•  

    Dans sa cage dorée 

    La Souris s'ennuyait 

    Aucun Chat à l'horizon 

    Ne lui donnait satisfaction. 

     

    Il y avait bien le Roux 

    Un peu hâbleur trop sûr de lui 

    Surtout coureur de Souris 

    Il ne lui plaisait pas du tout 

     

    Le Noir venu d'un autre quartier 

    Etait constamment en manque 

    Le soir cherchait une planque 

    Elle pensait qu'il se droguait 

     

    Parfois un matou métissé 

    Rodait jaloux sous ses fenêtres 

    Faire de lui son quatre heure ... peut-être !

    Ou tout  au plus pour l'été, son jouet 

     

    Non, la Souris au clair de lune, rêvait 

    Qu'une nuit, un Chat noir et racé 

    Sous son balcon viendrait  miauler.

    De ses yeux verts l'envoûterait 

     

    Ensemble ils iraient vers la dune 

    Contempler  les vagues et l'océan 

    Riant, jouant comme des enfants 

    Au château de sable sur la lagune 

     

    S'allongeraient sur un tapis d'or 

    Blottit l'un l'autre en harmonie 

    Libres, heureux en utopie 

    Leurs âmes réunies comme trésor. 

     

    Parfois dans la brise du vent 

    Le souffle de sa voix la caressait 

    Tout son être frissonnait 

    Elle était en dehors du temps

     


    29 commentaires
  •  

     Photo de Ph. Dagorne

     

    L'épave du Sanaga 

     

    Venu à marée basse 

    Voir la vieille carcasse 

    Fortune de mer 

    Pleine de mystère. 

     

    Juste à fleur d'eau 

    Les restes du cargo 

    Le temps a fait son œuvre 

    Après la dure épreuve 

     

    Quarante ans déjà 

    Sanaga naufragea 

    Entre Locmaria 

    Et la Pointe des chats 

     

    L'île de Groix s'en souvient 

    Il est venu un beau matin 

    Immortaliser le destin 

    De ce navire venu de loin 

     

    L'océan en sa générosité 

    Depuis ce temps travaillait 

    A façonner en œuvre d'art 

    Les vestiges entrés dans l'histoire 

     

    Les ocres les orangés les rouilles 

    Ornaient le site de ces fouilles 

    L'océan sereinement 

    Les balayait en murmurant 

     

    Le clapotis jetait l'encre 

    Violette, près de l'ancre 

    Caressait les rouges sang 

    Du fantôme ici gisant

     


    33 commentaires
  •  

    L'hyménée océane

     l' Andrée -Eugénie peint par Pierre Guenno 

    Photo de Jocelyne Yvon Calloch

       

    L'Hyménée Océane

     

    La mer calme, étale et sereine 

    Rêvait, quelques amours ardentes 

    Alanguie sur sa couche de reine 

    Elle le vit, l'allure conquérante 

     

    Une vague du fond de ses abysses 

    L'envahit d'une brulante ivresse 

    Lui ouvrit la porte des délices 

    Où l'Eden est terre de promesse 

     

    Pourfendant son âme romantique 

    De sa puissante étrave Il la pénétra 

    Mat érigé, jusqu'à ce qu'elle abdique 

    Soumise et consentante au creux de ses bras 

     

    En vague déferlante, la houle exacerbée 

    Telle une fusée en bouquet final 

    Explose en écume par le vent déposée 

    Habillant de blanc le voile nuptial

     

    Sirènes, phare et balises en chœur 

    Chantent en mélodie l'hyménée océane 

    La brume corne les battements de cœur 

    La mer entrelacée, le voilier qui pavane. 

     

    Le soleil éclaire l'horizon qui flamboie 

    La lune discrète dépose sur les  amants 

    Un voile étoilé, pudique, sur leurs ébats 

    Bercés doucement par la caresse du vent 

     

     

     juillet 2011

       


    27 commentaires
  •  

     

     Le Chat

     

     

    Et la mésange

     

    Chat et mésange par jackymounette

     

     

    Le chat et la mésange

     

    Assis sur le coffre de jardin 

    Le chat veille 

    Assidue à picorer les grains 

    S'active la mésange. 

    Derrière sa fenêtre 

    il la voit ... Elle 

    Elle sourit au chat qui veille 

    Elle garnit comme un arbre de Noël 

    La mangeoire des oiseaux du ciel 

    Parfois Elle ouvre sa porte 

    Le chat entre 

    La mésange s'envole

     Le Chat et la mésange

     

    Je rassure les âmes sensibles ... le Chat et la mésange ne sont jamais là ensemble. Quand je dis ... le chat veille c'est sur Elle et non sur la mésange !!!

    Le chat vient pour Elle ... derrière sa fenêtre

    La mésange vient pour manger !!!

    Pas de jeu ni de JE cruels !!!


    32 commentaires
  •  

    Douce était la soirée 

    Le ciel étoilé. 

    Au détour du chemin 

    L'ombre l'interpela. 

    Comme le font les chats 

    S'approchant doucement

     

    Elle le vit

     

    La tête dans les mains 

    Le regard à l'horizon. 

    La douleur s'était invitée. 

    Pudeur, peur d'être importune 

    Elle resta au sommet de la dune 

    La brise caressait son visage.

     

    Elle la sentit

     

    Les vagues léchaient ses pieds. 

    Indifférent il était hors du temps. 

    La lune généreusement ronde 

    Pailletait le sillage d'un voilier. 

    Telle une mousseline bleu-nuit

    Les étoiles ornaient la voûte céleste.

     

    Elle entendit

     

    Venant du fond de l'océan 

    Les sanglots d'un enfant.

    Tous ses sens à l'écoute ! 

    Elle ne perçu que le silence 

    Elle ne vit que l'absence 

    Rien qu'une évanescence

     

    Elle s'envahit

     

    La petite voix gémissait : 

    "S'il te plait rends moi ma balle, 

    La ficelle pour tirer mon bateau. 

    Maman ! ne me lâche pas la main" 

    Un rayon lumineux traça le ciel 

    Une rose pleura des pétales de sang

     

    Elle frissonna

     

     L'ombre se déplia lentement 

    Passa près d'elle, la frôlant 

    Elle vit alors une perle opaline 

    Rouler sur sa joue 

    La lune murmura "Pardon mon petit" 

    La brise souffla "Merci"

     

    Elle sourit

     

    Ne laissez pas se noyer l'enfant qui est en vous dans l'océan de votre complexité !

     


    27 commentaires