•  

     

    La Nature ....... au printemps

    -Viens nature, réveille toi, j'ai chassé Bonhomme Hiver
    M'a chuchoté le Printemps ce matin.
    -Secoue ta belle chevelure couverte de frimas
    -Arrange tes atours,
    -Quitte ta robe grise, met ton velours vert tendre
    -Rafraîchit tes joues de gouttes de rosée.
    -Allons, viens jouer avec le vent dans les peupliers.

    J'ai senti la sève courir dans mes ramures.
    Une énergie nouvelle a fait éclater mes bourgeons.
    A saute ruisseau, les pieds nus,
    En roulade dans l'herbe parfumée,
    A cache-cache avec les rayons du soleil,
    Nous avons écouté l'aubade des oiseaux,
    Le bourdonnement des abeilles dans la glycine.
    Galant le Printemps m'a couverte de fleurs :
    Jacinthes odorantes, jonquilles d'or,
    Tulipes et pensées multicolores,
    Brassées de lilas : des blancs, des mauves
    Amoureux, joli mois de mai, au creux de mon cou
    A niché un bouquet de muguet au subtil parfum.
    Dans le ciel en habit bleu azur, j'ai rêvé ......

    Dans le ciel pourpre, le soleil s'est fondu.
    La voie lactée piquetée de lucioles étoilées
    Dépose un voile de nuit sur l'hyménée

                 De la nature et du printemps
     

     

      


    25 commentaires
  •  

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

        

    Le jour     (le 5 mars 13 h à Lyon

      

      

    Alors que l'horizon se nimbe

    d'un voile de clarté naissante,

    Le jour commence à peine à se lever

     

     

     

      

     

      

     

      

     

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

    La  nuit      (25 février 21h30)

      

    Alors que le soleil rougeoie

    et dans l'horizon se noie

    La nuit petit à petit prend

    ses quartiers de lune

     

    - Bon jour crie la nuit à son compère éclairé

     

    - Bonne nuit dit celui-ci

    s'installant sur la ligne opaline 

     

    - J'allume dans une débauche de lumière

    tous les néons de la ville  

     

    -  Comme l'éteignoir de réverbère

    je souffle une à une les étoiles,

    laissant quelques instants la lune en veilleuse.

     

    - Vous croyez que je vais me coucher,

    lorsqu'à l'est vous apparaissez,

    mais non, je change juste d'hémisphère

    de l'autre côté de la terre

     

    - Moi je change d'atmosphère

    lorsqu'à l'aube vous vous éclipsez.  

     

    Alors que l'horizon s'enflamme la nuit accourt

    vers le jour

     

    Alors que l'aurore se dévoile le jour nait

    de l'obscurité

     

     

     


    25 commentaires
  •  

     Photo du net

    Printemps Minet  


    Il se lèche les babines
    S'étire royalement
    Avant de se lover
    Près du radiateur
    Rêveur
    Soudain ses narines palpitent
    Son poil frémit


    Minet entend l'appel du printemps

    Devant la fenêtre fermée
    Son élan est stoppé
    Perplexe un instant il s'anime
    Grattant le carreau
    Impatient
    Puis d'un bond agile
    Il franchit l'obstacle


    Minet entend l'appel du printemps

    Les rayons du soleil irisent
    De mille arcs-en-ciel
    Sa fourrure zébrée
    Il se met à danser
    Enivré
    Soulé d'imperceptibles odeurs
    Bousculé par le vent taquin


    Minet ressent l'appel du printemps

    Il court vers le jardin
    D'un pas léger et sautillant
    S'arrête soudain
    Humant l'air
    Intrigué
    Reniflant dans ses moindres effluves
    Une brindille odorante


    Minet ressent l'appel du printemps

    Il va vient mordille une herbe
    Respire à petite goulée
    Le renouveau de la nature
    Se frôle
    Se roule
    S'enroule
    Câlin
    Une myriade de sensation l'envahit
    Il miaule


    Minet répond à l'appel du printemps
     
      1983
     

     


    22 commentaires
  •  

      

    Au jardin de poésie  

     

    Quelques Pensées profondes,  

    Corolles bleu-nuit, cœur d'or  

    Guident sur la route enchantée,  

    Une poignée de Myosotis  

    S'exerçant à la rime,  

    En compagnie d'Œillets de Poète.  

     

    Le Narcisse, la couronne dorée,  

    Toise la belle Orchidée  

    Dont le charme envoutant  

    Intrigue le Lys opalin.   

    Un Iris peint en bleu  

    Le ciel d'une Pivoine cramoisie, 

     

    En effeuillant la Margueritte.  

    Des Muguets embaument l'air  

    En brûlant leur parfum  

    Aux rayons du soleil.  

    Des Glaïeuls majestueux,  

    Groupés en académie 

     

    Font cercle autour d'Elle 

     

     Le jardin de poèsie

     La Rose

    Eclatante beauté  

    Au subtil parfum, enivrant  

    Source de lumière  

    Où s'abreuvent  

    Toutes les soifs de Poésie.  

     

     1984 

     

    Cercle des poètes, certains malheureusement disparus

     

      


    31 commentaires
  •  

      

    A l'écoute du monde.

     Ventre plein n'a pas d'oreilles
    Pour écouter le cri de l'enfant affamé,
    Absorbé qu'il est par :
         Son niveau de vie
         Le prix de l'essence
         La femme du voisin,
         Qu'il dévore des yeux,
    Des yeux plus grands que le ventre

    Ventre creux n'a pas d'oreille
    Pour entendre l'oiseau s'égosiller
    A chanter sa joie de vivre
    Dans le matin parfumé
    D'effluves printaniers.
    Obsédé qu'il est à rêver
         D'une croûte de pain
         D'un déjeuner de soleil
         D'une fée belle à croquer.

    Ventre plein, ventre creux,
    N'ont plus d'oreille,
    Indifférents aux cris du poète enchaîné
    Torturé dans le secret d'une prison
    Pour avoir tendu l'oreille
    A l'écoute du monde, privé de liberté
    Pour avoir entendu
         Les râles d'agonie,
         Les gémissements de douleur,
         Les signaux de détresses,
         L'appel à la tendresse,
         La voix de l'espérance,
         L'enfant qui s'émerveille
         A l'aube d'un monde nouveau.

    Ventre plein ... ventre creux
    N'ont plus d'oreille à l'écoute du monde.

     

     

    1983

     


    28 commentaires