ~~~~~~~~~    

     

    Il y a 1 an commençait l'avenventure d'OCEANIQUE

    Merci de m'avoir accompagnée


    18 commentaires